Catégories Entrepreneuriat

Je vous souhaite de bonnes vacances !


bonnes vacances

L’expression « Bonnes vacances » est sans nul doute la plus appréciée des salariés, mais également des chefs d’entreprise. Elle marque le début d’une coupure, plus précisément d’une période durant laquelle la relaxation et la détente prennent le dessus sur le stress et l’anxiété générés par le travail. Toutefois, bien qu’elle soit très appréciée et très utilisée, notamment durant les périodes estivales, force est de constater que cette expression est souvent mal écrite. Pour éviter les fautes d’orthographe et souhaiter correctement « Bonnes vacances » à vos collègues ou vos collaborateurs, voici les règles à appliquer et quelques conseils à mettre en pratique.

Le français : une langue riche et complexe

Le français est une langue particulièrement complexe et il est extrêmement aisé de faire des fautes d’orthographe sur des expressions simples et très usitées telles que « Bonnes vacances ».

De manière générale, les problèmes d’orthographe au niveau de cette expression sont dus à une mauvaise compréhension des règles de français qui doivent être appliquées et non à de la négligence. Néanmoins, il faut avouer que les fautes, bien qu’elles paraissent anodines, peuvent être très mal perçues par vos collègues ou vos collaborateurs et changer totalement le sens d’une phrase.

Pour écrire l’expression « Bonnes vacances », certains optent pour l’orthographe « Bonne vacances » tandis que d’autres utilisent « Bonne vacance » pour souhaiter une excellente période de repos à leurs pairs ou à leurs supérieurs. Si, aux premiers abords, « Bonne vacances » et « Bonne vacance » semblent être corrects, il n’en est rien. La bonne orthographe est tout simplement « Bonnes vacances ».

« Bonnes vacances » : pourquoi utiliser le pluriel ?

Tout d’abord, il faut savoir que « Bonne vacances » comprend une faute de grammaire, dans la mesure où « bonne » devrait s’accorder avec « vacances ».

Par ailleurs, vous ne pouvez pas utiliser l’expression « Bonne vacance » pour souhaiter une excellente période de congé à votre collègue ou votre collaborateur. En effet, en français, le mot vacance signifie un poste libre et à pourvoir. Il a été créé au XIIIe siècle et vient du latin « Vacare » qui désigne quelque chose de vide ou d’inoccupé.

Durant ses débuts, le mot français « vacance » était utilisé pour parler de l’absence d’un souverain. Il a également été utilisé par l’Église pour désigner une période durant laquelle il était nécessaire de procéder à l’élection d’un nouveau roi pour succéder au trône. Si vous optez donc pour l’expression « Bonne vacance » dans un mail ou dans une lettre adressée à un de vos collègues ou de vos collaborateurs, vous faites donc référence à un poste vacant à pourvoir et non à des congés payés, placés sous le signe de la détente et de la relaxation.

Pour souhaiter à une personne de merveilleux jours de congé correctement, la règle impose l’usage du pluriel pour le mot « vacances » et l’accord de l’adjectif « bonnes ».

À titre d’information, en français, le mot « vacances » était utilisé au XXe siècle pour désigner la suspension temporaire des activités des magistrats et des tribunaux.

Plus tard, ce mot a progressivement été utilisé pour parler d’une période où les salariés, les chefs d’entreprise, les dirigeants et les étudiants remplacent leurs jours de travail par des jours de détente en famille. En d’autres termes, ce mot français fait tout simplement référence à une période de congé.

Comment éviter les fautes d’orthographe ?

Vous l’aurez compris, « Bonnes vacances » est une expression qui paraît simple aux premiers abords, mais dont l’orthographe nécessite le respect de quelques règles pour le moins subtiles. Pour garantir l’absence de faute dans la construction d’une phrase comprenant des mots ou des expressions comme celle-ci, voici quelques conseils.

Faire appel à un dictionnaire

Pour éviter les fautes d’orthographe ou de grammaire, la solution idéale est de faire appel systématiquement à un dictionnaire français, dès que vous rencontrez des difficultés.

Selon vos préférences et les possibilités qui s’offrent à vous, vous pouvez opter pour un dictionnaire « physique » ou un dictionnaire numérique dédié à la langue française.

Un dictionnaire « physique » est accessible à tout moment, sans ordinateur ni connexion internet. Toutefois, pour trouver des mots et vous informer sur les règles d’orthographe relatives à ces derniers dans ce type de livre, il vous faudra parcourir un certain nombre de pages.

Par ailleurs, un dictionnaire « physique » ne bénéficie d’aucune mise à jour. Dans le cas où vous souhaitez vous informer continuellement sur les nouveaux mots et expressions utilisés dans la langue française, vous devez investir régulièrement dans les éditions les plus récentes, ce qui peut augmenter significativement vos dépenses.

Contrairement au dictionnaire « physique », l’accès à un dictionnaire numérique nécessite généralement un ordinateur, un appareil mobile (smartphone ou tablette) et, dans certains cas, une connexion internet.

Le principal avantage de ce type de logiciel réside dans sa praticité. Dans la majorité des cas, un dictionnaire numérique vous permet d’accéder en quelques clics à des mots ou des expressions grâce à une barre de recherche.

D’autre part, ce type de programme peut être aisément mis à jour et certaines MAJ sont proposées gratuitement.

Outre les dictionnaires à télécharger ou vendus sur des supports tels que des CD ou des DVD, internet met à votre disposition de nombreux sites proposant des informations plus ou moins complètes sur les mots et les expressions de la langue française (orthographe, règles de grammaire, exemples de phrase, etc.).

Ces sites constituent des alternatives plus économiques aux dictionnaires « physiques », téléchargeables ou livrés dans des CD, dans la mesure où leurs prestations sont entièrement ou partiellement gratuites.

Pour information, dans l’optique de garantir la qualité des informations sur les mots et les expressions (orthographe, grammaire, etc.), nous vous recommandons d’opter pour un dictionnaire français proposé par des éditeurs de renom tels que Larousse ou Robert.

Suivre une formation de français

Comme nous l’avons dit précédemment, le français est une langue complexe. Si consulter un dictionnaire vous permet de construire correctement une phrase souhaitant de bonnes vacances à un de vos collègues ou à un collaborateur, sachez qu’il est extrêmement ardu, voire impossible, de parfaire votre orthographe et d’améliorer votre maîtrise de la langue française en vous basant essentiellement sur ce type de livre.

Pour renforcer vos connaissances, nous vous recommandons de vous inscrire à des cours de français. Hormis l’orthographe, vous pouvez améliorer votre maîtrise des règles grammaticales et surmonter les difficultés auxquelles vous êtes confronté dans l’utilisation de mots et d’expressions tels que « bonnes vacances », « vacance de poste », etc.

Dans le but de vous concentrer essentiellement sur vos cours, vous pouvez choisir une formation dispensée durant vos vacances. Toutefois, si vous désirez vous adonner essentiellement à des activités dédiées à la détente et à la relaxation durant vos jours de congé, vous pouvez toujours opter pour un programme d’apprentissage de français se déroulant en dehors de vos heures de travail.

Quel que soit votre choix, nous vous recommandons d’évaluer minutieusement la qualité d’une formation en langue française avant de vous lancer dans une inscription. Pour ce faire, vous devez vous pencher sur un certain nombre de critères : le niveau de qualification des formateurs, la notoriété de l’établissement, les avis des anciens stagiaires, etc.

bonnes vacances

« Bonnes vacances » : les traductions

En vous aidant d’un dictionnaire et en suivant des cours de français, vous pouvez améliorer votre maîtrise de cette langue (orthographe, règles grammaticales, syntaxe, etc.) et concevoir correctement chaque phrase adressée à vos collègues ou à vos collaborateurs.

