Catégories Lexique Business et Marketing

Définition : capital développement


Définition : capital développement

Capital développement : la définition

Le capital développement ou « expansion capital » n’est autre qu’une forme de capital investissement, comme le capital risque. Il assure le financement d’entreprises en pleine croissance, en voie d’être bénéficiaire ou ayant perçues des bénéfices depuis quelques années, et qui ont une taille significative.

Au cours du capital développement, l’investissement est effectué via des fonds propres. En échange d’une participation minoritaire dans la majorité des cas, le capital développement vise à financer le développement d’ une entreprise.

Capital développement : une alternative de financement efficace

Grâce au capital développement, il peut y avoir un investissement pour :

  • La conquête de nouveaux marchés.
  • Le lancement d’un nouveau produit.
  • Le renouvellement d’un appareil productif.
  • Ou l’acquisition d’un concurrent.

Sachez que le capital développement est un investissement réalisé par des investisseurs pour une entreprise. En général, les investisseurs veulent effectuer une plus-value à moyen ou court terme via une introduction en bourse ou une cession des parts acquises. Un investisseur peut intervenir dans la vie d’une entreprise en pleine maturité afin d’activer une nouvelle étape de développement.

Le capital développement est une forme d’investissement avec des risques minimes. En effet, l’investisseur a accès à une équipe déjà bien constituée, un historique des comptes de la société, et un marché existant.

Capital développement : une solution pour des entreprises bien définies

Le financement via le capital développement ne s’adresse pas à toutes les entreprises. Les sociétés plus matures sont concernées. Cette alternative assure le financement du développement d’une entreprise :

  • En croissance externe (acquisitions).
  • Et en croissance interne (financer les besoins en fonds de roulement).

Le capital développement accompagne notamment la croissance de la force de vente et de la capacité de production d’une entreprise. Cet apport en capital peut également booster la mise au point de nouveaux produits.

Le capital développement s’adresse notamment aux entreprises nécessitant une levée devant, après avoir déjà passées le cap des premières années. Les conditions principales sont les suivantes :

  • Une image de marque.
  • Un seuil de rentabilité dépassé.
  • Un potentiel de croissance élevé (rentabilité et activité).
  • Et un établi sur ses marchés avec une clientèle fidélisée et des produits et services bien référencés.

Capital développement : quels acteurs ?

Différents acteurs professionnels et spécialisés peuvent effectuer un capital développement. Pour ce faire, ces acteurs doivent disposer d’un fond de plusieurs millions d’euros. Il peut s’agir de :

  • Investisseurs institutionnels (pour les entreprises en Bourse).
  • Ou fonds d’investissement.

Il s’agit des « capital-développeurs ».

Capital développement : en deux temps

L’entrée en capital

L’entreprise bénéficiaire peut avoir recours à :

  • Une opération de cash in (nouvelles actions créées).
  • Ou une opération de cash out (remplacer un ancien actionnaire).

Le pourcentage de détention d’un capital dépend du montant de l’apport numéraire de l’investisseur et de la valorisation de la société.

La sortie du capital

Il peut y avoir :

  • Une cession de la participation d’un actionnaire à un autre investisseur.
  • Une introduction en bourse.
  • Et un rachat de la part d’un partenaire financier.