Catégories Visibilité et marketing

11 conseils pour bien référencer son site internet


Google Page Rank

Voici les principaux conseils en référencement afin construire un site qui sera bien indexé et bien positionné dans Google.

Du contenu, du contenu et encore du contenu

Il s’agit de donner à Google ce qu’il souhaite en premier lieu. Une bonne base de départ est un site d’une centaine de pages de contenu. Il s’agit d’écrire du texte sémantiquement optimisé, clair, informel et sans faute d’orthographe. Bien sûr, tous les thèmes ne se prêtent pas à écrire des kilomètres de pages, mais il faut tout de même garder à l’esprit que le nombre de vos visiteurs sera directement proportionnel à la masse de votre contenu. Si votre site n’a pas de contenu (par ex : photographies), il sera judicieux de passer par d’autres moyens de promotion que les outils de recherche.
Définissez bien le public visé et identifiez les raisons de ce public pour visiter un site. Vous aurez un projet de site pertinent, mais on ne pourra jamais dire assez que les fondamentaux d’un bon site sont la qualité et la taille de son contenu.

Les outils de recherche conduisent de nombreux visiteurs vers vos pages Web. Trouver les bons mots clefs est une science. Nous vous proposons d’utiliser SEMrush ou Ranxplorer pour trouver les mots clefs qui aideront votre site à avoir une présence efficace sur les moteurs de recherche tel que Google.

Nom de domaine

L’importance du mot-clef dans l’URL est de moins en moins décisive. Un terme mémo-technique ou un nom percutant est à privilégier à un nom de domaine à tiret du type www.keyword1-keyword2-keyword3.com. Le nom de domaine vous donnera un avantage certain sur un mot clef spécifique, mais la reconnaissance d’une marque est plus intéressante. Si vous choisissez tout de même des mots clefs dans l’URL, essayez de coller au plus près avec le thème de votre site.
Pour capitaliser quand même sur la présence de mots clefs dans l’URL, vous pouvez toujours utiliser le nom de fichier pour placer des mots clefs (ex: monsite.com/keyword1-keyword2.php). Sinon, vous pouvez passer par un sous-domaine du type keyword1-keyword2.monsite.com
Un très bon article à lire sur CommentCaMarche.

Design et ergonomie

Faites « simple et efficace ». Comme règle de base, on peut dire que le texte doit dépasser de 50% le code HTML. La validation W3C aux standards du Web est une bonne initiative, mais pensez à faire simple quand vous composez vos pages. Les moteurs de recherche font des efforts pour indexer le plus de types de pages possibles, mais leur faciliter la tâche est une bonne option. En plus, Il est indispensable d’avoir des pages parfaitement liées entre elles. Le robot de crawl est comme un visiteur normal, il doit suivre les liens facilement pour visiter toutes les pages du site. Un plan du site est un excellent moyen pour que le robot trouve les pages qui sont enterrées à plusieurs niveaux de profondeur. Des liens texte pour les menus sont à privilégier aux menus en Flash, zones réactives ou Javascript (Google suit les liens dans le Javascript depuis avril 2004). La page d’accueil doit inclure des liens vers toutes les rubriques et idéalement vers les sous-rubriques. Toutes les pages doivent se renvoyer entre elles pour créer un réseau de liens facile à suivre. La norme pour le renvoi vers la page d’accueil est un lien image en haut à gauche. Pour plus d’infos sur utilisabilité d’Internet, nous vous conseillons OpenWeb. En complément d’OpenWeb, nous vous signalons le nouveau site de l’équipe d’OpenWeb : Opquast, qui donne « les bonnes pratiques pour les services mis en ligne ».

Poids de la page

Il s’agit de faire le plus léger possible. Un poids compris entre 0.5 et 1.5Mo, en comptant les images, le CSS, les scripts, est idéal pour la page d’accueil. Les autres pages ne doivent pas dépasser les 1Mo.

Ajout de contenu

Idéalement, il s’agit d’intéresser Google à venir visiter votre site. Une page de contenu ajoutée par jour est parfait, contenant de 300 à 600 mots. Google a une préférence pour les pages à PageRank >5, qu’il vient crawler plusieurs fois par jour. Par contre, s’il voit que votre site est très souvent mis à jour, faites lui confiance pour revenir le voir fréquemment.

Optimisation des pages

Plusieurs balises sont utiles au référencement. Concernant l’optimisation du HEAD de vos pages, nous vous conseillons de lire Webrankinfo. La balise la plus importante est certainement la « title » qui doit former en 60 caractères les mots clefs principaux ciblant le contenu de la page, mais construite en une phrase ordonnée et compréhensible. Concernant, les META TAGS, il est inutile de toutes les remplir et nous limitons celles-çi à la « description ». Il faut se contenter de 160 caractères (espaces compris) pour former une phrase reprenant un slogan marketing dédié à faire venir les internaute sur le site.

Étudiez vos statistiques

Suivez de près les visites des robots d’indexation et des visiteurs. Notamment, les mots clefs qui vous ramènent le plus de visiteurs sont une bonne indication du succès de votre référencement. L’outil stats qui était le plus facile à installer et qui offrait de bonnes performances en version gratuite etait Xiti. Mais depuis de nombreuses années, il a été détonné par des outils tels que Google Analytics et Yandex Metrica.

Soumission aux annuaires et outils de recherche

Google est le plus fort, mais il n’est pas le seul. Il faut s’inscrire dans les autres outils de recherche, tel que des annuaires spécialisés, des annuaires d’entreprises, des regroupements de professionnels locaux, les pages jaunes, Google My Business…

Échanges de liens

Une des plus grosses parties du travail de référencement concerne le réseau de liens que vous allez tisser avec d’autres sites, de préférence aux thématiques semblables. Google attache énormément d’importance à la popularité d’un site sur le Web. Il vous faut donc constamment générer des liens vers votre site. Attention, il y a liens et liens… privilégiez la qualité à la quantité.

Consultez cet article sur les échanges de liens pour connaître l’art et la manière de réussir vos demandes sur les échanges de liens (netlinking).

URLs le plus simple possible

Les moteurs de recherche ne savent indexer que les URLs simples. Attention aux pages dynamiques dont Google ne pourra pas suivre le lien.

Comment annoncer à Google que votre site existe ?

Il existe une page de soumission de sites chez Google, mais il est complètement inutile de l’utiliser. Le meilleur moyen d’indiquer à Google que votre site est prêt pour la visite de sont robot de crawl, GoogleBot, et de faire un lien depuis une page qu’il visite souvent. C’est à dire qu’il faut choisir une page de PageRank 4 minimum et demander au webmaster de faire un échange de lien pour qu’il ajoute votre site à ses liens.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

74 + = 77