Entrepreneuriat

L’entrepreneur et son quotidien

Par Philippe , le 20 août 2021 — 8 minutes de lecture
succès d'un entrepreneur

Être entrepreneur rime avant tout par changement de vie : un train de quotidien dynamique et rythmé, en plus d’assumer plusieurs rôles à la fois. En effet, créer son entreprise constitue une merveilleuse aventure, toutefois, un auto entrepreneur et chef d’entreprise, doit endosser plusieurs tâches et est très sollicité par ses collaborateurs pour le bon fonctionnement de son activité : production, vente, communication, management et gestion.

Sachez que si vous avez décidé d’emprunter ce parcours, préparez-vous à faire des concessions et à sacrifier un peu plus de votre vie personnelle, aux bénéfices de vos activités. Un projet de création d’entreprises n’est pas toujours une mince affaire, bien qu’il soit le meilleur moyen de générer des revenus confortables.

Premier mot d’ordre : la gestion de l’entreprise

La bonne gestion de l’entreprise est fondamentale en vue de piloter votre société au quotidien et développer votre activité professionnelle.

Première tâche de l’entrepreneur : gérer son entreprise. Un entrepreneur doit savoir exploiter toutes les ressources à la disposition de sa société, ce afin de réaliser chaque objectif fixé pour le fonctionnement de l’entreprise, en s’appuyant sur sa stratégie opérationnelle.

Les fondements de votre business seront notamment le management de votre activité, de votre comptabilité et également l’administration principale de l’entreprise, pour assurer son développement et son fonctionnement après sa création. Ces actions constituent les maillons pour le suivi de votre activité et la viabilité de votre projet.

À cet effet, votre tâche quotidienne est évidemment de veiller à l’accomplissement de ces missions et superviser le développement de votre business :

  • Établir la prévision des différents objectifs en chiffre d’affaires à atteindre ;
  • Faire le suivi de la mise en œuvre de votre stratégie commerciale ;
  • Être proactif face aux nombreux imprévus

Des démarches qui exigent énormément de compétences et de temps. Il faut savoir que pour un entrepreneur, la gestion de son business c’est H24. La liberté en entrepreneuriat n’existe pas vraiment, votre business exige toujours des démarches à faire, des ajustements et actions à mettre en place. Tout cela pour le bien de votre projet.

Les obligations de comptabilité

Micro entrepreneur (auto entrepreneur) ou entrepreneur gestionnaire d’une grande entreprise, gérer la comptabilité ne sont pas des tâches stimulantes pour tous ces entrepreneurs, mais qui constituent des formalités indispensables pour la pérennité de l’entreprise et pour sa croissance.

En plus de la gestion de votre entreprise, vous devez en effet tenir à jour votre comptabilité. Vous pouvez vous appuyer sur l’accompagnement de votre expert-comptable, cependant étant le gestionnaire principal de votre activité, votre entreprise exige de vous à tout moment :

  • De comprendre les données comptables circulantes dans la société
  • De suivre la puissance et les performances de votre activité
  • De mettre en place des prévisions budgétaires
  • Et d’anticiper les éventuelles difficultés relatives à la trésorerie de l’entreprise

Des actions en amont qui produisent par la suite la base de la pérennité de votre entreprise. Comme dit l’expression à de grands pouvoirs dit de grandes responsabilités.

Des responsabilités et des horaires de travail irréguliers

Entrepreneur-chef d’entreprise, avoir le plein pouvoir et disposer pleinement de la gestion de sa société est un sentiment très agréable. En revanche, le pouvoir est souvent synonyme de responsabilités.

Placer au sommet de votre organisation, vous intervenez dans les décisions définitives relatives au fonctionnement de l’entreprise, que celles-ci vous affectent pénalement ou civilement dans le cas de faute ou d’erreur.

La pérennité de votre projet dépend de vous, l’auto entrepreneur gestionnaire, et vous devez également vous acquitter des obligations vis-à-vis des tiers et de la législation.

En outre, les entrepreneurs ont des minimums de formalités à accomplir :

  • Effectuer l’enregistrement comptable des achats et des recettes au titre de l’activité de l’entreprise
  • Effectuer les déclarations fiscales telles que la déclaration relative à l’impôt sur la société ou le revenu, la déclaration de la TVA, les BIC, etc.
  • Pour les entrepreneurs, employeurs, établir les bulletins de paie et faire la déclaration des cotisations sociales
  • Pour les entrepreneurs sous le régime des sociétés : sortir les comptes annuels, organiser et convoquer une assemblée générale ordinaire, et également sortir des rapports de gestion

Sur cette optique, l’entrepreneur revêt par ses obligations et ses responsabilités, un pilier de gestion pour son entreprise afin d’atteindre des objectifs réels en chiffre d’affaires.

