Catégories Lexique Business et Marketing

Définition : growth hacking


growth hacking

Growth hacking : la définition

La growth hacking est une association de stratégies marketing qui boostent la croissance d’une marque ou d’une entreprise. Certaines personnes considèrent le growth marketing comme étant une méthodologie et un état d’esprit, pour une croissance rapide d’un produit ou d’un service, par tous les moyens.

Le growth hacking utilise des « hacks », qui sont des techniques déployées et élaborées afin de multiplier la croissance d’une entreprise. Généralement, l’on fait référence à des indicateurs comme les parts de marché, le chiffre d’affaires, le nombre de consommateurs ou le nombre de clients.

Le growth hacking est surtout une affaire de startups technologiques.

Growth hacking : les métrics AARRR pour le résumer

Puisque ce terme marketing est assez difficile à comprendre, la compréhension de chaque élément des métrics AARRR va vous permettre d’assimiler son utilité et son principe.

  • Acquisition : ce premier « A » désigne les techniques pour avoir un maximum de trafic sur le site web. Pour ce faire, vous devez identifier votre cible, ainsi que le canal idéal.
  • Activation : le « A » qui suit fait référence à l’étape au cours de laquelle vous devez mener un prospect vers une première action. En général, cette phase doit mener le prospect à s’inscrire sur le site ou s’abonner aux newsletter.
  • Rétention : il faut ensuite retenir les clients via des offres spéciales, des systèmes de point de fidélisation ou des newsletter.
  • Revenus : ici, vous mettez en œuvre une stratégie pour la conversion du prospect en client.
  • Referral : à ce moment, vous avez un client satisfait. Invitez ce dernier au parrainage de ses proches, et votre trafic aura une croissance continue.

Growth hacking : une meilleure explication via le growth hacker

Le terme « growth hacker » désigne le métier relatif au growth hacking. Ce métier a pour objectif de faire croître le nombre d’utilisateurs d’un service ou d’un produit, quels que soient les moyens qu’il utilise. Du moment où le growth hacker reste dans la légalité, il fait bien son travail. La réussite de sa mission est mesurée à travers des résultats concrets sur la croissance évolutive et mesurable du service, du produit ou de l’activité.

Ainsi, le métier de growth hacker ne nécessite aucune formation particulière. Tous les growth hackers sont autodidactes. Toutefois, il leur faute une connaissance de base en informatique ou en marketing.

Growth hacking : quelques exemples pour mieux comprendre le terme

YouTube

Ce site se situe actuellement au niveau Referral. Il incite les utilisateurs à poster leurs vidéos sur leurs propres blogs ou sites. Les stats du site ont été boostées en un temps record.

Hotmail

Hotmail est la première boîte électronique, et est le plus populaire dans son domaine. Pour attirer des utilisateurs, l’un des employés d’Hotmail a eu l’idée de signer « PS : I love you. Get your free e-mail at Hotmail » au-dessus de tous les mails. Après un an et demi, Hotmail a recueilli plus de 12 millions d’utilisateurs. Le site se trouve également dans sa phase Referral.