Catégories Entrepreneuriat

Quelles sont les qualités principales que tout homme d’affaires doit avoir pour réussir ?


Quelles Sont Les Qualités Principales Que Tout Homme D'affaires Doit Avoir Pour Réussir ?

Dans l’environnement commercial hautement concurrentiel d’aujourd’hui, la gestion d’une entreprise est un véritable challenge. La mondialisation de l’environnement commercial, la révolution de l’information, les nouvelles formes de concurrence, les clients toujours plus exigeants, l’évolution rapide des technologies et les fluctuations de l’activité économique offrent à la fois des opportunités et des défis. Pour tirer parti de ces opportunités et transformer les défis en opportunités, les hommes d’affaires doivent posséder différentes qualités.

La détermination et la volonté de réussir

Un homme d’affaires doit avoir du courage et de la combativité. Il peut y avoir des échecs et des défaites au départ, mais il ne doit pas les laisser affecter sa concentration. Il doit faire preuve de patience et de persévérance pour lutter contre tous les problèmes et surmonter tous les obstacles pour réussir.

Pour ne citer qu’un exemple, lors de la création d’Infosys en 1981, de nombreuses banques leur ont refusé des prêts, l’importation d’ordinateurs a pris beaucoup de retard et les clients étaient réticents à passer des commandes. Malgré les difficultés, les promoteurs ont lutté avec acharnement et persisté dans leurs efforts et aujourd’hui, la société est mondialement reconnue pour la qualité de ses services.

L’esprit d’initiative et la rapidité de décisions

Un homme d’affaires ne peut pas attendre que les choses se passent. Il doit saisir les opportunités qui se présentent et les transformer en entreprises prospères. Il doit être rapide dans la prise de décision car tout retard de sa part serait bénéfique pour le concurrent. La rapidité d’accès au marché est très importante dans l’environnement extrêmement concurrentiel d’aujourd’hui.

Par exemple, Ratan Tata du groupe Tata a identifié une opportunité dans le segment des petites voitures indiennes. Bien que Tata Motors ne fabriquait que des véhicules utilitaires légers et lourds (camions, camions, bus, camionnettes, etc.), il a pris l’initiative de se lancer dans l’industrie automobile et aujourd’hui, les voitures Tata Indica et Indigo bénéficient de bons marchés intérieurs et d’exportation.

La pensée intelligente

Un homme d’affaires doit être un penseur intelligent, comprendre les changements qui se produisent, repérer les opportunités émergentes et les utiliser pour le succès de son entreprise.

C’est le cas de François-Henri Pinault qui excelle depuis ses vingt années de carrières en tant que PDG du groupe Kering à marier initiative, créativité, business et engagement environnemental. Il a récemment annoncé la neutralité carbone du groupe Kering et a réussi à réunir 32 entreprises mondiales autour de la biodiversité, du climat et des océans.

L’intégrité et la bonne moralité

La réputation et l’image d’une entreprise jouent un rôle important dans son succès. Les hommes d’affaires qui se livrent à la corruption ou recourent à des moyens malhonnêtes ne peuvent pas survivre à long terme. Un homme d’affaires doit donc être équitable dans ses transactions. Il a été prouvé à l’échelle mondiale (par exemple, WorldCom, Enron, etc.) que les entreprises qui ne respectent pas l’éthique échouent à long terme.

L’éducation et la formation

Bien que des hommes d’affaires tels que Henry Ford (Ford Motor Corporation), Emmanuel Faber (Danone), Bill Gates (Microsoft), etc. aient pu réussir sans avoir recours à l’enseignement supérieur, il est admis que l’éducation et la formation augmentent les chances de réussite.

Grâce à une solide base théorique soutenue par une exposition pratique, un homme d’affaires est en mesure d’amener son entreprise à de plus hauts sommets.

La formation continue et le perfectionnement

Le rythme du changement est rapide et très imprévisible dans l’environnement commercial actuel. Les cycles de vie des produits sont devenus plus courts en raison de l’évolution des préférences des clients et des progrès technologiques rapides. C’est pourquoi l’apprentissage continu et l’actualisation des connaissances sont la clé du succès. Les hommes d’affaires doivent s’informer et se tenir au courant des changements dans l’environnement commercial, notamment des dernières tendances, des nouveaux produits lancés par les concurrents, des modes, des technologies, des modèles commerciaux, des meilleures pratiques, etc.

Comme Alvin Toffler l’avait fait remarquer à juste titre, « Les analphabètes du nouveau millénaire ne seront pas seulement ceux qui ne savent pas lire et écrire, mais aussi ceux qui ne peuvent pas apprendre, désapprendre et réapprendre ».

La capacité de prévision

L’avenir est plein d’incertitudes et de changements. Pour réussir, un homme d’affaires doit être capable de prévoir les tendances futures du marché. Cela l’aiderait à adapter son entreprise en fonction des nouvelles tendances ou à créer de nouvelles entreprises pour profiter de nouvelles opportunités. Tout le monde peut avoir plus de ressources, plus d’argent ou autre, mais seuls ceux qui peuvent envisager l’avenir et s’y engager finiront par gagner.

Le leadership dynamique

Un homme d’affaires doit avoir des qualités de leader dynamique. Il doit être capable de donner la bonne direction et de motiver ses employés à atteindre des niveaux de performance plus élevés. Le succès durable de toute entreprise dépend de la qualité de son leadership. Il y a eu de nombreux cas où une mauvaise direction a entraîné la faillite d’entreprises autrefois rentables, tandis qu’une direction efficace a transformé des entités déficitaires en organisations rentables.

L’une des raisons pour lesquelles de Axel Dumas, gérant d’Hermès International, a décidé de poursuivre une ambitieuse politique de création d’emplois. Il a donné la bonne direction en mettant l’accent sur la qualité et la réduction des coûts par la production en interne et par la valorisation de l’idée du luxe français qui connait désormais un succès impressionnant.

La capacité à prendre des risques

Toute entreprise commerciale comporte un certain degré de risque et d’incertitude. Les bénéfices ne sont pas certains et il est possible de subir des pertes. Dans le même temps, il est vrai que rien n’est risqué, rien n’est gagné. L’homme d’affaires doit donc être en mesure de prendre des risques calculés en analysant les différentes opportunités commerciales ainsi que le risque et le rendement qu’elles impliquent.

Ainsi, Juliette Lévy s’est imposé dans le monde du cosmétique, face à des géants en mettant en marche le concept des produits de beauté verts. Oh My Cream !, son e-shop spécialisé dans les cosmétiques « propres » compte aujourd’hui quinze points de vente en France, 13 millions d’euros de chiffre d’affaires et un fonds d’investissement, ECP II, a acquis 41 % des parts.

Des qualités personnelles

Outre les qualités mentionnées ci-dessus, un homme d’affaires doit posséder le bon sens, le courage, le dévouement, la patience, le tact, le charme et la stabilité émotionnelle pour réussir dans les affaires.