Catégories Entrepreneuriat

Les assurances à contacter quand on est entrepreneur


Assurances pour Entrepreneur

En tant que chef d’entreprise, vous bénéficiez d’une affiliation à la sécurité sociale et une mutuelle santé pour couvrir la majeur partie des risques potentiels. Cela ne vous empêche pas de souscrire à des assurances complémentaires, quel que soit votre domaine d’activité professionnelle. En plus de vous protéger, vous assurerez également la protection de votre activité et de votre entourage. Quelles sont donc, les assurances à contacter en tant qu’entrepreneur ?

Les secteurs concernés par les assurances professionnelles obligatoires

Sachez que certaines professions réglementées ont des obligations bien définies dans les textes en rapport avec chaque métier, et dans le code des assurances. En effet, ces réglementations spéciales de l’obligation à s’assurer concernent notamment :

  • Les professionnels du domaine juridique : notaires, mandataires judiciaires, avocats, huissiers de justice, commissaires-priseurs, etc.
  • Les professionnels de santé : effectuant des diagnostics, des préventions et des soins de maladies sont concernés. Nous pouvons compter également les exploitants, producteurs et fournisseurs de produits de santé (médicament et matériel médical).
  • Les professionnels du transport terrestre à moteur : il s’agit ici de toute entreprise ou personne physique engagée dans l’utilisation d’une auto.
  • Les professionnels du bâtiment : avant les travaux, les personnels concernés doivent être souscrits à des assurances correspondantes.

Nous parlons d’assurance responsabilité professionnelle pour ces différents métiers à réglementations. Elle recouvre tout dommage corporel ou matériel causé par des fautes professionnelles. Chacune d’entre elles s’adapte parfaitement avec les activités que vous exercez. Vous pouvez demander à votre intermédiaire d’assurance dans votre ville si vous êtes ou non, assujetti à ces obligations.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro)

Elle peut être obligatoire ou facultative, selon vos domaines d’activités. Mais cette assurance reste fortement recommandée pour toutes les entreprises. Elle couvre :

  • Les dommages causés aux matériels et biens confiés.
  • Les dommages engendrés aux salariés, et par eux-mêmes.
  • Et les dommages causés aux tiers.

Le coût d’une assurance responsabilité civile professionnelle dépend notamment de :

  • Votre chiffre d’affaires.
  • Votre niveau de risques.
  • Votre secteur d’activité.
  • Votre nombre de salariés.
  • Et votre modèle économique (déplacements réguliers, sous-traitance, etc).

L’assurance-vie

Elle sera utile dans le cas ou votre société subit un préjudice après décès d’employés ou de dirigeants. Ce contrat va notamment décompenser ces fameux préjudices. En pratique, l’assurance-vie va vous permettre de :

  • Léguer votre entreprise à vos proches ou votre patrimoine en cas de décès non prémédité, sans qu’ils aient à régler d’importantes factures. Toutefois, vous devez toujours prévoir les acteurs concernés dans votre société afin de garantir sa survie.
  • Protéger vos héritiers et votre entreprise, en diminuant vos impôts via les abris fiscaux tels que le REEE, le CELI et le REER.
  • Protéger vos biens destinés à vos héritiers à l’abri du créancier, si jamais il y a une quelconque perte sur le marché. Vous savez très bien qu’un entrepreneur met en jeu ses biens en tant que garantie lors des prêts effectués par ses entreprises.

L’assurance « homme-clé »

Elle englobe les couvertures de professionnels en dehors des contrats forfaitaires. Les objectifs du contrat « homme-clé » peuvent varier d’une compagnie à une autre. Il peut s’agir de :

  • Prévoyance.
  • De constitution d’une épargne.
  • Etc.

Elle est déductible si l’entreprise reste le bénéficiaire avec un choix irrévocable. L’« homme-clé » se doit d’être une personne ayant une responsabilité primordiale dans le bon fonctionnement de la société.

