Catégories Entrepreneuriat

Comment devenir son propre patron et le rester ?


Chef, Entreprise

Nombreux sont les travailleurs qui rêvent de devenir leur propre patron et de diriger une entreprise à succès, afin de se dégager du statut de salarié, de bénéficier d’une plus grande liberté et d’un revenu plus important. Certes, un entrepreneur jouit d’une certaine indépendance et est nettement plus épanoui qu’un simple employé, aussi bien sur le plan professionnel que personnel ; cependant son parcours n’est pas dénué d’obstacle et il doit acquérir quelques qualités, indispensables au développement ainsi qu’à la survie de son entreprise. Si vous projetez de vous lancer dans l’univers de l’entrepreneuriat, vous devez tout d’abord avoir le profil requis pour devenir un patron pouvant assurer la pérennité de son business.

S’interroger sur ses qualités

La création et le développement d’une entreprise d’entreprise ne se limitent pas à la réalisation d’une étude de marché, à l’élaboration d’un business plan, d’une excellente stratégie marketing, à l’optimisation du référencement d’un site web et à la mise en place d’une stratégie axée sur les réseaux sociaux. Pour devenir un patron, vous devez tout d’abord développer les qualités et le savoir-faire nécessaires à la concrétisation de votre projet. Pour ce faire, vous devez vous poser les bonnes questions.

Dans un premier temps, interrogez-vous sur vos compétences et votre capacité à gérer. Ensuite, demandez-vous si vous êtes suffisamment ambitieux pour concrétiser un projet de création d’entreprise, si vous avez la capacité de prendre en considération les besoins de vos éventuels collaborateurs et de prendre des décisions réfléchies.

Pour finir, évaluez votre détermination. Cette dernière est essentielle au bon déroulement de votre projet et à la réussite de votre entreprise.

Dans le cas où vous avez d’excellentes compétences dans un ou plusieurs domaines, de grandes ambitions, une grande détermination, des connaissances en gestion, une aptitude à prendre des décisions réfléchies ou si vous être particulièrement attentifs aux attentes des autres, sachez que vous possédez au minimum une qualité indispensable à la création d’entreprise.

Toutefois, vous devez apprendre à développer les autres qualités dont vous ne disposez pas, pour devenir un patron capable d’assurer le bon développement d’une entreprise.

Mieux se connaître

Outre les qualités et le savoir-faire, nous vous conseillons de mieux vous connaître afin de déterminer les éléments qui pourraient participer à votre réussite professionnelle et ceux qui augmenteraient les risques d’échec.

Pour mieux vous connaître, interrogez-vous sur vos atouts et vos faiblesses, mais également sur vos attentes et vos intolérances sur le plan professionnel, ainsi que sur vos croyances qui peuvent restreindre vos capacités ou participer à votre épanouissement.

En répondant à ces différentes questions, vous effectuerez un état des lieux de votre vie actuelle et vous pourrez définir les atouts à renforcer et les changements que vous devez réaliser pour devenir un patron pouvant mener une entreprise au succès.

À titre d’information, si vous souhaitez devenir votre propre patron, il est nécessaire d’endosser deux rôles, à savoir celui de dirigeant de votre entreprise et celui d’employé. En tant que dirigeant, vous devez croire en votre projet, l’analyser, mettre en place une organisation efficace, planifier les différentes tâches nécessaires à l’atteinte de vos objectifs et développer continuellement votre idée.

Par ailleurs, en tant qu’employé, vous devez croire en votre idée, plus précisément en celle de votre patron, et mettre en œuvre l’ensemble de vos compétences et de votre savoir-faire dans l’accomplissement du projet de ce dernier.

Si endosser ces deux rôles semble être relativement aisé, il n’en est rien. Pour améliorer la collaboration avec vous-même, vous devez, comme dit précédemment, développer l’état d’esprit d’un bon patron et, dans une certaine mesure, opérer des changements au niveau de votre personnalité et de votre caractère.

Pour devenir un bon patron, vous pouvez déterminer et lister l’ensemble des caractéristiques que vous n’aimez pas chez un dirigeant et les transformer en atouts, pour vous manager plus efficacement.

Mettre en place une excellente stratégie de création d’entreprise

À l’instar de la création d’une PME, celle d’une micro-entreprise ou d’une SASU nécessite la mise en place d’une stratégie de lancement.

Pour garantir le succès de votre projet, votre stratégie de création de votre entreprise doit être réalisable. Dans son élaboration, vous devez donc prendre en considération vos atouts et vos faiblesses, définis lors de l’état des lieux de votre vie.

Si vous vous lancez pour la première fois dans un projet de création d’entreprise, sachez qu’il n’est pas évident de mettre en place une stratégie de lancement efficace et réaliste, en raison de votre manque d’expérience. Toutefois, il est toujours préférable d’élaborer un plan d’action, bien que celui-ci présente de nombreuses failles pour optimiser vos chances de réussite.

En fonction des possibilités qui s’offrent à vous et de vos ressources financières, vous pouvez faire appel à des professionnels en création d’entreprise pour vous accompagner dans la conception de votre plan d’action et dans le démarrage de votre micro-entreprise.

