Métiers et formations

Quel est le rôle et le salaire d’un ergothérapeute ?

Par Manuel , le 28 mai 2021 — 8 minutes de lecture
Métier d'un ergothérapeute

L’ergothérapie est une profession dans le secteur médical et le métier d’un ergothérapeute consiste à intervenir dans la rééducation des patients. Il s’agit d’une branche de la médecine encore très peu connue, malgré l’importance de ce métier dans l’accompagnement des patients et les besoins des hôpitaux. Dans le domaine de la santé, un ergothérapeute travaille avec plusieurs corps médicaux, mais il a aussi des rôles qui lui sont propres.

Les missions d’un ergothérapeute

La mission principale d’un ergothérapeute consiste généralement à aider les personnes en situation de handicap à réapprendre à être indépendantes ou à s’adapter à leur handicap. Mais le métier d’un ergothérapeute ne se limite pas à cette intervention.

Suivre les prescriptions d’un médecin

Comme toutes activités paramédicales, le métier d’un ergothérapeute est soumis à la prescription médicale. Quand il reçoit un patient, il analyse son handicap et les difficultés physiques qui y sont liés. Pour que les soins soient efficaces, le thérapeute prend en compte les facteurs psychologiques, sociaux et environnementaux du patient. Tout cela dans le but d’une rééducation et d’une réadaptation fonctionnelle qui convient à la personne.

Mise au point des soins sur mesure pour chaque tranche d’âge

Dans sa fonction, l’ergothérapeute fait face à plusieurs formes de handicap et les soins nécessaires diffèrent selon la situation de la personne. Il n’y a pas de solution faite au préalable pour résoudre la perte d’autonomie. Pour un meilleur résultat, l’ergothérapeute met en place un programme personnalisé pour chaque patient selon leur besoin en rééducation, leurs capacités ainsi que leur santé mentale. Les soins peuvent être physiques, psychologiques ou encore psychomoteurs, mais l’objectif demeure identique. L’intervention en ergothérapie vise à rétablir les capacités fonctionnelles, physiques et psychiques du patient. Ce dernier peut être un enfant, un adulte ou une personne âgée.

Fixer les objectifs de réadaptation et de rééducation

En accord avec la famille de la personne à traiter et selon l’avis des médecins, il établit des soins pour remédier à la perte d’autonomie. Afin d’atteindre l’objectif de rééducation et de réadaptation, l’intervention d’un ergothérapeute consiste à éduquer le patient sur les activités du quotidien. Il réapprend la personne en la faisant faire de l’exercice pour se vêtir, prendre un bain, écrire et bien d’autres encore. Ces exercices varient en fonction de l’environnement autour du patient et de ses activités dans sa vie quotidienne. Dans ce sens, il préconise l’aide des proches ou des animaux de compagnie ainsi que l’usage des appareils médicaux. L’objectif étant d’accomplir le programme pour que le patient ait une vie normale adaptée à son handicap.

Évaluer l’état de son patient

Afin de mieux suivre l’évolution du patient, l’ergothérapeute fait des bilans périodiques. Il analyse les progrès de la personne en faisant quelques exercices d’évaluation et en lui posant quelques questions. Selon sa situation, l’expert lui conçoit de l’aide qui va l’orienter dans sa rééducation. L’intervention en ergothérapie se fait par étapes. Le contrôle et l’exercice attribués au patient dépendent de son évolution dans la thérapie.

Travailler comme consultant pour la conception d’appareils médicaux

Pour mener à bien son travail, l’ergothérapeute exerce son métier avec des entreprises spécialisées dans la conception des appareils médicaux. Il intervient ainsi dans la fabrication de ces différents dispositifs pour personne en situation de handicap. Les soins en ergothérapie peuvent être très variés. L’ergothérapeute travaille aussi bien dans le secteur médical que dans des entreprises d’appareillage médical et surtout dans l’urbanisme. Ce dernier s’explique par l’accomplissement de sa principale mission : aider les personnes en manque d’autonomie.

La rémunération d’un ergothérapeute

Le salaire des ergothérapeutes varie en fonction de leur lieu de travail et leur spécialisation. Et l’ancienneté et le grade impactent largement leur rémunération moyenne. Un ergothérapeute fonctionnaire gagne moins qu’un ergothérapeute libéral.

Le salaire d’un ergothérapeute en hôpital public

En tant que fonctionnaire, un ergothérapeute débutant gagne le SMIC. En cours d’exercice, son salaire moyen est de 2 134 € par mois. À la fin de sa carrière, sa rémunération mensuelle peut aller jusqu’à 2 300 €. À noter que son ancienneté compte beaucoup dans le calcul de son gain.

Selon son échelon et les primes qu’il reçoit, ce salaire atteint facilement le taux maximal qu’un ergothérapeute gagne. En cas de reclassement, le thérapeute bénéficie d’une revalorisation d’indemnités qui s’ajoutera à son salaire. Il existe actuellement deux grilles indiciaires prises en compte pour l’emploi d’ergothérapeute. Il s’agit du statut normal et de la classe supérieure.

Le salaire d’un ergothérapeute en libéral

Le métier d’ergothérapie peut aussi s’exercer en tant que travailleur indépendant. Dans ce cas, il exerce sa fonction dans son propre établissement et en faisant des soins à domicile. Cette dernière option est largement appréciée par les personnes en situation de handicap.

Étant dans le secteur privé, le thérapeute fixe lui-même son tarif. Toutefois, le salaire moyen d’un ergothérapeute en libéral s’élève en moyenne à 2 164 €, mais cette rémunération dépend également de sa charge de travail et du tarif qu’il fixe. Sa rémunération peut être plus importante s’il intervient dans un centre de rééducation et de réadaptation ou encore dans le milieu éducatif.

Pour les ergothérapeutes exerçant en dehors d’un centre de santé, ce salaire peut encore être supérieur. Cette augmentation dépend de ses compétences et des accords que l’ergothérapeute a passés avec ses patients.

La formation pour devenir ergothérapeute

Pour exercer la fonction d’ergothérapeute, l’obtention d’un diplôme d’État d’ergothérapeute est requise. Ce diplôme nécessite 3 ans de formation dans l’un des instituts de formation en ergothérapie de France. Le cursus comprend des cours théoriques sur l’anatomie, la physiologie, la neurologie. Des matières dans le domaine de la psychologie telles que la traumatologie ou la psychothérapie viennent compléter cette liste non exhaustive. Après la théorie ; la formation continue avec des stages dans des établissements de santé.

Pour intégrer ces établissements de formation ou ces IFE, vous devez d’abord avoir le baccalauréat axé sur la science et la santé ou valider une année en première année commune en étude de santé ou la PACES. Après cela, il vous faut passer un concours composé de trois épreuves : un test psychotechnique, un résumé de texte et une épreuve de biologie et de physique. Sachez cependant que ces concours diffèrent selon l’institut de formation.

Une autre alternative reste à votre disposition si vous souhaitez obtenir le diplôme d’État d’ergothérapie sans passer cette longue formation. Avec des expériences dans le domaine médical : en étant aide-soignant ou infirmier, vous pouvez obtenir votre diplôme par validation des expériences acquises ou VEA. C’est une option ouverte pour une reconversion professionnelle.

Les qualités et les compétences requises pour devenir ergothérapeute

Compte tenu de la fragilité de ses patients, l’empathie et la patience sont les qualités principales à avoir pour être ergothérapeute. Le thérapeute s’adapte à toutes les situations. Chaque personne étant différente, il doit trouver les solutions adaptées pour chaque personne.

Comme toute spécialiste travaillant dans le secteur médical, il doit aussi faire preuve d’écoute, de compréhension et d’observation. Il a la capacité de travailler avec d’autres professionnels, notamment les psychothérapeutes et les médecins généralistes. Son travail étant de trouver l’assistance adaptée à la santé psychomotrice et mentale d’une personne, un ergothérapeute ayant ces qualités réussit mieux dans son métier.

Manuel

Manuel a lancé sa première entreprise à l'âge de 17 ans, aujourd'hui il est à la tête de 3 sociétés.