Catégories Entrepreneuriat

Comment vaincre la gueule de bois lors d’un voyage d’affaires ?


Comment Vaincre La Gueule De Bois Lors D'un Voyage D'affaires ?

L’alcool est souvent essentiel pour établir et entretenir des relations d’affaires, surtout lorsque vous voyagez à l’étranger. Dans des cultures comme le Japon, refuser de boire une boisson offerte par un associé d’affaires équivaut à refuser son entreprise.

Comme la plupart des entrepreneurs à l’étranger, vous suivez un itinéraire rempli de réunions du lever au coucher du soleil. Comment, alors, continuer à tenir le coup avec les boissons prévues avant le dîner, pendant le dîner, puis le dernier verre pour la route, que votre hôte enthousiaste vous a demandé avec insistance, tout en se préparant à de nouvelles réunions le matin suivant ?

La gueule de bois, comme le rhume, n’a pas de remède universel. Le vieil adage « le temps guérit tout » s’applique, mais votre itinéraire révèle que c’est un luxe que vous n’avez pas.

Les effets de l’alcool sur l’organisme

Sabrina Togonon, une spécialiste de la santé en entreprise, affirme que l’alcool a la qualité unique d’être à la fois hydrosoluble et liposoluble, lui permettant ainsi d’atteindre facilement la plupart des cellules du corps, dont le cerveau.

D’après les expériences réalisées en laboratoire l’alcool détruit les cellules sur son passage. Il brise les membranes des cellules, les détruits et laisse traîner les débris cellulaires qui doivent être éliminés. La toxicité de l’acétaldéhyde endommage certaines enzymes impliquées dans la production d’énergie et il en résulte une sensation de fatigue.

Sabrina déclare par la suite que : « lorsque le taux d’alcool dans le cerveau commence à chuter, les dommages peuvent être encore plus importants si les bons nutriments ne sont pas là pour le rééquilibrer, c’est-à-dire les bonnes formes de calcium, de magnésium et de vitamine B1 (thiamine). Cela entraîne souvent des difficultés à penser clairement »

Bien des gens connaissent bien le cerveau brumeux provoqué par une gueule de bois, mais certaines gueules de bois sont pires que d’autres et leur ampleur n’est pas toujours directement liée à la quantité d’alcool consommée.

Toujours d’après Sabrina, « La manifestation de la gueule de bois dépend de la combinaison fascinante du contexte, des variations génétiques, des types d’alcool ingérés, de l’état nutritionnel, de l’humeur, de la présence d’autres substances, du tabac aux médicaments, et du sexe ».

Elle ajoute en outre que : « Il n’y a aucun moyen de prédire ceux qui n’auront pas la gueule de bois, et étant donné la myriade de facteurs, le fait de ne pas la subir une fois ne garantira pas que ça soit toujours le cas la prochaine fois. »

Sabrina avance que le foie fonctionne différemment d’une personne à l’autre. Les niveaux d’enzymes varient en fonction de l’exposition à l’alcool, ce qui explique pourquoi certaines personnes ont une meilleure tolérance que d’autres.

« L’origine ethnique peut aussi jouer un rôle. Même le stress peut jouer un rôle. De nombreux facteurs contribuent aux différences dans la façon dont les individus réagissent à l’alcool et le type de gueule de bois qu’ils auront. »

Comment vaincre votre gueule de bois

Il existe des conseils éprouvés pour aider à réduire l’impact de la consommation d’alcool.

Évitez de boire lorsque vous êtes fatigué

Ne jamais boire quand on est fatigué en est un, mais c’est particulièrement difficile sur la route, alors assurez-vous toujours d’avoir bien mangé. Prévoir d’emporter de la nourriture avec vous peut vous aider.

Si vous devez boire, les recherches montrent que les boissons alcoolisées pétillantes favorisent une absorption rapide tandis que le bourbon est plus souvent le précurseur de la gueule de bois que tout autre liquide foncé. Certains experts croient que l’alcool de qualité supérieure ne contient pas de congénères ou d’agents de conservation bon marché qui peuvent aussi déclencher des réactions.

Augmentez votre consommation d’eau

Buvez au moins un verre d’eau pour chaque verre d’alcool standard. Mieux encore, restez sur le seul verre toute la nuit si vous le pouvez, en sirotant très occasionnellement. Quand les autres boivent, ils remarquent rarement que vous restez sobre, surtout si vous buvez une boisson alcoolisée afin de pouvoir vous joindre à chaque toast.

Si vos collègues commencent à boire des « shots », lancez les vôtres par-dessus votre épaule s’il le faut. Comme tout le monde aura le nez dans le verre, vous pouvez être sur qu’ils ne s’en apercevront même pas.

Buvez plus d’eau avant d’aller au lit, car si vous vous réveillez toujours avec une gueule de bois, la réhydratation est alors essentielle.

Trouvez l’astuce qui fonctionne pour vous

Voici quelques astuces pour surmonter la gueule de bois, qui ont marché pour diverses personnes et qui pourraient aussi vous aider.

  • Pour certains, l’eau douce de coco est une aubaine qui aide véritablement à améliorer la gueule de bois.
  • D’autres trouvent dans les jus de légumes dilués un regain d’énergie immédiat. Ils ont la propriété de reconstituer les électrolytes.
  • Manger des œufs (en particulier les jaunes) et des aliments riches en vitamine B1 comme l’extrait de levure, les céréales complètes, les légumes verts à feuilles peut également être bénéfique.
  • Il y en a qui pensent que le café peut soulager un mal de tête en stimulant la circulation sanguine.
  • Il peut être judicieux également de terminer une douche chaude par une période de froid pour aider à stimuler la circulation sanguine et à surmonter une gueule de bois.
  • Le thé au gingembre fonctionne très bien aussi pour se remettre d’une soirée trop arrosée.

Si aucun de ces astuces ne fonctionne pour vous, prenez deux aspirines et retournez au lit, ou continuez dans l’espoir que vos compagnons de beuverie d’hier soir seront eux-mêmes trop irritables pour s’en rendre compte.