Toutefois, sachez que dans le cadre de votre activité, il se pourrait que vous soyez amené à parler et à écrire en plusieurs langues. Dans le cas où votre entreprise dispose d’une succursale dans un pays non francophone et si un collaborateur s’apprête à partir en congé, le souhaiter bonnes vacances en français serait tout simplement inadapté.

D’autre part, si votre équipe est composée de salariés originaires de pays non francophones, les souhaiter de bonnes vacances avec leur langue natale pourrait être bénéfique pour votre entreprise. En effet, en adressant une traduction portugaise correcte de la phrase « Je vous souhaite de bonnes vacances » à un collaborateur originaire du pays des Œillets, vous pouvez, dans une certaine mesure, améliorer sa motivation et augmenter les chances de fidélisation.

Certes, traduire une simple phrase est une opération particulièrement aisée à réaliser, mais cela reste un geste qui peut avoir des impacts positifs sur l’émotion du destinataire.

« Bonnes vacances » en différentes langues

Pour vous aider à mieux formuler vos souhaits à des collaborateurs ou des collègues non francophones, voici quelques traductions de « Bonnes vacances » :

  • Anglais : Good Holidays ou Happy holidays
  • Espagnol : Buenas vacaciones
  • Portugais : Bom feriado
  • Italien : Buono vacanze
  • Japonais : Suteki na kyûka o
  • Allemand : Guter urlaub
  • Néerlandais : Goede vakantie
  • Hongrois : Jó nyaralást (vacances d’été) et Kellemes vakációt (vacances scolaires)
  • Polonais : Wesolych wakacji
  • Turc : Iyi tatiller

Traduction de quelques phrases comportant « Bonnes vacances » en anglais

Si vous ne désirez pas formuler vos souhaits avec la langue natale de votre collègue ou de votre collaborateur, sachez que vous pouvez opter pour l’anglais dans certains cas.

La langue de Shakespeare est parlée de manière courante dans divers pays et peut être une excellente alternative si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas vous exprimer avec d’autres langues peu connues en France : japonais, maltais, etc.

Voici quelques phrases comportant « Bonnes vacances » en anglais :

  • « Je vous souhaite à tous de bonnes vacances » = « I hope you all have a good break » ou « I wish you all a good holiday »
  • « Je vous souhaite de passer de bonnes vacances et de vivre de nouvelles expériences enrichissantes » = « I wish you good holidays, new experiences and meaningful leisure time »

Comment passer de vraies bonnes vacances ?

Chaque année, on souhaite et on nous souhaite, au moins une fois, de passer de bonnes vacances. Toutefois, il faut avouer que certains d’entre nous éprouvent de grandes difficultés à profiter pleinement de leurs jours de repos.

En effet, contrairement aux idées reçues, passer de bonnes vacances n’est pas toujours une mince affaire. Un problème d’organisation ou un mauvais choix au niveau de la destination peut avoir des impacts négatifs sur notre expérience et nous empêcher d’évacuer efficacement le stress accumulé durant nos journées de travail.

Pour vous aider à passer de très bonnes vacances et de vivre des expériences réellement enrichissantes durant vos jours de repos, nous vous proposons quelques conseils à mettre en œuvre.

Choisissez une destination ensoleillée

Pour évacuer rapidement le stress entraîné par les longues journées de travail, nous vous recommandons de choisir une destination ensoleillée.

Selon, Nicolas Guéguen, un enseignant chercheur à l’Université de Bretagne, une excellente exposition au soleil peut être bénéfique pour notre humeur. D’après ses recherches, la lumière du soleil augmente la sécrétion de la sérotonine, l’hormone du bonheur, par notre organisme.

Outre la sérotonine, Nicolas Guéguen affirme qu’une bonne exposition au soleil nous permet de mieux réguler la mélatonine, l’hormone du sommeil. Dans le cas où vous subissez des troubles du sommeil (insomnies, etc.) en raison du stress accumulé lors de vos journées de travail, une destination ensoleillée pourrait être une excellente solution à vos problèmes.

