Métiers et formations

Quels sont métiers idéals pour travailler en crèche sans diplôme ?

Par Manuel , le 19 mai 2021 — 9 minutes de lecture
Métier dans une crèche

Les métiers liés à la crèche sont très diversifiés. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou, tout simplement, lors des recherches d’un métier offrant un salaire convenable, beaucoup de demandeurs d’emploi en entreprise privilégient la petite enfance. Si vous êtes parmi ces personnes, sachez qu’il est possible de travailler dans ce secteur sans avoir un diplôme.

En quoi consistent les métiers dans une crèche ?

Travailler en crèche peut paraître comme un métier simple et facile à maîtriser, mais ce n’est pas toujours le cas ! Le secteur de la petite enfance est une branche incluse dans le domaine de l’éducation. Le travail dans une crèche consiste à prendre soin des enfants, les garder, les gérer et les aider à être autonomes dans un nouvel environnement. En fonction de leur nature, l’auxiliaire de la puériculture doit s’adapter à chacun des enfants. Le domaine de la petite enfance nécessite également de la patience et requiert un comportement semblable à celui des vrais parents.

Outre le travail en équipe, être éducateur des jeunes enfants offre l’avantage d’avoir un contact privilégié avec les enfants et les nourrissons. Vous ne serez donc pas seul dans l’exercice de votre fonction. Dans certains métiers de la crèche, il est même possible d’organiser vous-même votre horaire de travail.

L’accès à un métier en crèche n’implique pas obligatoirement une preuve de qualification. Il est tout à fait possible d’exercer dans ce domaine sans avoir un certificat de formation ou un diplôme d’études supérieures. Les critères pour travailler auprès des jeunes enfants sont impérativement d’ordre physique et moral. Il suffit d’avoir la patience et la compréhension nécessaire pour rassurer et supporter les caprices des plus jeunes. En plus de l’amour pour les enfants, la capacité d’adaptation, la créativité et le dynamisme sont aussi requis lorsqu’il faut les occuper.

Lors des entretiens, faites preuve de persuasion et vous aurez la chance de travailler en crèche sans diplôme. Cette qualité reste d’ailleurs utile dès la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation. Les demandeurs d’emploi ayant déjà travaillé dans les crèches ou élevé leurs propres enfants figurent parmi les profils les plus recherchés. Si vous répondez à ces critères, vous pouvez prétendre aux nombreux métiers de crèche sans diplôme. Les emplois en garderie et en micro crèche vous seront également accessibles.

Les différents métiers dans une crèche

Agent de crèche

Aussi appelé auxiliaire de crèche, c’est la première personne qui entre en contact avec les enfants. Elle organise des activités pour les plus jeunes et leur témoigne toute l’attention dont ils ont besoin. Ces jeux contribuent essentiellement à leur bien-être et leur apprentissage. L’agent de crèche auxiliaire reste polyvalent dans son métier. Outre l’organisation d’activité, il doit aussi s’assurer de la distribution des repas, la surveillance des enfants, les siestes et les changements de couche.

Éducateur de jeunes enfants

Comme son nom l’indique, un éducateur de jeunes enfants s’occupe des petits de moins de 7 ans. Sa mission principale est de les aider dans leurs épanouissements et d’assurer leur éveil. Pour cette tâche, il fait des activités qui vont stimuler les enfants en utilisant des jouets et en proposant des activités ludiques. L’éducateur de jeunes enfants peut se servir des dessins, des peluches, des livres et même des poupées. L’EJE doit aussi savoir prendre soin des tous petits au cas où il y ait des problèmes moteurs, psychiques ou comportementaux.

Auxiliaire de puériculture

C’est le métier par excellence de la petite enfance. Ses tâches consistent à s’occuper de l’hygiène et de l’alimentation des nourrissons. Il prend aussi en charge les activités de ces jeunes enfants. Son travail ne se limite pas à cela, mais inclut le soin des enfants en situation de handicap. L’auxiliaire de puériculture s’adresse aux parents de façon professionnelle tout en respectant l’intérêt de l’enfant. Il les informe et les conseille pour que les enfants aient une autonomie, même à la maison.

Assistante maternelle

Une assistante maternelle veille au bien-être des enfants en l’absence des parents. Elle emmène les enfants dans son domicile et organise des activités selon les directives des adultes. En général, elle nourrit et accompagne les plus jeunes en promenade. Elle peut aussi garder les enfants chez la mère et le père, mais cela dépend de l’accord passé avec les parents. Dans ce secteur, l’accompagnant éducatif exerce son métier en tant qu’indépendant. Cette option n’empêche pas l’assistante maternelle de travailler dans les crèches ou les établissements de la petite enfance. Ces horaires aussi sont variés selon l’exigence et les contraintes des parents.