En effet, le micro entrepreneur décisionnaire représente un acteur majeur dans la stratégie commerciale de son entreprise. Il doit parfaitement maitriser son coût de revient et s’assurer d’avoir suffisamment de marges pour couvrir le montant des charges externes. Ce qui va lui permettre d’assurer des négociations fluides avec les fournisseurs et créer facilement de la valeur lors de la vente de ses prestations de services ou de ses marchandises.

Par ailleurs, ce sont des responsabilités à la hauteur de son rôle et de son importance dans l’entreprise. Ce qui implique le plus souvent pour le bien de son activité professionnelle qu’il effectue des horaires de travail irréguliers, ce dans le but de réussir son projet.

Les entrepreneurs parviennent rarement à effectuer des horaires de travail normales et à avoir des journées types régulières, limitées à 35 heures sur la semaine. Précisément au démarrage de l’activité, la création d’une entreprise exige de l’entrepreneur énormément de temps, ce au détriment de sa vie personnelle.

Limite floue entre la vie personnelle et professionnelle

Toute entreprise possèdent une place prépondérante dans la vie d’un entrepreneur. L’entreprise ne s’impose pas directement à l’entrepreneur, toutefois, celui-ci, le plus souvent, ne parvient pas à laisser son business de côté et notamment après sa création. Ce qui se traduit par la suite par une difficulté à mettre une frontière entre la vie personnelle et professionnelle.

Une préoccupation permanente

Le statut d’entrepreneur requiert de l’initié qu’il abandonne l’aspect sécuritaire offerte par un emploi en CDI et opter pour la prise de risques.

Pour un entrepreneur, la création d’une entreprise est souvent origine de stress :

  • Une entreprise a parfois besoin de ressources financières importantes
  • L’entrepreneur doit au moins générer un chiffre d’affaires seuil pour ne pas perdre de l’argent
  • Dans le cas où le projet ne serait pas rentable, l’entrepreneur peut être contraint de cesser son activité et déposer le bilan de l’entreprise
  • Tous entrepreneurs doivent également honorer ses obligations : déclaration de revenu et d’impôt en fonction du régime de l’entreprise, déclaration de TVA, déclaration de cotisations sociales, etc…
  • La création d’une entreprise signifie également pour les entrepreneurs qu’ils sont responsables de l’entreprise créée selon un degré d’implication relative à la forme prise par celle-ci. Une implication grave, notamment pour les auto entrepreneurs (micro entrepreneurs) dont les apports à l’entreprise sont confondus à leur patrimoine personnel.

Des obligations de travail supplémentaire

Au titre de la gestion de l’activité professionnelle, en plus de toute ou sur une partie de la comptabilité, la gestion administrative et commerciale, relève également de la fonction de l’entrepreneur :

  • Effectuer le paiement des fournisseurs
  • Émettre et faire le suivi du règlement des factures de prestations de services ou des ventes
  • Gérer et assurer la fluidité des relations de l’entreprise avec les différents partenaires commerciaux et investisseurs
  • Assurer le respect des obligations d’information

Conclusion

Cet article peut être une source de déception ou de découragement pour nombreux entrepreneurs. Toutefois, son intérêt réside essentiellement dans votre sensibilisation à la tâche ardue qu’est la création d’une entreprise, vous permettre de mettre en place vos propres organisations et d’anticiper les évènements.

Votre rôle n’est pas toujours stimulant ni enthousiasmant, mais sachez que pour une optimisation maximale de vos compétences et pour maitriser les activités de votre entreprise : formez-vous ! Pour un auto entrepreneur, la formation est un levier indispensable.

Il existe des réseaux spécialisés dans l’accompagnement d’un entrepreneur qui proposent des formations anté et post-création d’une entreprise.

La formation délivrée lors de l’accompagnement peut également vous permettre de bénéficier des aides à la création d’entreprises.

Philippe

Entrepreneur dans l'âme, Philippe accompagne depuis 20 ans les entreprises dans leur développement.