Catégories Lexique Business et Marketing

Définition : capital risque


Définition : capital risque

Capital risque : qu’est-ce que c’est ?

Le capital ou « venture capital » est un élément du capital investissement qui vise à financer les jeunes entreprises ayant un fort potentiel de développement. Ce financement est apporté sous la forme d’une prise de participation, souvent minoritaire, au capital.

Le capital risque peut concerner des entreprises innovantes en cours de développement ou de création. Bien qu’il soit risqué, ce type d’investissement a un potentiel élevé de gains. Créée en États-Unis, cette formule s’est très vite développée en France grâce aux actions des pouvoirs publics.

Le capital risque ne concerne pas uniquement un financement. Les investisseurs peuvent faire profiter de ses expériences et réseaux à l’entreprise bénéficiaire.

Capital risque : le sens par définition

Par définition, le capital risque est un investissement à risque qui est assorti avec des gains potentiellement élevés. Les investisseurs prennent alors le risque de tout perdre si la société disparaît, ou de ne jamais pouvoir revendre ses actions, via son investissement.

S’il y a un succès, un investisseur sera rémunéré par la plus-value effectuée durant la revente de sa part.

Capital risque et capital investissement : quelles différences ?

Le capital risque est un mode de financement applicable pour les entreprises en phase de création, ou les nouvelles sociétés. Par contre, le capital investissement peut concerner toutes les étapes de vie d’une entreprise (création, cession ou développement). Sachez que le capital investissement est composé de plusieurs sous-catégories (capital développement, capital transmission, etc.).

Le capital risque n’englobe que le capital création et le capital amorçage, deux autres sous-éléments du capital investissement.

Capital risque : le déroulement

Le capital risque peut être effectué par :

  • Des SCR (Sociétés de Capital Risque).
  • Des FCR (fonds).
  • Des business angels (personnes physiques).
  • Les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) et les FCPR (Fonds Communs de Placements à Risques).

Contrairement aux banques et leurs garanties, les investisseurs dans le capital risque partagent les risques, les profits, et le développement de l’entreprise bénéficiaire. Un investisseur étudie le business plan de la société sur 3 ans, avant de décider de se lancer dans le capital risque ou non.

Afin de choisir une entreprise bénéficiaire, les capital-risqueurs évaluent certains critères (complémentarité et expérience des créateurs, qualité du dossier, place disponible sur le marché pour un service ou produit, etc.).