Catégories Visibilité et marketing

Les mises à jour Google qui réduisent les visites sur vos sites


Les mises à jour Google qui diminuent le trafic des sites web

Depuis sa création, Google s’est fixé comme objectif d’aider les internautes lors de leur navigation sur internet, en listant les liens et les sites web qui proposent les informations les mieux adaptées à leurs requêtes. Dans l’optique d’améliorer continuellement la pertinence de ses résultats ainsi que l’expérience utilisateur, le moteur de recherche effectue des mises à jour régulières de son algorithme. Si certaines des MAJ réalisées par Google mettent en avant des contenus à forte valeur ajoutée au détriment des sites adoptant des techniques SEO black hat, d’autres réduisent significativement la visibilité et le trafic des pages web, quelle que soit la qualité des informations qu’elles proposent.

Google privilégie les publicités

Parmi les principales mises à jour de l’algorithme de Google qui peuvent avoir un impact négatif sur la visibilité et le trafic de votre site web, nous pouvons citer celle liée à l’ajout d’une quatrième annonce publicitaire Adwords sur les pages de résultats.

En 2015, le moteur de recherche a décidé de tester une nouvelle mise à jour qui consiste à augmenter le nombre de publicités Adwords présentes sur la liste des résultats. Bien que de nombreux employés se soient opposés à cette décision, le leader mondial du domaine de la recherche a poursuivi le déploiement de sa MAJ et l’annonce supplémentaire est devenue récurrente sur les SERPs, à partir de 2016.

Si, aux premiers abords, cet ajout de Google paraît anodin, il n’en est rien. En effet, il réduit grandement la visibilité des résultats organiques en les positionnant en dessous de la ligne de flottaison, notamment sur les écrans de taille plus ou moins restreinte.

Dans le cas où votre site est placé à la première place des résultats naturels de Google, l’internaute est donc obligé de défiler la page des SERPs pour accéder à votre lien, ce qui peut avoir des répercussions non négligeables sur votre trafic.

À titre d’information, la mise à jour de Google relative aux annonces ajoute du contenu publicitaire, aussi bien en haut de page qu’en bas de page.

Par ailleurs, elle supprime les publicités placées à droite des résultats, afin d’harmoniser l’affichage des SERPs du moteur de recherche sur les écrans d’ordinateur et les terminaux mobiles.

Les Google featured snippets : une mise à jour réduisant significativement le trafic des sites web

À l’instar des annonces supplémentaires, les Google featured snippets ont une répercussion non négligeable sur le trafic généré par les liens gratuits des pages de résultats de Google.

Déployée tout d’abord aux États-Unis, puis en Europe à partir de 2016, cette mise à jour permet aux internautes d’accéder rapidement à des résumés de réponse grâce à un bloc positionné en haut des SERPs. Certes, elle participe activement à l’amélioration de l’expérience client, mais elle contribue aussi à la diminution du trafic des sites web positionnés dans les résultats organiques.

D’une part, les featured snippets occupent une place relativement conséquente en haut des résultats de recherche et renvoient de nombreux liens gratuits en dessous de la ligne de flottaison, tout comme l’ajout d’annonce publicitaire.

D’autre part, en délivrant des informations plus ou moins complètes, les featured snippets réduisent grandement les chances de clic des liens placés en première page des résultats de recherche.

En effet, en accédant directement à du contenu qui répond à leurs requêtes depuis les SERPs, les internautes sont bien moins enclins à cliquer sur des liens redirigeant vers des sites web, quels que soient leur positionnement et la qualité de la rédaction de leurs balises Title et métadescription.

Pour information, les featured snippets ont permis à Google d’associer, dans une certaine mesure, moteur de recherche et moteur de réponse. Néanmoins, leur déploiement a eu un impact non négligeable sur le trafic des sites web.

D’après des informations et des données issues d’une étude portant sur les résumés proposés par Google, le pourcentage d’utilisateurs ayant trouvé directement les réponses à leurs requêtes sur les pages de résultats du moteur de recherche est passé de 56 % à 62 % de juin 2016 à juin 2019.

Sur les terminaux mobiles, les recherches qui ont abouti à des clics sur des liens installés dans les résultats organiques ont chuté de 40 % à 27 %, durant cette même période.

Pour faire passer une page de votre site web en featured snippet sur les résultats de recherche et espérer pallier à la baisse de trafic entraînée par ce type de résumé, elle doit fournir une réponse claire et concise à une question que les internautes se posent de manière récurrente sur Google.

Sachez que dans certains domaines d’activité, Google peut payer pour pouvoir résumer le contenu des sites web. Cette pratique est souvent mise en œuvre par le moteur de recherche pour mettre en avant des résultats sportifs.

Dans un avenir proche, l’entreprise prévoit également de payer pour obtenir les résumés des sites d’actualités.

