Catégories Entrepreneuriat

Pourquoi le dropshipping est une solution idéale pour lancer votre activité ?


Dropshipping Solution.jpg

En France et dans plusieurs autres pays, les entrepreneurs semblent avoir trouvé dans le dropshipping une alternative salvatrice au commerce, notamment au e-commerce. Ce mot est désormais sur toutes les lèvres et à raison, car il s’agit d’un bon moyen de limiter les risques lorsqu’on démarre une activité commerciale. Mais bien entendu, il faut pouvoir rester dans les limites imposées par la loi. Voyons en quoi le dropshipping représente une solution de choix pour lancer son activité.

Le dropshipping réduit les risques de perte

La première réponse à la question de savoir pourquoi le dropshipping est une solution idéale pour lancer son activité est simple : parce que les risques sont quasiment nuls. De fait, on entend par droshipping une technique de e-commerce qui consiste à vendre des produits présents sur son site web sans avoir à tenir de stock. Comme vous le savez, la première inquiétude d’un entrepreneur qui désire se lancer dans le commerce est la mévente. Lorsque les ventes chutent, le commerçant se retrouve avec une quantité donnée de produits sur les bras. Il est donc obligé de vendre à perte ou de les conserver jusqu’au moment où il pourra les céder.

Avec le dropshipping, l’entrepreneur commercialise des produits qu’il n’a pas en sa possession. De fait, lorsque les ventes se font rares, il lui suffit de se positionner sur d’autres produits. C’est pour cette raison que le dropshipping est la solution idéale pour lancer son activité commerciale. Cependant, ce mode de vente répond à une réglementation. L’absence de stock ne dispense pas l’entrepreneur de certaines obligations communes à tous les commerçants.

En raison du caractère particulier de ce type de commerce, il est conseillé d’avoir recours à un professionnel, afin de vous assurer de mener votre activité en toute légalité. Ainsi, si vous désirez vous lancer dans cette activité, contactez un avocat spécialisé dans le dropshipping qui pourra vous renseigner sur les démarches à suivre et sur les règles à respecter. Ses conseils vous seront utiles pour explorer en toute sécurité tous les avantages qu’offre cette activité aux facettes multiples, d’autant plus que certaines personnes pensent que le dropshipping est une arnaque, ce qui est absolument erroné.

avocat dropshipping ; avocat conseil dropshipping

Le dropshipping est reconnu par la loi

La seconde raison d’adopter le dropshipping pour lancer son activité est son caractère légal. Comme l’e-commerce classique, il est réglementé ; le dropshipper doit donc respecter certaines obligations. Mais avant de déboucher sur le cadre légal de cette activité, il est important de faire la lumière sur une question importante.

Le dropshipping est-il une arnaque ?

Nombreux sont les entrepreneurs qui sont attirés par le concept de dropshipping, sans pour autant se lancer dans l’aventure. En réalité, l’activité est souvent vue comme illégale. Il faut admettre que présenter et commercialiser des biens dont on ne dispose pas peut ressembler à une arnaque. Cependant, le dropshipping n’en est pas une. Il ne devient illégal que si l’entrepreneur utilise des pratiques commerciales déloyales. Votre avocat pourra vous donner de plus amples indications sur la question. Mais pour l’heure, comprenez que si vous n’avez pas recours à des pratiques commerciales agressives ou trompeuses, votre activité de dropshipping est tout à fait légale.

Dans quels cas le dropshipping est-il qualifié de pratique trompeuse ?

Les attributs du dropshipping sont tels qu’il est très facile de tomber dans l’illégalité. En vérité, la pratique veut que le dropshipper soit en partenariat avec des fournisseurs, des grossistes ou même des fabricants de produits. Il présente sur son site les produits de ces derniers et met en place sa stratégie marketing. Une fois qu’un article est acheté, il en informe son fournisseur qui se charge de le livrer directement au client. Le dropshipper ne manipule donc pas le produit.

Cependant, n’étant pas en présence des articles, le dropshipper peut, de façon intentionnelle ou non, faire une confusion de marque, de nom commercial, de signe distinctif, etc., ce qui constituerait une pratique trompeuse. Il peut aussi fournir à ses clients de fausses informations sur l’origine et les propriétés du produit. Il arrive également que certaines informations essentielles soient dissimulées ou omises. Il s’agit :

  • du nom et de l’adresse du professionnel (puisque le produit n’appartient pas au dropshipper)
  • des modalités de livraison (en cas de défaut ou d’absence de livraison, le client ne pourra se plaindre nulle part)
  • de la possibilité de rétractation et des conditions de mise en œuvre de ce droit
  • des caractéristiques du produit (quantité, accessoires, propriétés, résultats, etc.)

Si l’une de ces situations est observée, le dropshipper peut être considéré comme un arnaqueur et avoir à répondre de ses actes. Pour profiter pleinement des avantages du dropshipping, il est préférable de bien discuter avec son avocat afin d’établir clairement ses limites d’action, car de nombreuses sanctions sont prévues pour tout dropshipper reconnu coupable de pratique trompeuse.

Le cadre légal du dropshipping

Le dropshipping est une alternative intéressante à l’e-commerce classique, mais seulement si vous obéissez au cadre légal qui entoure l’activité. Cette dernière n’est pas spécialement encadrée, mais les commerçants de façon générale sont appelés à respecter les obligations prévues pour toutes les ventes à distance. Elles se résument à trois principaux points.

dropshipping ; conseil dropshipping

Les mentions légales

L’article 6 de la Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 sur la confiance dans l’économie numérique prévoit certaines mentions légales qui doivent figurer sur les sites de vente en ligne. Il s’agit des informations relatives à l’hébergeur et à l’éditeur.

L’obligation d’information précontractuelle

Avant la conclusion de la vente, le dropshipper a l’obligation de communiquer au client les informations relatives aux caractéristiques essentielles des biens qu’il commercialise. Le client doit donc procéder à l’achat en ayant en sa possession toutes les informations nécessaires. À défaut de quoi, le commerçant s’expose à des sanctions.

L’exécution de la vente

Le dropshipper est responsable du bon déroulement de tout le processus d’exécution de la vente. De fait, il garantit le bon déroulement de la livraison. Il ne peut donc pas se départir de cette tâche dans ses conditions générales de vente.

Le dropshipping est de plus en plus simplifié

Aujourd’hui, des plateformes proposent des solutions clé en main pour toute personne qui désire se lancer dans le dropshipping. Ces services comportent la création du site, sa gestion et même son référencement. Pour quelques euros, vous pouvez importer facilement les images des produits, gérer les paiements, suivre vos ventes et mettre en œuvre votre stratégie marketing.

Il est également plus facile de trouver des fournisseurs, car ces derniers s’intéressent aussi de plus en plus au dropshipping. En outre, plusieurs plateformes vous proposent désormais de vous mettre en contact avec des fabricants ou fournisseurs prêts à s’investir dans l’activité. Une fois que vous êtes en règle et que vous offrez toutes les garanties aux clients, vous êtes sûr que votre activité portera ses fruits. Le plus important, c’est de vendre en toute transparence.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire