Catégories Entrepreneuriat

7 conseils sur la reprise d’entreprise


rachat entreprise

La reprise d’une entreprise est souvent considérée comme étant un stade assez difficile. Toutefois, avec les bonnes méthodes réalisées à partir de bons conseils, vous pouvez redémarrer votre entreprise sur des bases solides. Pour ce faire, référez-vous à nos conseils se focalisant sur les préjugés et dogmes sur lesquels les repreneurs doivent faire face. Découvrez ce qui est vrai et faux, afin de vous diriger sur des idées préconçues en tête avant de vous lancer. Ainsi, voici nos 7 conseils sur la reprise d’entreprise.

Passez par les bonnes étapes pour que votre reprise d’entreprise ne soit pas risquée

D’un point de vue général, le fait de reprendre une entreprise est plus risqué que d’en créer une. Vous devez bien être préparé, et suivre les bonnes étapes requises.

D’abord, mûrissez votre projet. Définissez la raison pour laquelle vous voudriez reprendre une entreprise; définissez également votre projet personnel. Ensuite, ciblez l’entreprise que vous allez reprendre, en passant par une approche directe, des intermédiaires ou les bourses d’opportunité. Vous pouvez également vous appuyer sur son réseau professionnel/personnel.

Après avoir ciblé l’entreprise à reprendre, établissez une relation de confiance avec le cédant. Puis, vous devriez effectuer un audit d’acquisition, un diagnostic et une évaluation des activités de la société. Si tout vous semble bon, vous pouvez passer à la discussion avec les banques, le montage du plan de reprise et la négociation avec le cédant.

Sachez que ces étapes prennent assez de temps. Vous devez y être préparé mentalement et physiquement. La reprise d’une entreprise est un peu comme une épreuve d’endurance. Vous devez vous préoccuper de tous les détails de la société, et être très patient. Vous devez être fort psychologiquement. En reprenant une entreprise, vous allez rencontrer divers ego forts et des personnalités variées. Ainsi, vous devriez apprendre l’art de la négociation et de l’écoute.

N’hésitez pas à demander des conseils auprès d’autres professionnels

Puisque la reprise d’une entreprise n’est pas une tâche très facile, nous vous conseillons de demander des conseils auprès d’autres professionnels. Vous pouvez être accompagné d’avocats, de notaires, d’experts comptables, de banquiers, etc.

En tant que repreneur, vous n’allez forcément pas maîtriser tous les domaines dès le départ. Mieux vaut ne pas travailler seul. Ne comptez pas sur le conseil du cédant, nous vous conseillons de faire appel à des spécialistes.

Vous pouvez également recourir à un cabinet conseil « acheteur » afin de bien préparer les diverses étapes de votre sélection et rachat d’entreprise.

Enrichissez vos compétences avant de reprendre une entreprise

Certains entrepreneurs pensent que l’enrichissement des compétences avant la reprise d’une société est une perte d’argents et de temps. Mais cela n’est pas vrai. Pour réussir votre reprise, vous devez surtout compter sur vos habitudes et vos acquis professionnels.

Quelle que soit la formation que vous allez effectuer, une telle initiation vous aidera à échanger et confronter vos connaissances sur le projet. 

Évaluez l’entreprise sur tous les critères

Certains repreneurs pensent que l’évaluation d’une société est une affaire de comptable uniquement. Mais les activités que vous allez y mener ne se limitent pas aux chiffres et à la rationalité. Certes, vous devez également évaluer des critères financiers et économiques. Mais étudiez également d’autres valeurs relatives aux aspects humains et sociaux. Penchez-vous sur la valeur entière de l’entreprise, qui inclut les éléments matériels et immatériels.

Durant votre diagnostic, nous vous conseillons de vous pencher sur les femmes et hommes de l’entreprise ciblée. Évaluez divers éléments-clés : éventuelles carences et compétences productives de l’équipe en place, les salariés-clés, les incidences de départ des dirigeants ou salariés, les risques de départ, les niveaux de rémunération, etc.

Ne vous focalisez pas sur une seule entreprise, ou sur un nombre trop élevé de cibles. Définissez bien ce que vous recherchez, sélectionnez les entreprises qui pourront y répondre, avant de réaliser des analyses de l’activité de chaque société.

Proposez un prix adapté aux résultats de vos analyses

Dans la majorité du temps, le prix proposé par le repreneur et celui du cédant se rapproche plus ou moins. Avec un écart de moins de 30 %, vous pouvez envisager une négociation sur le prix de vente. Pour que le tarif que vous proposez soit le plus proche possible de celui de cédant, référez-vous à vos audits et diagnostics. 

Vous pouvez également faire naître une relation de forte confiance avec le cédant. Puisqu’il a passé une grande partie de sa vie à faire fonctionner cette entreprise, le cédant ne voudra pas la vendre à n’importe qui. S’il croit réellement en vous, il pourrait vendre beaucoup moins cher son entreprise. Vous devez le séduire sur tous les points.

Prévoyez un budget personnel pour reprendre une entreprise

Un problème de financement est souvent un obstacle empêchant les repreneurs pour reprendre une entreprise. En effet, cette reprise nécessite un apport personnel assez important. Grâce à ce fond de base, vous pourriez effectuer un effet de levier.

Votre apport personnel initial vous permettra également de recourir à différents canaux pour le financement de votre projet. Aides publiques, prêts bancaires, prêts d’honneur, financement participatif, épargne personnelle, etc., les possibilités sont assez nombreuses.

Sachez que :

  • La recherche de financement pour une reprise est plus facile et plus aisée que celle de la création d’une entreprise. Dans ce second cas, vous avez tout à prouver, et vous devez repartir de zéro.
  • Dès le lendemain de votre rachat, la rentabilité future de votre entreprise reprise doit pouvoir rembourser vos dettes de départ.

Vos éventuels partenaires financiers vont financier votre reprise d’entreprise si son risque est en rapport avec le TRI (Taux de Rendement Attendu). Pour ce faire, vous aurez besoin d’une réelle crédibilité financière, technique et commerciale.

Reprenez une entreprise intéressante, bien que vous ne maîtrisiez pas le métier

Avec des savoir-faire internes et une connaissance des métiers, vous bénéficierez d’un facilitateur managérial et d’un accélérateur de succès. Mais la maîtrise du métier n’est pas forcément une clé de la réussite de votre projet. Ne laissez pas cela freiner vos intentions. Si vos analyses sont concluantes, n’hésitez pas à reprendre l’entreprise ciblée. 

Cela vous permettra d’avoir une nouvelle vision sur le futur de la société. Vous aurez un nouvel œil sur les différentes perspectives relatives à l’entreprise reprise. Les nouveautés épateront les clients, et motiveront les collaborateurs et salariés. Il faut juste que vous ayez les bonnes méthodes et pratiques.

Une fois sur place, conduisez-vous en chef d’entreprise. Toutefois, ne critiquez pas la gestion passée, et soyez humble. Qu’il s’agisse de votre première expérience ou non en tant que chef d’entreprise, n’hésitez pas à demander des conseils auprès des leaders de la société.