Réduire les tâches liées à l’organisation des vacances

Mis à part le choix de la destination, nous vous conseillons de limiter significativement les tâches relatives à l’organisation de votre voyage pour passer de vraies bonnes vacances.

Sachez que les jours de congé sont faits pour vous détendre et non pour que vous accumuliez davantage de stress. En prenant en charge l’intégralité de l’organisation de votre séjour, vous vous soumettez à une charge de travail plus ou moins importante et vous risquez d’augmenter votre anxiété.

Pour vous dégager partiellement ou intégralement des démarches techniques et administratives liées à l’organisation de vos vacances, optez pour un voyage organisé.

Réduire les dépenses

À l’instar de l’organisation, les dépenses constituent une source d’anxiété à ne pas négliger. Bien que les vacances, notamment celles passées en dehors des frontières de la France et de l’Europe, aient un coût relativement important, il serait particulièrement désavantageux et extrêmement stressant de devoir mobiliser l’ensemble de vos économies pour un voyage de quelques jours ou de quelques semaines.

Pour réduire vos dépenses, différentes solutions s’offrent à vous : guetter les promos de vacances, cibler la basse saison, etc.

La basse saison correspond à une période où les réservations des vols vers une destination diminuent fortement. De manière générale, les tarifs pratiqués par les agences de voyage et les compagnies aériennes durant cette période sont nettement plus abordables que ceux de la haute saison.

Si votre congé se déroule durant la haute saison, nous vous conseillons de rester à l’affût des promotions proposées par les agences ou les compagnies aériennes pour réduire vos dépenses.

Les compagnies proposent régulièrement des offres promotionnelles, quelle que soit la période. Dans de nombreux cas, elles baissent leurs tarifs durant la nuit en raison de la diminution du nombre de réservations.

À titre d’information, vous pouvez également procéder à l’acquisition de votre billet quelques semaines ou quelques mois avant votre départ, en fonction des possibilités qui s’offrent à vous. Cette technique vous permet de bénéficier d’un rabais intéressant, dans la mesure où les réservations pour le vol que vous souhaitez cibler sont encore rares.

Suivre des cours de langue

La communication joue un rôle important dans la réussite de votre séjour. En effet, si vous projetez de passer vos vacances dans un pays non francophone et si vous n’avez aucune connaissance de la langue utilisée par les locaux, vous éprouverez de grandes difficultés à échanger avec ces derniers, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur la qualité de votre expérience.

Pour des vacances réussies, nous vous conseillons de déterminer à l’avance votre destination et de suivre des cours de langue.

Si nous reprenons le cas de Malte, la langue officielle est le maltais, mais la population parle également l’anglais. En optant pour une formation en langue anglaise, de nombreuses possibilités s’offrent donc à vous : faire de nouvelles rencontres, s’informer sur la culture locale auprès des Maltais, se renseigner facilement sur les sites touristiques, etc.

Anticiper la fin des vacances

La fin des vacances est un moment qui peut devenir extrêmement stressant. Elle est toujours synonyme de retour au travail, à la routine quotidienne et peut entraîner divers problèmes de santé : insomnie, somnolence, accélération anormale du rythme cardiaque, douleurs musculaires, grosse fatigue, etc.

Dans le but d’éviter la déprime et ses conséquences sur votre santé, nous vous conseillons de prévoir quelques jours de repos dans votre foyer, après les vacances au soleil et avant le retour au travail et à votre routine.

D’après Humbelia Robies Ortega, une psychologue et chercheuse, un temps de réadaptation à votre environnement habituel est indispensable pour prévenir le stress, la déprime et l’anxiété, après les vacances.

Dans le cas où vous avez pris deux semaines de congé, vous pouvez opter par exemple pour une semaine de vacances au soleil et une semaine de réadaptation chez vous.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire