Catégories Entrepreneuriat

Les mesures en entreprises face au Coronavirus COVID-19


COVID-19

Face au coronavirus, l’OMS recommande plusieurs gestes préventifs, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. En effet, le monde entier est alerté par cette pandémie ayant fait plus de 13 500 décès en quelques mois. Plus de 160 pays sont touchés par cette épidémie, dont la France. Mais alors, quelles mesures faut-il effectuer au sein des entreprises face au Coronavirus COVID-19 ? Nous vous donnons toutes les mesures afin d’assurer la sécurité sanitaire de vos salariés.

Ce qu’il faut savoir sur le coronavirus COVID-19

Afin de connaître et bien mettre en place les mesures à entreprendre en entreprises face au COVID-19, vous devez d’abord savoir certaines informations sur ce virus.

Qu’est-ce que le COVID-19 ?

Le coronavirus COVID-19 est un virus appartenant à la famille des Coronaviridae. Ils sont très doués en mutation, et le COVID-19 a été découvert à Wuhan en Chine en décembre 2020. Dès lors, ce virus fait de nombreux morts dans le monde, principalement en Italie et en Chine.

COVID-19 : la durée de survie sur divers objets et différentes surfaces

Le coronavirus COVID-19 peut survivre pendant :

  • 24 h sur les emballages cartonnés et les cartons.
  • 32 h sur les plastiques.
  • Jusqu’à une semaine sur l’écran d’un Smartphone.
  • Et 48 h sur l’acier et l’inox.

Ces durées correspondent à des conditions bien définies (humidité de 40 %, et température de 21 °c). 

Coronavirus : comment se transmet-il ?

Le COVID-19 se transmet principalement par :

  • Les gouttelettes respiratoires des personnes porteuses du virus.
  • Contact de mains non lavées étant en contact des surfaces contaminées sur les orifices du visage (surtout le nez, la bouche et les yeux).

Coronavirus : quel temps d’incubation ?

Une fois que vous attrapez le virus COVID-19, ce dernier met 3 à 14 jours avant de manifester des symptômes. Il s’agit de son « temps d’incubation ».

COVID-19 : les symptômes

Une éventuelle infection par ce virus respiratoire peut entraîner ces symptômes :

  • Fièvre.
  • Fatigue.
  • Toux (généralement sèche).
  • Diarrhée.
  • Écoulement et congestion nasale.
  • Maux de gorge.
  • Et difficultés respiratoires (chez les personnes à immunité faible).

Mesures préventives en entreprises face à l’épidémie de Coronavirus : les recommandations de l’OMS

L’OMS (sante.gouv) préconise des gestes de prévention pour chaque personne, dont les salariés et les employeurs. 

  • Éternuez ou toussez dans votre coude.
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, ou avec du gel hydroalcoolique.
  • Portez un masque si vous êtes malade, ou êtes en contact avec des patients atteints du COVID-19.
  • N’utilisez que des mouchoirs à usage unique. 
  • Nettoyez votre Smartphone avec de l’alcool 2 fois par jour. 
  • Évitez de vous toucher le visage.
  • Et respectez une distance de 1 mètre avec autrui.

Le principe de précautions en entreprise

Dans les entreprises, le moyen de lutter contre la propagation du coronavirus se repose principalement sur le bon sens de chacun, notamment de l’employeur. Une fermeture de l’entreprise pourrait engendrer le chômage, et par conséquent une crise économique. Les employeurs doivent ainsi mettre en place un principe de précautions dans leur entreprise, afin de protéger lsalariés, tout en évitant le chômage.

Puisque le coronavirus se transmet principalement par la salive, nous vous conseillons de mettre en place des moyens évitant les contacts à risque entre vos employés. Sachez qu’il doit y avoir une distance d’au moins 1 mètre entre deux salariés.

Lutte contre le COVID-19 en entreprises : les missions de l’employeur

En fonction du secteur d’activité de votre entreprise, vos mesures de lutte contre le coronavirus seront bien déterminées.

Le télétravail

Le gouvernement et le ministère encouragent fortement le télétravail afin de lutter contre le COVID-19. En effet, le travail à domicile évite les contacts rapprochés, souvent rencontrés dans les entreprises. Toutefois, cette mesure de lutte est bel et bien possible pour certains métiers, mais non pour d’autres.

Un barman, un coiffeur ou un ouvrier ne peuvent pas effectuer un travail à domicile. L’employeur doit ainsi mettre en place des mesures préventives plus strictes.

Lutte en lieu de travail

Assurez une bonne communication envers vos salariés

Avant toute chose, vous devez bien informer vos employés sur le coronavirus. Faites-leur savoir qu’une infection par ce virus est bénigne dans 80 % des cas. Le COVID-19 ressemble à un rhume, dans la majorité des cas. Chaque salarié doit ainsi bien respecter les règles d’hygiène (lavage des mains, tous et éternuement dans la coude, usage de mouchoirs à usage unique, etc.).

Annoncez également qu’un salarié ayant des symptômes suspects ne devra pas aller au travail. Vous pouvez vous assurer qu’il dit vrai, et effectuez un congé payé, afin d’éviter le chômage.

Osez le changement

Si, auparavant, votre entreprise est assez confinée, effectuez des changements pour la sécurité de vos employés. D’abord, veillez à ce que les bureaux soient bien aérés. Ensuite, mettez en place un emplacement de sorte qu’il y ait une distance d’au moins 1 mètre entre chaque salarié, dans le lieu de travail.

N’hésitez pas à installer un distributeur de gel hydroalcoolique, au moins dans chaque étage de votre entreprise. Veillez également à ce que de l’eau et du savon soient bien accessibles à chacun.

Annulez tout voyage d’affaires dans les zones à risque

Optez pour un report ou une annulation de tous les voyages d’affaires dans les zones actuellement à risque. Vous pouvez pallier ce report avec des cyberconférences.

Rapatriez chaque salarié en mission à l’étranger, surtout dans les zones à risque

En tant qu’employeur, vous êtes dans l’obligation de garantir la sécurité et la santé de chaque salarié. Vous devez ainsi rapatrier vos employés, ainsi que leur famille, en mission dans les zones à risque. Toutefois, chaque salarié doit respecter les obligations de l’État, du gouvernement et du ministère. Vos employés rapatriés doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours.

Durant cette période, le salarié ne peut également pas être en télétravail.

Enfin, un employeur peut demander plus délai pour le paiement des impôts, s’il a quelques soucis de règlement.

Lutte contre le COVID-19 en entreprises : les missions de chaque salarié

L’employeur a un rôle primordial dans la lutte contre le coronavirus en entreprises, mais il en est également de même pour les employés. En tant que salarié, vous devez faire en sorte que la santé et la sécurité de vos collègues ne soient pas en danger.

Chaque salarié ne doit pas se taire en cas de suspicion du COVID-19 au sein de l’entreprise. En cas de situation pouvant être très grave pour un salarié, il peut quitter légalement son emploi.