Assurance-vie : les autres contrats existants

Nous regroupons ici tous les contrats prévoyant le paiement d’une rente viagère ou d’un capital à une date déjà prévue. En gros, ils :

  • Assurent l’indemnisation des personnes ayant des droits en cas de décès prématuré de l’assuré.
  • Proposent le versement prévu à une date précise.
  • Englobent un contrat mixte composé d’une partie prévoyance et une partie épargne.

L’assurance revenu garantie

Son objectif principal de vous protéger contre les potentielles pertes de revenues faisant suite à une maladie ou un accident. Cette couverture concerne à la fois les entrepreneurs-chefs d’entreprise et les indépendants. Elle peut vous couvrir pendant une longue période, de quoi continuer à bien nourrir votre famille. Des charges professionnelles seront également déduites à part entière, à partir des primes que vous payez pour votre couverture.

Dans la majorité des cas, les services des couvertures revenu garanti ne peuvent pas intervenir en cas de :

  • Tentative de suicide, alcoolisme, chirurgie plastique et maladies préexistantes.
  • Incapacité de travail physiologique non accompagnée d’une éventuelle incapacité économique.
  • Incapacité à travailler ne dépassant pas les 25 %.

La garantie après livraison

Il s’agit d’un service après-vente concernant autant les entreprises à autoentrepreneur ou non. Une fois que votre société est assurée, vous pouvez en bénéficier après des travaux mal faits ou des produits défectueux après leur livraison.

Cette assurance prend en compte toutes les malfaçons et tous les dommages aux tiers en rapport avec la fabrication, la conception, le conditionnement, l’exécution, la présentation du produit, etc. Les autres dommages aux tiers seront pris en charge par votre société.

Le coût de cette garantie après livraison va dépendre :

  • Des montants assurés.
  • Du type d’activité exercée par votre entreprise.
  • Et de l’étroitesse de la garantie.
  • Il se peut également qu’il dépende du chiffre d’affaires de votre société ou des salaires de base de vos personnels.

Il est à noter que ces contrats ne déduisent pas les primes payées de vos charges fiscales.

L’assurance protection juridique

Les entrepreneurs peuvent rencontrer des problèmes de conflits avec les employés, les fournisseurs et le client. Dans certains cas, ils peuvent dégénérer au point d’en venir à appeler un avocat.

Si vous êtes souscrit à une assurance de protection juridique professionnelle, vous aurez droit à :

  • Un service téléphonique vous permettant d’appeler et d’obtenir un conseil pour la gérance de vos conflits.
  • Une offre de gestion à l’amiable des litiges, pour la défense de vos intérêts.
  • Un service de négociation.
  • Un accompagnement au tribunal en cas de grande dégénérescence.
  • Une couverture des frais pour votre défense, face à une juridiction administrative, civile, pénale et ordinale.

Pour souscrire à cette garantie, consultez les offres des contrats autonomes ou les supports d’assurances, ainsi que d’autres prestations (le contrat multirisque).

L’assurance hospitalisation

Grâce à votre sécurité sociale, vous aurez droit à des garanties de remboursement de vos divers soins de santé. Toutefois, bénéficiez de plus de garanties en étant assuré par un contrat couvrant les frais à la suite d’un accident ou d’une hospitalisation. Vous aurez ainsi droit à un remboursement de vos médicaments, vos consultations, votre séjour, etc.

L’assurance auto

Que vous soyez chef d’une grande entreprise ou autoentrepreneur, pensez à assurer votre auto si vous l’utilisez ou non, dans votre domaine professionnel. En signant un contrat d’assurance auto professionnelle, vos marchandises transportées ainsi que les aménagements de votre véhicule seront couverts.

La protection de votre logement contre la saisie

Les autoentrepreneurs dirigeant les microentreprises ne sont pas souvent protégés contre les différentes dettes de la société. C’est la raison pour laquelle il est fortement recommandé que vous contractiez une assurance pour protéger vos locaux contre les éventuelles saisies faisant suite à une faillite ou des dettes trop importantes.

Choisissez votre notaire, et obtenez votre « déclaration d’insaisissabilité » afin de protéger vos locaux personnels. Il existe également d’autres dispositions contractuelles pour les autoentrepreneurs souhaitant utiliser leur domicile pour son activité professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

57 − 52 =