Entrepreneuriat

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement (BFR) ?

Par Philippe , le 24 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
stock de marchandises d'exploitation

Un des éléments clés de la gestion de trésorerie réside notamment dans la gestion en besoin de fonds de roulement. Le cycle d’exploitation de la société exige de celle-ci qu’elle engage des dépenses qui ne seront récupérées que lors de l’encaissement des factures. Par conséquent, ces coûts d’exploitations représentent un besoin financier nécessaire au bon fonctionnement de l’entreprise. Cette ressource financière immobilisée est appelée « BFR » ou « besoin de fonds de roulement ».

Besoin en fonds de roulement : présentation

Le besoin en fonds de roulement représente un indicateur financier important permettant de mesurer les ressources ou les besoins financiers dont une entreprise doit générer afin de couvrir les décalages en termes de trésorerie résultant des décaissements et encaissements au titre de son cycle d’exploitation.

Le cycle d’exploitation d’une entreprise, concrètement qu’est-ce que c’est ? Le cycle d’exploitation est tout simplement l’ensemble des différentes opérations et exploitations exécutées par une entreprise pour la réalisation de ses activités productives, économiques et commerciales ; qui sont notamment composées par l’achat de produits ou la prestation de service, le stockage, la production ou transformation, la commercialisation et la trésorerie.

D’une manière générale, le BFR correspond aux ressources financières destinées à couvrir l’ensemble de ces activités courantes et récurrentes de la société dont son cycle d’exploitation, ou en terme plus simple, son fonctionnement quotidien.

Chaque jour, l’entreprise engage des dépenses au titre de son activité et génère des recettes qu’elle récupère à la suite de la vente de ses produits ou de ses prestations de services.

Ainsi pour une entreprise, le besoin en fonds de roulement est la moyenne de toutes les micro-opérations ponctuelles résultant d’un besoin de trésorerie.

Quels sont les ratios liés au besoin en fonds de roulement ?

Au moment où une entreprise réalise une vente, il faut savoir que les clients ne règlent pas souvent leur facture à la date de livraison des commandes ou lors de la jouissance de la prestation de services. Le paiement est ensuite entré comme un actif à court terme dans le bilan comptable de l’entreprise et est enregistré en tant que paiement à recevoir ou créances clients. Par ailleurs, la vente effectuée par la société est enregistrée dans le compte de résultat au jour de l’acte.

À cet effet, trois (03) sortes de ratios doivent au préalable être déterminés pour calculer le BFR de manière détaillée dont notamment le délai de crédit négocié auprès des différents fournisseurs, le délai de créance accordé par l’entreprise aux clients et le délai de rotation relatif aux stocks.

Le délai de crédit des fournisseurs

Exprimé en nombre de jours, ce ratio financier correspond à la durée moyenne accordée par les fournisseurs à l’entreprise, pour que celle-ci s’acquitte de la somme due relative à ses commandes auprès de chaque fournisseur. Généralement, le paiement des fournisseurs se fait au 45ème jour fin de mois, dans le cas échéant, à 60 jours suivant la date de facturation.

À défaut d’une convention, l’entreprise doit payer ses fournisseurs au bout de 30 jours à partir de la date de livraison ou de la consommation de la prestation de services.

Délai de crédit fournisseurs (nombre de jours) = (Dettes des fournisseurs/Achats produits TTC) * 360

Le délai de créance clients

Le délai de paiement par les clients a pour but de connaître la durée (traduit en nombre de jours), que l’entreprise accorde à ses clients pour payer ses services rendus ou ses produits vendus. Le règlement se fait entre 30 jours et 90 jours.

Délai de créances clients (nombre de jours) = (Crédit des clients/Chiffre d’affaires Toutes Taxes Comprises) * 360

Le délai de rotation des stocks

La rotation des stocks correspond à un ratio d’efficacité dont l’intérêt porte sur la détermination de la rapidité avec laquelle une entreprise utilise son stock de marchandises sur une période donnée.

Ici, il s’agit alors de déterminer la différence de jours existant entre le moment de l’achat d’un produit, marchandise ou service et de sa revente. Entre autres, ce délai correspond au nombre de jours moyens durant lequel les produits restent en stock.

Délai de rotation des stocks (nombre de jours) = [(Stock initial + Stock final) * Coût de fabrication ou de production] / (2*360)

Il faut savoir que la valeur du stock moyen est égale à la somme stock initial en début de période par le stock final en fin de période, la valeur obtenue est ensuite retranchée par 2.

De quelle manière calculer le BFR ?

Le besoin en fonds de roulement est calculé à partir des données enregistrées dans le bilan comptable fonctionnel de l’entreprise. Plus précisément, le BFR nait de la minoration des actifs circulants (emplois à court terme) par les passifs circulants (ressources à court et long terme).

Seules les données relatives à l’exploitation de l’activité de l’entreprise sont prises en compte dans le calcul pour donner :

Besoin en fonds de roulement (BFR) = Actifs circulants (Exploitation + Hors exploitation) – Passifs circulants (Exploitation + Hors exploitation)

Besoin en fonds de roulement (BFR) = Stocks + créances clients et autres créances – dettes des fournisseurs – dettes sociales et fiscales

Comment interpréter le résultat de son BFR ?

Trois cas de figure peuvent survenir à l’issue du calcul du BFR, dont un résultat :

  • Positif : la valeur obtenue suite à la déduction du solde des emplois à court terme par le solde des ressources circulants est supérieure à zéro, par conséquent l’entreprise a des besoins financiers. Cette carence financière peut être le résultat d’un stock beaucoup trop important, traduit par des dettes de clients qui ne parviennent pas à couvrir les actifs circulants de l’entreprise. Il peut également s’agir d’une autre option où les clients ne règlent pas leurs factures à la bonne échéance, ou encore l’entreprise est contrainte de payer ses fournisseurs trop rapidement.

Elle doit alors recourir à des ressources financières externes qu’elle peut utiliser pour financer son activité opérationnelle.

  • Nul : il s’agit ici d’une situation où l’emploi des actifs d’exploitation est neutralisé par les ressources d’exploitation. À cet effet, l’entreprise parvient à financer elle-même son cycle d’exploitation.
  • Négatif : lorsque le besoin en fonds de roulement est inférieur à zéro, ce qui signifie pour l’entreprise qu’elle n’a pas de besoins financiers. Théoriquement pour une entreprise, un BFR négatif constitue une situation idéale, puisqu’elle est exprimée par exemple par la bonne gestion du stock ou les clients paient leurs dettes rapidement ou encore l’entreprise a la possibilité de payer ses fournisseurs plus tardivement.

De quelle manière financer son besoin en fonds de roulement ?

Les ressources externes exploitables par l’entreprise dans l’hypothèse d’un BFR positif sont :

  • La constitution d’apports en capital
  • Les découverts bancaires
  • Les apports des associés en compte courant
  • Les emprunts bancaires

Philippe

Entrepreneur dans l'âme, Philippe accompagne depuis 20 ans les entreprises dans leur développement.