Métiers et formations

Comment ouvrir une société de conciergerie ?

Par Manuel , le 12 juillet 2021 — 7 minutes de lecture
Société de conciergerie

Les services de conciergerie se font de plus en plus priser. Créer une conciergerie d’entreprises ou privée, un porteur de projet dans ce secteur d’activité peut tout à fait trouver son bonheur. En effet, un particulier ou une entreprise, pour le compte de ses salariés, délègue des tâches de la vie quotidienne et logistique à ces prestataires de services afin d’optimiser au maximum l’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle.

Vous souhaitez vous lancer et devenir entrepreneur dans cette branche ? Cet article va vous expliquer tous les points essentiels à savoir dans la création de votre société de conciergerie.

Les informations préalables à savoir pour créer une société de conciergerie

Identifier l’activité de conciergerie

Les services proposés dans le domaine de la conciergerie sont particulièrement vastes et globalisés. Un professionnel dans ce secteur peut offrir ses services à :

  • Une entreprise, où celle-ci va déléguer des actes au bénéfice de ses collaborateurs et adaptés à leurs demandes et besoins. Les prestations de services fournies peuvent concilier des tâches personnelles et professionnelles : récupération de livraison, la garde des enfants des salariés, prise de rendez-vous, apport de vêtement au pressing, et même dans les formalités ou dans la logistique d’un voyage d’affaire par exemple.
  • Un particulier où les services prennent la forme d’assistance personnelle et intervenir dans des types de services du quotidien du client : organiser un diner, trouver d’urgence un plombier, récupérer des papiers, etc.
  • La conciergerie dans la location saisonnière, un autre service de conciergerie qui a le vent de poupe depuis quelques années en France. Les services portent notamment sur la maintenance et le ménage du logement, le traitement des demandes de réservation et location, l’accueil des occupants, etc.

Prenez le temps de définir en amont vos prestations de service et leur niveau. Au moment où vous élaborez votre business model, identifiez votre clientèle et votre marché cible (concurrence, prix référentiels, données démographiques des cibles, etc.).

Ces informations sont capitales pour faciliter la prospection de clients et définir une approche commerciale adéquate. Et notamment dans le choix de la création d’une de société conciergerie ou de l’ouverture d’une franchise.

Détermination du local de la société de conciergerie

D’une manière générale, une société de conciergerie dans le secteur privé peut ne pas avoir de local commercial. Les clients peuvent affecter les charges sur une plateforme de conciergerie en ligne ou physique.

Le concierge peut tout à fait domicilier sa société de conciergerie dans son domicile personnel en justifiant le siège social de la société par une attestation de domiciliation ou avoir recours à une société de domiciliation pour obtenir une adresse effective au nom de sa société.

Toutefois, tout porteur de projet souhaite que son activité soit florissante. À défaut, vous pouvez rencontrer des contraintes dans le développement de votre activité. De même, si vous optez pour une conciergerie d’entreprise ou les deux à la fois, avoir un local commercial et implanté dans une zone d’activité ciblée est plus avantageux. En plus, vous augmentez la visibilité de votre société par votre clientèle.

Le choix d’un local ne dépend que de vous, et pour le démarrage d’une activité, utiliser votre domicile personnel comme siège social suffit amplement.

La forme juridique de la société de conciergerie

La création d’une société exige de l’entrepreneur qu’il confère une personnalité juridique à sa structure. Pour une société de conciergerie, la forme juridique prise par cette dernière dépend notamment des personnes ayant participé à sa création.

  • La création d’une entreprise individuelle est la plus souple et se fait par une simple immatriculation auprès du RCS. Elle dotée d’une structure juridique avec un fonctionnement et une constitution simplifiée. Entreprendre seul une société de conciergerie présente nombreux avantages dans la gestion de la société, mais le chiffre d’affaires généré sous cette forme juridique est restreint.
  • Lorsqu’il s’agit d’un associé unique, les choix sont limités. L’entrepreneur peut opter pour une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou une société commerciale à responsabilité limitée (SARL) ou encore une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).
  • Lorsqu’il s’agit de plusieurs associés, le choix peut pencher pour une société commerciale à responsabilité limitée (SARL) ou une Société par Actions Simplifiée (SAS) ou une Société en Nom Collectif (SNC)

En général, les options de formes juridiques idéales pour une société de conciergerie sont la SAS ou la SARL (à associé unique ou plusieurs).

SARL SAS
Nombre d’associés 1 à 100 Pas de maximum
Apports en capital social Apports en nature et en numéraire, pas de capital minimum Apports en nature et en numéraire, pas de capital minimum
Responsabilité des associés À hauteur de leur apport en capital À hauteur de leur apport en capital
Les dirigeants Un ou plusieurs gérants Un président et autre organe prévu dans les statuts
Régime social (dirigeant majoritaire) Régime social TNS Régime général
Régime social (dirigeant minoritaire) Régime général Régime social TNS
Régime fiscal Imposable à l’IS ou à l’IR pendant 5 ans Imposable à l’IS ou à l’IR pendant 5 ans

 

Les démarches à accomplir pour la création d’une société de conciergerie

Les formalités liées à la création d’une société sont les suivantes, quelle que soit la forme juridique choisie pour la structure.

La rédaction des statuts

Rédiger les statuts constitue une des étapes principales relatives à la création d’une société. Ce document juridique contient les modalités de fonctionnement ainsi que les règles applicables qui encadrent les associés au sein d’une société. Les clauses que contiennent les statuts sont régies en fonction de la forme juridique prise par la société créée.

L’apport en capital

L’entrepreneur doit également réaliser des apports en capital pour constituer son entreprise. Les apports réaliser peuvent être numéraire ou nature, et ce dernier doit procéder à leur dépôt auprès d’un organisme agrée s’il s’agit uniquement de liquidités préalablement à la signature des documents de statuts. La libération totale ou non des apports en numéraire au sein d’une entreprise varie en fonction de sa forme juridique.

La publication de l’avis de constitution dans un JAL

Afin d’informer les tiers de la constitution de la société de conciergerie, l’entrepreneur doit publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales habilité. La publicité de l’avis doit se faire dans le même département que le siège social de l’entreprise. À l’issu de la publication de l’avis se verra délivrée une attestation de parution.

Le contenu de l’annonce publié relève de la forme juridique prise par la société.

L’immatriculation auprès du Greffe du tribunal

Le demandeur doit joindre au Greffe du tribunal tous les justificatifs relatifs à la création de sa société pour son immatriculation.

L’entrepreneur peut également choisir de procéder par une procédure dématérialiser et faire la création de sa société en ligne ou la confier à des professionnels offrant des services de création d’entreprises.

Opter pour une société de conciergerie de franchise

Ouvrir une société de conciergerie en franchise est également une solution non négligeable. Par le biais d’une structure déjà implantée et qui possède une forte notoriété, vous pouvez vous positionner facilement face aux activités concurrentielles.

Un partenariat coûteux, mais qui sans l’ombre d’un doute fourni plusieurs avantages en matière de prévisionnel.

Manuel

Manuel a lancé sa première entreprise à l'âge de 17 ans, aujourd'hui il est à la tête de 3 sociétés.