Métiers et formations

Combien gagne un clerc de notaire ?

Par Philippe , le 31 juillet 2021 — 5 minutes de lecture
Clerc de notaire

Dans le cadre d’une étude notariale, le clerc de notaire est chargé de constituer des contrats juridiques. Ces derniers sont ensuite authentifiés par le notaire. Être clerc de notaire est une fonction qui nécessite énormément de rigueur. En quoi consiste principalement ce métier en France ? Quel est le salaire d’un clerc de notaire ? Voici quelques éléments de réponses !

Le métier de clerc de notaire : de quoi s’agit-il ?

Le clerc de notaire est le bras droit du notaire avec qui il travaille. Il assiste le notaire dans ses différentes tâches. Selon son expérience, le clerc de notaire est susceptible d’assurer la réception des clients ou de gérer une étude notariale. Encore appelé collaborateur de notaire ou assistant notarial, le clerc de notaire prépare, rédige et s’assure de l’authentification des actes à notariés. Après quelques années dans l’exercice de ses fonctions, le clerc de notaire peut avoir accès au plus haut poste de la hiérarchie des clercs de notaires : le poste de premier clerc.

Pour bien exécuter son travail, l’assistant notarial doit obligatoirement maîtriser le secteur juridique à la perfection. Il doit donc suivre l’actualité sur le droit et la jurisprudence. Certains clercs de notaires sont polyvalents, c’est-à-dire qu’ils ont la possibilité d’intervenir dans plusieurs domaines différents : l’immobilier, le droit des affaires, le droit de la famille, etc. Par contre, d’autres préfèrent se spécialiser dans un domaine bien précis. Le métier de clerc de notaire exige beaucoup de discrétion et de rigueur de la part des professionnels du domaine.

Quelles sont les missions du clerc de notaire ?

Les missions du clerc de notaire sont multiples.

Conseiller les clients

Fort de son expérience dans le domaine juridique, l’assistant notarial peut apporter des réponses précises aux préoccupations des clients qui l’abordent. Ses connaissances en droit lui permettent donc de satisfaire aux demandes des clients.

La préparation des actes notariés

La rédaction des testaments, des contrats de mariage et de bien d’autres documents est prise en charge par le clerc de notaire. Le collaborateur de notaire intervient également lors de la création ou de la fermeture d’une entreprise, d’une mise sous tutelle, etc. Pour accomplir cette mission, le clerc de notaire devra rechercher et réunir toutes pièces administratives essentielles. Les actes doivent être rédigés tout en garantissant leur conformité juridique.

Réaliser des recherches documentaires

Le clerc de notaire doit indubitablement effectuer des recherches des recherches documentaires en rapport avec les dossiers dont il a la charge. Cette phase est indispensable pour bien exercer le métier d’assistant notarial.

Quel est le salaire d’un clerc de notaire ?

Les salaires mensuels des clercs de notaires sont fixés par la convention collective nationale des notaires et de leur personnel. Ainsi, la rémunération mensuelle brute d’un assistant notarial est fixée sur la base d’un horaire précis : 35 heures par semaine. En début de carrière, un clerc de notaire gagne environ 1800 euros brut par mois. Cependant, ce salaire peut varier selon la formation ou le cursus suivi et l’ampleur de l’étude de notariale.

Par ailleurs, le salaire d’un clerc de notaire peut évoluer selon plusieurs critères à savoir :

  • les compétences ainsi que le niveau d’expertise en droit ;
  • l’exercice ou non de fonctions d’encadrement et le nombre de personnes dont le clerc de notaire à la charge ;
  • l’ampleur de l’office notarial ainsi que son implantation (Lyon, Paris).

L’évolution du salaire d’un clerc de notaire est donc proportionnelle à celle de sa carrière. Selon une étude réalisée dans le secteur du notariat, le salaire d’un clerc de notaire peut excéder les 3000 euros brut par mois.

Quelles sont les qualités requises pour devenir clerc de notaire ?

Dans le domaine du notariat, être clerc de notaire est l’un des métiers les plus exigeants. Il faut donc que le professionnel qui exerce ce métier soit doué de certaines qualités et compétences afin de pouvoir s’en sortir dans ce secteur.

Faire preuve de rigueur et de conscience professionnelle

En notariat, les règles juridiques et les délais sont à respecter à la lettre. Il faut donc que le clerc de notaire veille à mettre constamment à jour ses connaissances dans le domaine du droit afin de ne pas transgresser les règles.

Avoir un bon sens d’analyse

Le sens de l’analyse et de la logique ne doit faire qu’un avec le clerc de notaire. En effet, il doit être capable de cerner rapidement les différentes situations que les clients lui poseront.

Quelle formation pour devenir clerc de notaire ?

En France, pour devenir un assistant notarial, les aspirants à cet emploi peuvent suivre trois différentes formations juridiques :

  • Bac + 2 en préparant un BTS notariat dans un Institut des Métiers du Notariat (IMN);
  • Bac + 3 en préparant une licence professionnelle en rapport avec les métiers du notariat;
  • Bac + 4 en combinant avec une licence professionnelle « métiers du notariat » et un an en alternance dans le but d’obtenir le Diplôme de l’Institut des Métiers du Notariat (DIMN).

Seule l’obtention d’un diplôme à l’issue de l’une de ces formations permet d’exercer le métier de clerc de notaire. Toutefois, le DUT Carrières Juridique représente également une option assez intéressante pour devenir assistant notarial.

Philippe

Entrepreneur dans l'âme, Philippe accompagne depuis 20 ans les entreprises dans leur développement.