Catégories Interviews

Interview de Ruben Taieb


Interview Ruben Taieb

En ce samedi matin de février, je vous propose l’interview de Ruben Taieb, un jeune entrepreneur spécialisé sur LinkedIn.

Philippe : Pouvez-vous brièvement vous présenter aux lecteurs de 7-Dragons ?

Ruben : Bonjour, j’ai 27 ans. J’ai grandi entre Toulouse, Paris et New Castle avant de poser définitivement mes valises ici, à Paris. Passionné par l’entrepreneuriat et les jeux vidéos depuis toujours.

À la fin de mon lycée j’avais le choix entre une prépa grande école de commerce et monter une société. J’ai choisi la seconde option. Puis j’ai rejoint The Family, le célèbre accélérateur. Suivi d’un passage dans une agence de référencement naturel. Et enfin j’ai fondé l’agence AdsIN spécialisée sur LinkedIn.

Philippe : Qu’est-ce qui vous a décidé à entreprendre ?

Ruben : J’ai toujours été passionné par les entrepreneurs, à commencer par Steve Jobs et Bill Gates. Aujourd’hui la raison principale est la liberté d’action, qu’entreprendre me permet. Cela n’a pas de prix de décider de son emploi du temps. Mais attention au revers de la médaille… Cela demande aussi beaucoup d’énergie et de travail…

Philippe : Pourquoi ce secteur d’activité ?

Ruben : J’ai toujours utilisé les réseaux sociaux depuis mon enfance, j’ai commencé par un Skyblog, MySpace, Facebook, Instagram… Comprendre leur fonctionnement et monter des communautés est un exercice auquel j’ai toujours été sensible que ce soit dans la vraie vie ou sur les jeux vidéos…
J’ai commencé mon activité le 19 février 2019 dans le cadre de mon emploi, je cherchais des contacts commerciaux sur LinkedIn et très vite j’ai su prendre en main le réseau social et entrevoir toutes les possibilités…suite à un différend avec mon ancien employeur j’ai décidé de me lancer seul et de me consacrer à 100% à cette activité…

Adsin

Philippe : Quelles ont été les plus grandes difficultés que vous avez rencontrées pour vous lancer ?

Ruben : Je pense que le plus dur pour moi c’est de proposer une offre en cohérence avec les besoins du marché. Sur Linkedin, tout le monde a besoin d’aide actuellement, que ce soit pour optimiser son activité à travers son profil, comment l’optimiser, son réseau, comment l’étendre ou son activité, comment communiquer… Il y a tant de demandes que le challenge est de sortir des offres qui viennent régler ces problèmes.

Il y a aussi le fait de se lancer, sortir de son cercle de confort, avec un salaire récurrent qui tombe tous les mois… Une exécution qui dépendait principalement de la stratégie de la hiérarchie, c’est quand même confortable un job !

Philippe : Qu’est-ce qui a principalement fait la réussite de cette aventure ?

Ruben : Je ne sais pas si on peut parler de réussite pour le moment… Cela viendra avec le temps pour ma part. Mais l’engouement est énorme… Je n’ai pas besoin de prospecter, les clients viennent à moi tout seuls. Je suis pratiquement le seul sur le réseau à proposer une telle offre de services.

En tout cas, cela demande énormément de travail, tant pour la partie créative que pour l’exécution.

Philippe : Quels ont été les leviers marketing qui ont permis de faire connaitre votre activité ?

Ruben : Linkedin et seulement Linkedin. Je n’ai utilisé aucun autre levier aujourd’hui pour mon activité.

Philippe : Peut-on apprendre de ses échecs ?

Ruben : Il vaut mieux en effet, il faut en faire également. Je pense que les échecs sont nécessaires voir indispensables dans un parcours entrepreneurial, cela fait parti du processus d’apprentissage. Et surtout, il faut comprendre pourquoi cet échec a eu lieu avant d’avancer encore. Le danger pour un entrepreneur, je pense que c’est la prise de décision, les opportunités il y en a tout le temps, mais rarement deux fois la même. Dédramatisons l’échec, l’important est d’avancer, prendre des risques, échouer et continuer…

Lorsque j’ai fondé ma première société, je suis allé le plus vite possible dans l’exécution. Seulement sans avoir fait d’études, je n’ai pas su appréhender les risques que je prenais et résultat, j’ai mis la clé sous la porte… Mais ce n’est pas grave ! J’ai beaucoup appris dans tous les domaines.

Philippe : S’il était possible de revenir en arrière et de changer quelque chose, cela serait quoi ?

Ruben : Rien ! Je suis très heureux d’être là où j’en suis actuellement et de porter ce poids de l’expérience avec moi. Cependant, le conseil que je donne à ceux qui me demandent comment j’ai réussi à avancer sans études c’est : « ne faites pas comme moi ». Faites des études, aussi longues qu’elles soient… Le parcours entrepreneurial sans études est truffé d’embuches et de pièges qui vous feront perdre votre temps. Et le temps, c’est la seule ressource qui est limitée.

Philippe : Quels seraient vos 3 conseils à donner à un jeune entrepreneur ?

Ruben : Partir d’une idée simple, exécuter rapidement, respecter a vision et son intuition. Et surtout, parlez avec le maximum de personnes possibles. Prenez un rendez-vous avec une personne qui a des synergies potentielles pour votre business tous les jours, voire deux fois par jour. Sortez, sortez, sortez… Coupez-vous de votre projet régulièrement au profit de votre vie privée. Et faites attention à ne pas être dépendant de votre activité. Le bonheur ne se trouve pas dans le travail…

Philippe : Merci Ruben pour cet interview !

Pour retrouver et suivre Ruben, c’est par ici :