L’aide d’un spécialiste vous permet d’éviter les erreurs qui peuvent avoir de mauvaises répercussions sur le bon déroulement de votre projet et d’accélérer le développement de votre structure.

Mettre en place une excellente organisation pour la réussite de son entreprise

Tout comme la stratégie de lancement, l’organisation est un élément à ne pas négliger pour garantir la réussite de votre projet. En tant que patron et employé, vous devez vous manager efficacement pour assurer le bon déroulement et l’essor de votre activité. Pour ce faire, il est indispensable de délaisser les mauvaises habitudes, ainsi que votre état d’esprit de salarié.

En d’autres termes, vous devez changer de vie pour devenir pleinement autonome, allouer le temps et l’énergie nécessaire à la concrétisation de votre projet.

Pour pouvoir mettre en place un excellent management, nous vous conseillons de déterminer les habitudes et les activités entraînant des pertes de temps et d’énergie inutiles et les supprimer, afin de consacrer une grande partie de vos journées à la mise en œuvre de votre stratégie de lancement et au développement de votre entreprise.

Développer l’enthousiasme et l’optimisme pour la concrétisation d’un projet de création d’entreprise

Devenir votre propre patron est une opération qui peut être particulièrement éprouvante. Durant les premières semaines et les premiers mois suivant le lancement de votre projet, vous serez confronté à de nombreux obstacles, de nombreuses épreuves et, dans certains cas, à des échecs.

Si les difficultés auxquelles vous devrez faire face vous permettent d’augmenter votre expérience en tant que patron d’entreprise, elles peuvent également vous inciter à abandonner votre projet et à revenir à votre ancienne vie, dans le cas où vous manquez d’enthousiasme.

L’enthousiasme et l’optimisme comptent parmi les éléments les plus importants de l’état d’esprit d’un entrepreneur à succès. Ils vous permettent d’affronter vos doutes, vos échecs et d’avancer continuellement dans la création et le développement de votre entreprise.

Pour développer votre enthousiasme et mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite de votre projet, nous vous recommandons de renforcer entre autres votre force mentale. De manière générale, vous devez adopter un état d’esprit positif avant de vous lancer dans la création de votre structure, afin de réduire significativement les risques d’abandon.

Mettre en place une stratégie de gestion des risques pour garantir la pérennité de sa micro-entreprise

Si votre enthousiasme et votre état d’esprit d’entrepreneur vous aident à surmonter vos échecs temporaires et à poursuivre continuellement la concrétisation de votre projet, sachez qu’ils sont insuffisants pour pérenniser votre activité en cas de problème grave.

Contrairement aux idées reçues, la gestion des risques n’est pas essentiellement réservée aux PME, aux industries et aux grandes entreprises intervenant à l’international. Certes, les problèmes auxquels votre micro-entreprise est exposée sont bien moins nombreux que ceux menaçant la survie des grands comptes ; toutefois, ils doivent faire l’objet d’une attention particulière pour assurer la pérennité de votre carrière d’entrepreneur.

Parmi les risques auxquels vous êtes soumis en tant que patron et qui peuvent avoir des répercussions non négligeables sur votre micro-entreprise, on peut citer les erreurs dans les déclarations de chiffre d’affaires, les difficultés d’insertion sur le marché, les dégradations matérielles, les impayés, les problèmes de réputation liés à la qualité de vos prestations, les escroqueries et l’entrée de puissants concurrents sur votre marché.

Pour faire face aux risques qui peuvent menacer votre activité, vous devez, à l’instar d’une PME ou d’une grande entreprise, les cartographier, déterminer leur gravité et mettre en place les mesures les mieux adaptées pour les prévenir ou réduire leurs effets.

Il est à noter que la mise en place d’une stratégie de gestion des risques est une opération nécessitant souvent des compétences techniques spécifiques. Dans certains cas, l’intervention d’un professionnel peut être nécessaire.

Les différentes causes de l’échec d’un micro-entrepreneur

Hormis le manque de compétences, de motivation, de détermination, d’enthousiasme, d’organisation et l’absence d’une stratégie de lancement et de gestion des risques, votre carrière de patron d’entreprise peut prendre fin si vous n’êtes pas suffisamment discipliné dans la réalisation de votre activité ou si vous n’avez pas défini des objectifs précis et réaliste, à atteindre.

Vous mettez également en péril votre carrière d’entrepreneur si vous êtes un adepte de la procrastination, trop perfectionniste, trop prudent, irrégulier dans la réalisation de vos différentes tâches et si vous n’êtes pas prêt à acquérir de nouvelles connaissances, à prendre la responsabilité de vos échecs momentanés et à recevoir des conseils de personnes qualifiées.

Il faut savoir que l’intervention d’un professionnel n’est pas uniquement indispensable dans l’élaboration des stratégies de lancement et de gestion des risques. L’accompagnement et les conseils d’un spécialiste peut aussi être utile dans la réalisation de certaines opérations telles que la conception d’un business plan ou la mise en place d’une stratégie marketing.