Catégories Entrepreneuriat

Comment entreprendre en ouvrant son propre restaurant ?


Entreprendre Restaurant Ouvrant.jpg

Vous avez l’âme d’un entrepreneur et êtes amateur de bonne cuisine ? Ouvrez donc votre propre restaurant pour y proposer une carte unique et savoureuse, ou un concept fort. C’est l’occasion de vous lancer des défis et de relever des challenges passionnants. Avant d’ouvrir votre propre établissement de restauration, vous aurez quelques étapes à suivre pour répondre aux attentes des législations en vigueur. On vous dit tout sur les obligations d’un futur restaurateur !

Suivre une formation pour une hygiène optimale

Devenir restaurateur n’est pas une histoire de hasard, en particulier en termes d’hygiène. Vous allez accueillir un public et peut-être allez vous travailler avec des collaborateurs. Par conséquent, vous êtes responsable des produits alimentaires que vous allez leur servir, mais aussi des locaux dans lesquels ils vont évoluer. Pour n’omettre aucune règle d’hygiène, les restaurateurs sont tenus de suivre une formation hygiène et risques « HACCP » depuis le 1er octobre 2012.

La méthode HACCP

Que signifie HACCP ? Hazard Analysis Critical Control Point ! Il s’agit de l’analyse des dangers et des points critiques afin de mieux les maîtriser. Chaque établissement de restauration doit compter parmi ses membres une personne qui aura suivi la formation. Elle apportera les informations indispensables pour garantir la sécurité alimentaire dans votre établissement. Vous trouverez toutes les informations sur la formation HACCP sur Permis-de-exploitation.com.

Les 7 principes de l’HACCP

Les méthodes HACCP se basent sur des principes à appliquer :

  • L’analyse de chaque risque et danger potentiel
  • La détermination des points critiques
  • La définition des seuils à ne pas dépasser concernant ces points critiques
  • L’établissement de protocoles de surveillance pour maîtriser les points critiques
  • Le choix de mesures correctives si les seuils sont atteints
  • La vérification que les protocoles sont efficaces
  • La création d’un fichier pour archiver tous les protocoles et les documents des mesures correctives.

En appliquant sérieusement ces principes, votre établissement sera assuré de toujours être au plus proche des attentes en termes d’hygiène tant dans votre cuisine que dans la salle accueillant le public ou dans les sanitaires.

Obtenir une licence pour votre restaurant

Sans licence, vous n’aurez pas l’autorisation de vendre des boissons alcoolisées à votre clientèle. Il existe deux types de licences en fonction des boissons que vous souhaitez commercialiser.

  • La licence petit restaurant : elle vous autorise à vendre des boissons alcoolisées uniquement pour qu’elles soient consommées sur place et lors des repas. Elle ne concerne que les boissons de moins de 18°.
  • La licence restaurant : c’est le même principe, sauf qu’elle concerne toutes les boissons alcoolisées, même les alcools forts.

La licence est délivrée sous la forme d’un permis d’exploitation que vous devez détenir pour ouvrir votre restaurant. Le permis d’exploitation atteste que vous avez suivi une formation qui aborde les problèmes d’ivresse publique, de vente d’alcool aux mineurs ou encore de nuisances sonores, au minimum sur 20 heures. Vous en serez exempté si vous avez déjà 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la restauration.

Déclarer l’ouverture de votre restaurant

Une fois que vous serez prêt à ouvrir votre restaurant, vous devez en informer la mairie de la commune où se trouve votre restaurant. Si c’est à Paris, vous devez informer la Préfecture de Police. Vous devez respecter un délai d’au moins 15 jours avant l’ouverture de votre établissement. Pour réaliser votre déclaration, vous devrez fournir un document CERFA, une pièce d’identité, mais aussi votre permis d’exploitation.

La création officielle de votre restaurant

Pour la création de votre restaurant, vous devez réaliser certaines démarches :

  • Rédigez les statuts de votre entreprise, qui indiquent la forme choisie et les conditions de fonctionnement de votre restaurant
  • Créez un compte professionnel dédié à votre établissement pour y déposer le capital et y faire vos transferts d’argent
  • Déposez votre dossier complet au CFE (Centre de Formalités des Entreprises)
  • Publiez une annonce légale qui rendra officielle l’ouverture de votre restaurant
  • Déposez un dossier de demande d’immatriculation auprès du Greffe du Tribunal de Commerce.

À l’ouverture de votre restaurant

Lorsque vous êtes sur le point d’ouvrir votre restaurant, il vous reste quelques obligations à respecter.

La déclaration auprès des services vétérinaires

Avant l’ouverture de votre restaurant, vous devez informer les services vétérinaires dont vous trouverez le contact à la Préfecture. Ils doivent être au courant que votre restaurant va être ouvert et que vous allez y accueillir du public. À partir de cette date, vous êtes susceptible de recevoir une visite des services vétérinaires, qui voudront s’assurer que votre établissement est parfaitement dans les normes et respecte les règles d’hygiène. Ces dernières sont appliquées sur l’approvisionnement des denrées, le stockage, mais aussi les lieux d’aisance que vous mettrez à disposition exclusive de votre clientèle.

Les règles d’accessibilité et de sécurité de votre restaurant

Il faut que votre restaurant soit en capacité d’accueillir tous les publics. Vous devez donc vous assurer que les personnes à mobilité réduite pourront y accéder et se déplacer facilement dans l’enceinte de votre établissement. Pour connaître toutes les règles de sécurité et d’accessibilité, vous pouvez prendre contact avec la mairie de votre commune qui vous donnera toutes les informations nécessaires.

L’autorisation d’exploiter une terrasse

Même si la terrasse vous appartient, vous devez demander une autorisation à la mairie pour pouvoir y placer des tables ou du mobilier où viendront consommer les clients. Il existe la terrasse fermée, la terrasse ouverte et la contre-terrasse, séparée par une rue. Vous serez alors strictement tenu de respecter les limites définies par la mairie. Si vous ne vous y tenez pas, vous risquez un contrôle et une amende.

La diffusion de musique

Si vous voulez créer une ambiance sonore dans votre établissement, vous allez sûrement diffuser de la musique. Songez que les œuvres musicales sont couvertes par les droits d’auteur. Il faut donc que vous vous acquittiez d’une certaine somme et que vous obteniez l’autorisation de la SACEM avant de diffuser des musiques.

L’affichage dans votre restaurant

  • Les horaires d’ouverture doivent être visibles à l’entrée de votre restaurant. Les heures où vous pouvez accueillir du public sont fixées par un arrêté préfectoral.
  • Le menu avec les tarifs sera également bien visible.
  • Vous devez également afficher le type de licence que vous possédez.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

50 − 45 =