Métiers et formations

La formation et le salaire d’un chirurgien

Par Marc , le 22 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
Chirurgien

Pour exercer le métier de médecin chirurgien, il est nécessaire d’effectuer au moins onze années d’études et obtenir un diplôme ou des diplômes correspondant à votre spécialisation. S’informer sur l’emploi et le profil nécessaire pourrait vous aider à vous préparer. La profession s’inscrit dans le secteur de la santé que vous soyez en chirurgie généraliste ou chirurgie dentaire. Une spécialisation ajoutera encore d’autres années d’études. Mais cette exigence offre un salaire attractif. Vous pouvez gagner plus de 7 000 euros par mois avec cet emploi.

Description de la profession

Devenir chirurgien ou chirurgien dentiste consiste à pratiquer des opérations afin d’atteindre différents objectifs tels que la guérison d’un cancer, etc. Vos interventions concernent toutes les parties du corps du malade. Vos compétences serviront à soigner des tumeurs, des organes défaillants, des fractures ou des hémorragies. L’exécution des transplantations relève aussi de votre domaine d’intervention.

Vous interviendrez dans le secteur de la santé et du social. Vous pouvez exercer dans le domaine public ou privé comme avoir un cabinet de dentiste si c’est votre spécialisation. Les centres hospitaliers et les cliniques sont vos principaux recruteurs. La possibilité d’ouvrir votre propre cabinet et d’exercer une profession libérale est également réalisable. Il existe aussi des professionnels mettant leurs compétences au service des ONG. Vous pouvez postuler à des offres d’emploi diffusées par les organismes spécialisés dans les aides humanitaires et intégrer par exemple le rang de la Croix Rouge ou des médecins sans frontières, pour aider les personnes dans le besoin.

Quel que soit votre choix, vous devez suivre un certain nombre d’étapes dans la réalisation de chacune de vos missions.

La phase de consultation

Il s’agit de la première étape pour le patient. Durant cette phase, vous serez amené à travailler avec médecin traitant et vous déciderez ensemble si l’intervention chirurgicale est réellement indispensable pour traiter votre patient.

Vous effectuerez une séance d’information sur différents points sur l’intervention à venir. Cela concerne le temps d’hospitalisation, les points et le niveau de douleurs, les médicaments à prescrire, la rééducation si nécessaire, et les possibles séquelles.

La phase opératoire

La seconde étape est la réalisation de l’opération. Les interventions s’effectuent dans un bloc opératoire. Cette salle a la particularité de demeurer complètement aseptisée. Il existe différentes sortes de chirurgiens. Chacun dispose d’une spécialisation. En fonction de la nature des problèmes de votre patient, vous pouvez effectuer une réparation des vaisseaux sanguins, une transplantation d’organes, une extraction de tumeurs, une intervention sur une fracture, ou autres.

La phase post opératoire

Votre travail inclut un suivi après une intervention afin de prévenir les complications. Les prescriptions médicales arrivent également à ce moment.

Vous garderez le contact avec votre patient jusqu’à la fin des contrôles. Par exemple, vous effectuerez une observation du malade après une réparation ou une transplantation d’organes. Cela vous permettra de vérifier la réussite complète de votre intervention ou la présence de complications.

Les conditions de travail

Une intervention chirurgicale nécessite toute une équipe de spécialistes. Vous serez le meneur de ce groupe une fois dans le bloc opératoire. Vous travaillerez avec une infirmière de bloc, un anesthésiste, un réanimateur, et d’autres assistants. Des compétences de meneur sont donc nécessaires pour la bonne exécution de chaque opération. Une bonne organisation est obligatoire pour travailler efficacement et rapidement. Chaque seconde peut être vitale dans cette activité.

Votre travail vous amène généralement à intervenir sur différents organes et des vaisseaux sanguins. La précision de vos gestes doit être impeccable. Vous devez avoir une connaissance parfaite de l’anatomie humaine. La maitrise de vos émotions et de vos mains augmentera les chances de réussites. L’activité engendre une forte pression sur le professionnel. Une résistance mentale vous permettra de garder votre tête sur vos épaules.

Exercer ce métier inclut une prise de responsabilité. Vous prenez à votre charge la vie de vos patients. Cela nécessite une bonne hygiène de vie pour être à 100 % de votre forme lors des opérations. Vous devrez être en mesure de gérer cette lourde responsabilité. La souscription à une police d’assurance d’environ 12 000 euros servira à prévenir les procès contre vous.

Vos horaires de travail peuvent s’étendre. Une semaine de 70 heures est fréquente dans le secteur. Une des causes de ces horaires chargées est la présence de tour de garde et des astreintes. Le premier consiste à rallonger votre journée. Il peut vous amener à rester la nuit entière à votre poste pour surveiller les malades. L’astreinte concerne le traitement prioritaire des urgences. Par exemple, vous appliquez une astreinte afin de pouvoir vous occuper d’un blessé grave.

La durée d’une intervention peut également s’étendre. Cela dépend du cas et des complications rencontrés dans le bloc opératoire. Vous pourrez être devant un patient huit heures d’affilée dans les cas difficiles. Une bonne condition physique devient également importante dans l’exercice de l’emploi.

Le salaire

Durant votre formation pour devenir chirurgien, vous devrez effectuer la phase d’internat. Cela dure 5 ans pour ce métier. Vous percevrez donc un salaire en étant étudiant. Ce revenu évolue selon votre année d’internat. Cela passe de 1 380 euros à 2 125 euros bruts par mois. Vous recevrez une prime de responsabilité lors de votre 4e et 5e année. Elle s’élève à 2 038 euros et 4 044 euros pour une année. Vous recevrez également une indemnité lors de vos périodes de gardes.

Le secteur public possède une grille salariale pour les professionnels. Votre revenu dépendra de votre statut et de votre ancienneté.

  • Le statut de chirurgien-praticien hospitalier ou PH :

Vous serez un personnel effectuant uniquement les soins. Il existe 13 échelons dans ce secteur. Le salaire d’un nouveau chirurgien s’élève à 4 130 euros par mois. Avec le temps, vous pourrez gagner jusqu’à 7 500 euros bruts par mois.

  • Le statut de chirurgien hospitalo-universitaire :

Cette position indique la présence d’enseignements au sein de votre service. Vous soignerez les patients tout en enseignant aux internes. Le salaire commence à 2 796 euros bruts par mois. Il s’agit du poste de chef de clinique assistant après 2 ans d’internat. Un maitre-conférencier universitaire (MCU-PH) peut gagner de 4 734 euros à 7 997 euros par mois. Un professeur des universités (PU-PH) peut avoir un salaire jusqu’à 10 513 euros par mois. Des indemnités s’ajouteront à ces salaires, comme les gardes et le service public exclusif.

Le revenu d’un chirurgien libéral varie selon sa notoriété et sa spécialité. En effet, vous pourrez être neurochirurgien, chirurgien dentaire, chirurgien viscéral ou encore chirurgien orthopédiste. Il existe différents métiers et spécialités possibles. Un professionnel dans le secteur privé gagne en moyenne 8 500 euros bruts par mois. Mais ce salaire peut atteindre plus de 10 000 euros par mois.

La formation

L’accès au métier nécessite au minimum 11 ans d’études. Après votre bac, vous commencerez avec le PACES pour préparer un concours. Vous suivrez toutes les formations des études de médecine avant de pouvoir choisir la voie de la chirurgie. À la fin de votre 6e année d’études, vous pouvez intégrer un internat pour chirurgien. Après 5 ans d’internat, vous effectuerez une formation pour obtenir le diplôme d’études spécialisées ou DES. Il est nécessaire pour devenir chirurgien. Durant cette formation, vous pouvez vous orienter vers une spécialisation. Par exemple, vous pouvez choisir la chirurgie : pédiatrique, esthétique, vasculaire, thoracique et autres.

Conclusion

La profession s’inscrit dans le secteur de la santé. Comme tous les professionnels du métier, elle nécessite de longues études. Vous effectuerez au minimum onze ans de formation pour devenir chirurgien. Une spécialisation ajoutera encore d’autres années d’études. Mais cette exigence offre un salaire attractif. Vous pouvez gagner plus de 7 000 euros par mois avec cet emploi.

Marc

Marc est un nomade digital qui vit de la monétisation de ses sites internet, notamment via l'affiliation et le dropshipping. Il vient régulièrement proposer des contenus toujours aussi pertinents aux lecteurs de 7-Dragons.