Catégories Entrepreneuriat

Doit-on s’adapter à la génération Z ?


Nouvelle génération, X et Y

Après avoir subi de nombreux changements suite à l’entrée de la génération X et de la génération Y, le monde du travail pourrait, une fois de plus, vivre d’importants bouleversements avec l’arrivée imminente de la génération Z. Dans quelques années, les « digital natives gen » vont remplacer les babyboomers et deviendront des éléments importants de la population active, mais également des consommateurs à ne pas négliger. Compte tenu des différences d’état d’esprit entre la Gen Z et les millennials, on est en droit de se demander si les entreprises devraient d’ores et déjà opérer des changements au niveau de leur organisation et de leur stratégie, afin de s’adapter à cette nouvelle génération de jeunes et de rester compétitives.

Les caractéristiques de la génération Z

Pour déterminer s’il est réellement indispensable de s’adapter à la génération Z, il est tout d’abord essentiel de mieux comprendre l’état d’esprit, le comportement, les habitudes et les besoins de ces jeunes qui, dans un avenir proche, constitueront une grande partie de la population active et des consommateurs.

Souvent considérés comme une génération de geeks ou d’hyperconnectés, les jeunes de la Gen Z ont connu internet, notamment internet 2.0, depuis leur enfance. Si nombreux sont ceux qui estiment que les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont un mauvais impact sur leurs capacités cognitives, il n’en est rien. En effet, les digital natives ont su développer une excellente faculté à analyser les informations et, contrairement aux idées reçues, ils sont nettement plus rapides que leurs aînés dans les prises de décision.

Par ailleurs, malgré qu’ils soient tournés constamment vers le monde du numérique et utilisent internet comme principale solution de communication, ils sont plus réalistes que la génération Y. Pour les digital natives, la vie et le travail doivent être pensés comme des processus contribuant à leur épanouissement et à leur bien-être. De ce fait, ces grands utilisateurs de réseaux sociaux sont plus ou moins réticents à travailler dans les conditions contraignantes imposées par les entreprises actuelles.

Hormis leur grande capacité d’analyse, leur aptitude à prendre des décisions rapidement et leur réalisme, les jeunes de la génération Z se démarquent par leur intérêt relativement restreint pour les longs cursus. Pour eux, la réussite passe désormais par les réseaux, plutôt que par les diplômes. Ils sont un esprit entrepreneurial plus poussé que leurs aînés et sont particulièrement ambitieux.

À titre d’information, les digital natives ont une réticence généralement plus prononcée que les millennials, envers l’autorité et le système de management mis en place par les entreprises actuelles.

Les changements à opérer au niveau de l’organisation des entreprises

En raison des différences assez notables entre les digital natives et les millennials au niveau du comportement et de l’état d’esprit, il semblerait que cette nouvelle génération va entraîner d’importants changements sur le marché et le monde de l’emploi.

Dans le cas où votre entreprise projette de rajeunir son effectif et de procéder des campagnes de recrutement dans les années à venir, nous vous conseillons de revoir votre management pour vous adapter efficacement aux jeunes ambitieux de la génération Z.

Dans un premier temps, sachez que le management vertical est à proscrire pour les digital natives. Ces derniers souhaitent entretenir un rapport plus personnel avec leurs supérieurs hiérarchiques et exigent de ceux-ci, une meilleure capacité d’écoute et davantage de transparence.

D’autre part, il faut savoir que les jeunes de la génération Z sont particulièrement intéressés par l’éthique et l’e-réputation de leur entreprise, mais aussi par le côté utile et la diversité des missions qu’on leur confie. Pour les fidéliser, il est donc indispensable de leur assigner des tâches qui mettent leurs compétences à l’épreuve et qui contribuent activement à leur épanouissement, ainsi qu’à l’essor de votre entreprise.

Si le recrutement de digital natives peut entraîner des changements importants, pas toujours évidents à mettre en œuvre au niveau du management, il peut également booster significativement les performances de votre entreprise. En effet, grâce à leur parfaite maîtrise du monde du numérique, leur rapidité de prise de décisions et leur efficacité dans l’analyse d’informations, les jeunes de la nouvelle génération peuvent effectuer de nombreuses tâches simultanément et booster grandement la productivité de votre structure.

Les changements à opérer dans le domaine du marketing et du référencement

L’entrée des digital natives dans la vie active va entraîner assurément d’importants bouleversements dans le monde du travail, plus précisément dans le management, mais également dans le domaine du marketing. En effet, à l’instar de leurs aînés, ces jeunes qui aspirent à un train de vie confortable devraient être enclins à réaliser d’importantes dépenses et représenteraient donc des consommateurs à séduire absolument, pour votre entreprise.

