Catégories Visibilité et marketing

Quel avenir pour la recherche vocale ?


Recherche vocale

Suite au lancement d’applications intelligentes telles que Siri, Alexa ou Google Assistant, de nombreux spécialistes en référencement ont misé sur une montée en puissance de la recherche vocale dans l’univers du SEO, en seulement quelques années. Cependant, bien que le nombre des requêtes vocales ait augmenté, notamment sur mobile, les chiffres dévoilés par Sumo Heavy démontrent que la majorité des utilisateurs sont encore plus ou moins réticents à s’appuyer sur des dispositifs utilisant une technologie comme Google Assistant ou Siri, pour lancer des recherches sur le web.

L’étude de Sumo Heavy sur la recherche vocale

Sumo Heavy, une société américaine spécialisée dans le commerce digital, a effectué une analyse portant sur la recherche vocale vers le début du second trimestre de 2019. L’étude a été réalisée sur 1 046 personnes, dont 53% de femmes et 47% d’hommes, et les résultats ont permis de démontrer que l’évolution des recherches à partir d’assistants intelligents tels que Google Assistant ou Alexa d’Amazon, est bien plus lente que prévue.

Selon la société américaine, 65% des utilisateurs sondés ne font jamais appel à une technologie de recherche vocale ou lancent rarement des requêtes à partir d’assistants vocaux comme Siri d’Apple, Alexa ou Google Assistant.

Par ailleurs, seulement 16% des enquêtés affirment utiliser ce type d’outil quotidiennement pour leurs recherches.

Concernant les appareils les plus utilisés dans les recherches vocales, les smartphones restent loin devant les enceintes connectées. Près de 50% des requêtes vocales sont effectuées sur des téléphones intelligents et 18% sur des appareils tels que Google Home.

Au niveau du choix des outils, il semblerait que Siri d’Apple soit plus attrayant que Google Assistant. Environ 55% des utilisateurs possédant un smartphone Android ne font jamais appel à l’assistant vocal de leur appareil. D’autre part, seulement 39% des possesseurs de smartphone Apple ne sont aucunement intéressés par l’application de recherche vocale intégrée à leur téléphone.

Concernant la fréquence, 21% des utilisateurs d’iOS d’Apple font appel à l’assistant vocal de leur smartphone quotidiennement, contre 14% pour les utilisateurs d’appareils Android.

D’autre part, 16% des enquêtés possédant un téléphone de la marque à la pomme affirment utiliser Siri dans leurs recherches, de manière hebdomadaire. Chez les utilisateurs d’Android, environ 10% réalisent une requête vocale par semaine.

À titre d’information, les recherches effectuées par les sondés par Sumo Heavy ont, dans la majorité des cas, pour objectif de trouver de simples informations. En effet, seulement 17% des utilisateurs d’assistant vocal ont effectué au moins une requête pour réaliser un achat en ligne.

La recherche vocale : un domaine prometteur

Compte tenu des chiffres publiés par Sumo Heavy, il semblerait que la recherche vocale ne soit pas encore entrée dans les habitudes des consommateurs. Malgré l’adoption de certains outils tels que Siri d’Apple ou Google Assistant, par un nombre grandissant d’utilisateurs, l’évolution des requêtes vocales est lente et est encore bien loin d’atteindre le niveau prévu par certains observateurs.

Toutefois, il faut savoir que la recherche vocale reste un domaine prometteur et ne doit pas être négligée, que vous soyez un e-commerçant, un infopreneur ou un simple blogueur. Certes, il faudra encore attendre quelques années pour qu’elle soit adoptée par la grande majorité des utilisateurs, néanmoins, on peut d’ores et déjà confirmer qu’elle comptera parmi les principaux éléments SEO à prendre en compte pour booster le référencement de votre site web et son taux de conversion.

4 conseils pour bénéficier d’une position avantageuse sur les requêtes vocales

Dans l’optique d’exploiter tout élément pouvant participer à l’optimisation de votre référencement et d’avoir une longueur d’avance sur vos concurrents, il serait préférable de vous pencher le plus tôt possible sur la recherche vocale. Pour pouvoir bénéficier d’une position avantageuse sur les requêtes lancées à partir d’un assistant comme Siri d’Apple, Google Assistant ou Alexa d’Amazon, voici quelques étapes à suivre :

  • Interrogez-vous sur les questions que les internautes se posent
  • Déterminez s’il est possible d’accéder à un excellent positionnement en recherche vocale (position 0) en tapant votre question sur Google
  • Optimisez votre contenu (longueur entre 500 et 1 000 mots, réponse à la question dès les premières lignes, balises optimisées, titre H1 et titres H2 sous forme de question, etc.)
  • Aidez le robot Google à interpréter votre contenu (orthographe et syntaxe irréprochables, phrases simples, etc.)