Agent territorial spécialisé des écoles maternelles

L’ATSEM est un accompagnant éducatif en école maternelle et se charge de différentes tâches liées aux enfants. Dans le domaine de la petite enfance, ce professionnel aide les professeurs dans l’accueil des classes et les soutient dans ses enseignements. Dans le cas où les enfants sont en situation de handicap, l’ATSEM épaule le professeur à le gérer. Leurs tâches varient en fonction de leurs lieux d’exercice. Il surveille les plus jeunes pendant tout l’enseignement ainsi que pendant l’heure du repas et des siestes. Le métier exige que l’ATSEM soit au petit soin avec les enfants et travaille en binôme avec le titulaire. Il exerce dans les écoles maternelles et en halte-garderie, mais on peut également le trouver dans les centres de vacances et les établissements périscolaires.

Auxiliaire parentale

Un auxiliaire parental s’occupe des enfants de moins de dix ans à domicile des parents. Il s’assure que la nutrition des enfants et leurs activités du quotidien se passent selon le règlement. Cet éducateur de jeunes enfants se charge aussi du développement et de leurs éveils. En tant qu’auxiliaire parental, il peut également travailler pour les garderies des entreprises. Dans ce cas, ses responsabilités lui obligent à trouver des activités adaptées à chaque enfant, à assurer leur repas et à organiser les heures de sieste. Travailler dans les micro-crèches convient à ses compétences.

Les possibilités d’acquisition de diplôme

Les métiers dans le secteur de la petite enfance restent accessibles sans diplôme, mais cela ne vous empêche pas de suivre une formation ou d’obtenir de qualifications. La perspective d’être diplômé pour les métiers en crèche et d’intégrer la fonction publique est alors possible. Il existe plusieurs formations pour l’acquisition de ces titres.

Le CAP

Anciennement appelé CAP petite enfance, il s’agit d’un diplôme minimum pour les métiers de la crèche. Connu sous l’appellation de CAP AEPE ou CAP Accompagnant éducatif de la Petite Enfance, ce diplôme est accessible après les parcours suivants :

  • La formation de deux ans après le lycée
  • La formation professionnelle continue
  • La formation à distance
  • La Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE pour les personnes ayant déjà travaillé dans le monde de la puériculture

Le Diplôme d’État d’Auxiliaire en Puériculture

Aucun diplôme n’est nécessaire pour accéder à la formation conduisant à l’obtention d’un DEAP. Il suffit de passer un concours comprenant une épreuve écrite et une session orale.

Le concours ATSEM

Il est accessible à des personnes ayant un CAP AEPE et aux parents de trois enfants et plus. Ce diplôme permet d’accéder au statut de fonctionnaire et de travailler dans les écoles maternelles. À noter que les Agents territoriaux spécialisés des Écoles Maternelles ne sont qualifiés que s’ils ont un diplôme.

Le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants

Le concours conduisant à cette certification ou le DE EJE est accessible aux personnes titulaires d’un baccalauréat et aux auxiliaires de puériculture ayant trois ans d’expérience. Les épreuves comportent une session écrite et orale ainsi qu’un entretien.

Le diplôme d’État de puériculture :

Comme la puéricultrice est une infirmière, il faut être titulaire d’un diplôme d’État d’infirmier pour obtenir ce diplôme. Avant d’y accéder, il convient de suivre une formation de 6 mois et passer le concours. Vous pouvez aussi faire les épreuves administratives des métiers et travailler en tant que fonctionnaire dans la petite enfance. Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, ces diplômes donnent plus de chances aux salariés demandeurs d’emploi d’accéder à ces métiers. Un éducateur des jeunes enfants qualifiés a au moins le diplôme de CAP. Vous pouvez par contre commencer le métier de l’enfance sans formation ni diplôme et l’envisager en cours d’exercice.

Le salaire pour travailler en crèche

La paie des cadres de la petite enfance dépend en grande partie du poste qu’ils occupent. Le salaire des auxiliaires de puéricultures débute au SMIC, mais cette rémunération varie en fonction du secteur et de l’établissement de travail de l’accompagnant. En cours d’exercice et selon les diplômes de l’auxiliaire, son salaire brut moyen peut atteindre les 1 600 €.

Pour les assistantes maternelle et parentale, la rémunération se fait par honoraires et s’élève les 2,40 € l’heure, selon l’horaire fixé par les parents. En général, elle est plus importante la nuit et en week-end.

Les ATSEM gagnent entre le SMIC et 1 500 € par mois. C’est le salaire moyen pour les débutants, mais il peut évoluer en cours d’exercice.

Manuel

Manuel a lancé sa première entreprise à l'âge de 17 ans, aujourd'hui il est à la tête de 3 sociétés.