En raison de leur côté « ultra-connecté », mais aussi de leur grande impatience, les digitaux vont systématiquement faire appel au web pour s’adonner à leurs séances de shopping. Ainsi, une excellente présence sur internet, notamment sur les moteurs de recherche, est plus que nécessaire pour assurer le bon développement de votre structure.

Si vous comptez parmi ces enseignes qui s’appuient davantage sur les points de vente physiques que sur le numérique, d’importants changements s’imposent pour augmenter votre visibilité auprès des digital natives.

En premier lieu, sachez que ces futurs jeunes consommateurs vouent une grande affection pour la popularité. Pour les séduire, gagner leur confiance et booster les ventes de votre entreprise, vous devez bénéficier d’un excellent classement sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Si votre objectif est aujourd’hui de placer les liens de votre site web ou de votre blog sur la première ou la seconde page des SERPs, il serait temps de fournir davantage d’effort pour atteindre les trois premiers résultats, voire la position zéro de Google. Pour ce faire, vous devez accorder plus d’importance à la qualité des cocons sémantiques, des mots-clés, des balises, des backlinks et à la rapidité de chargement des pages de votre site web.

Il est aussi indispensable de soigner votre référencement payant et d’intervenir plus efficacement sur les réseaux sociaux.

Hormis la popularité, il faut savoir que les digitaux sont extrêmement exigeants et sont de plus en plus portés sur la protection de l’environnement, ce qui entraîne chez eux, une certaine méfiance envers les entreprises. Pour les séduire, il ne suffit pas de positionner votre site en tête des résultats des moteurs de recherche. Il est également nécessaire de concevoir vos contenus de manière à mettre l’éthique et l’écologie en valeur.

Toujours au niveau des contenus, les expressions et les mots utilisés doivent être sélectionnés méticuleusement pour s’adapter au langage des digital natives et les encourager à cliquer sur vos liens. Dans une certaine mesure, vous pouvez intégrer des expressions telles que « du coup », « tu vois » ou « tu sais quoi ? », ainsi que des mots comme « genre » ou « voilà » dans votre discours.

La cohabitation entre les différentes générations

En accueillant des digital natives gen dans l’effectif de votre entreprise, ils vont assurément devoir travailler avec d’autres collaborateurs issus d’autres générations. Bien que cette situation paraisse complexe à gérer, notamment pour le manager, sachez qu’elle ne débouche pas toujours sur des conflits et que les différentes générations peuvent être complémentaires et participer pleinement au développement de votre entreprise.

Nés entre 1939 et 1945, les babyboomers sont des éléments importants de votre entreprise, en raison de leur capacité à fournir des efforts considérables dans leur travail, mais aussi en raison de leur grande loyauté et de leur assiduité. Néanmoins, ils se rapprochent inexorablement de l’âge de la retraite et ils ne sont plus aussi productifs que durant leur jeunesse. Grâce à la présence et au soutien des digital natives, ces salariés qui ont vécu la période d’après-guerre peuvent mieux gérer leur fin de carrière.

À l’instar des babyboomers, les collaborateurs appartenant à la génération X (nés entre 1965 et 1980) aiment à travailler d’arrache-pied pour faire leur preuve et participer activement au développement de votre entreprise. Ils peuvent être particulièrement dévoués à votre structure et épauler efficacement la génération Y dans la réalisation des tâches assez complexes de votre entreprise.

De leur côté, les salariés de la génération Y (nés entre 1980 et 2000) ont grandi parallèlement avec les nouvelles technologies, notamment internet. Ils sont généralement plus diplômés que les travailleurs de la génération X et sont parfois qualifiés de « rebelles », en raison de leur réticence face à l’autorité. Toutefois, ils sont sociables et se révèlent être de très bons communicants.

En dépit de leur côté « rebelle », les millennials sont généralement les principaux moteurs du développement de votre entreprise et se démarquent par leur grande faculté d’adaptation. Afin qu’ils puissent participer pleinement à l’essor de votre organisation, nous vous conseillons de leur offrir suffisamment de liberté pour qu’ils puissent déployer l’ensemble de leur savoir-faire et de les intégrer dans une équipe constituée de collaborateurs issus de différentes générations.

Concernant les digital natives, leur créativité et leur maîtrise des nouvelles technologies vous permettent de dynamiser efficacement votre entreprise. Hormis leur capacité à accompagner les babyboomers ou les salariés de la génération X dans la gestion de leur fin de carrière, ils peuvent aider millennials dans la réalisation des tâches les plus complexes de votre entreprise, grâce leur aptitude à analyser de grandes quantités d’informations et à prendre les meilleures décisions, dans un délai restreint.