Des mises à jour en contradiction avec l’approche initiale de Google

En 2004, lors de l’entrée en bourse de Google, Larry Page et Sergey ont affirmé que leur moteur de recherche fournit les meilleurs résultats pouvant être proposés aux internautes. Les cofondateurs du géant du domaine du search ont également ajouté que le choix des liens affichés dans les résultats organiques est effectué de manière impartiale, objective et que les annonces diffusées par le moteur devraient toujours être utiles, discrètes et en nombre restreint.

Si, pendant une décennie, Google a su fournir des résultats mettant en valeur des liens gratuits de bonne qualité, il semblerait que le moteur de recherche n’ait pas réussi à tenir ses promesses avec l’ajout de la quatrième annonce sur les SERPs. Le déploiement de cette mise à jour a permis aux publicités, jadis discrètes et en nombre limité, d’occuper un espace conséquent sur les pages de résultats, au détriment des liens organiques.

Au niveau de l’impartialité, le moteur de recherche de la firme de Mountain View a également rompu sa promesse en lançant la mise à jour liée aux featured snippets. Ces derniers mettent en valeur un ou des sites web spécifiques et réduisent significativement la visibilité, ainsi que le trafic des autres liens organiques placés en première page des résultats de recherche.

D’autre part, les résumés de réponse incitent de nombreux utilisateurs à rester sur les SERPs et leur déploiement est en contradiction avec une déclaration de Larry Page. En 2004, le cofondateur de Google a annoncé qu’un des principaux buts de son entreprise est d’envoyer rapidement les internautes en dehors des pages de résultats et au meilleur endroit.

D’après des informations issues d’une étude réalisée par Jumpshot, portant sur l’impact des résumés de réponse au niveau du trafic des sites web, près de la moitié des requêtes effectuées sur le moteur de recherche ont conservé les internautes sur les pages de résultats.

Selon Rand Fishkin, l’expert SEO et CEO de MOZ, Google a entamé une phase importante de son évolution. Il est passé de moteur de recherche à « jardin clos ».

Pour expliquer la décision prise par Google dans le lancement des featured snippets, Danny Sullivan a mis en avant l’expérience utilisateur. D’après le Responsable Search Liaison du moteur de recherche, si ce dernier est dans la possibilité de fournir des réponses simples et de faire économiser des clics aux internautes, il le fera sans aucune hésitation.

À noter que les régulateurs américains projettent de lancer une poursuite antitrust à l’encontre du géant du domaine de la recherche, suite aux mises à jour réalisées par celui-ci à partir de la seconde moitié des années 2010.

En 2019, David Cicilline s’est adressé à Google pour lui demander si son approche consistait encore à envoyer rapidement les utilisateurs en dehors des pages de résultats et vers des sites web répondant à leurs besoins. Toutefois, le moteur de recherche a décidé de ne fournir aucune réponse à la question du chef de la sous-commission de la Chambre US sur l’antitrust.

Des mises à jour qui profitent à Google

Malgré les poursuites, les problèmes de trafic auxquels les sites web sont confrontés et la désapprobation de ses employés concernant entre autres l’ajout de la quatrième annonce sur les pages de résultats, Google ne prévoit pas d’opérer des changements. Les raisons pour lesquelles le moteur de recherche refuse de procéder à des rectifications résident entre autres dans son obligation de maintenir son CA à un niveau élevé et de répondre aux besoins de croissance de ses actionnaires.

En effet, grâce à l’ajout de la quatrième annonce, Google a réussi à augmenter considérablement son chiffre d’affaires.

En 2009, le géant du search a réalisé un CA avoisinant 24 milliards de dollars et des bénéfices s’élevant à 6,5 milliards de dollars. Dix ans plus tard, en 2019, il a enregistré un chiffre d’affaires de 162 milliards de dollars, dont 100 milliards de dollars générés essentiellement par l’activité search, et un bénéfice net de 34 milliards de dollars.

Si les mises à jour déployées vers la seconde moitié des années 2010 profitent au moteur de recherche, elles ont entraîné aussi bien une baisse du trafic qu’une hausse des prix chez certains acteurs du web.

Kevin Hickey, le CEO de la société de commerce électronique Online Store Inc., a déclaré qu’environ deux tiers de son trafic provenaient de liens gratuits dans les résultats de recherche de Google, il y a dix ans.

Après le lancement des MAJ du moteur de recherche, seulement 20 % des visites de ses sites web proviennent des résultats organiques. Pour pouvoir maintenir un trafic correct, il est contraint d’investir entre 10 et 15 % de ses revenus dans des publicités sur Google.

Face à la hausse des coûts de la visibilité sur le moteur de recherche, Kevin Hickey a dû revoir ses prix à la hausse.

Selon lui, les consommateurs sont aujourd’hui contraints de payer des sommes plus conséquentes pour l’acquisition d’articles sur les sites web d’Online Store Inc., en raison du nouveau modèle d’affaires de Google.

À noter que Google détient 85 % du marché du Search étatsunien et 90 % du marché européen. Améliorer la visibilité de votre site web sur les pages de résultats de ce géant du domaine de la recherche sur internet est donc indispensable, si vous souhaitez augmenter votre trafic et votre taux de conversion.