Catégories Lexique Business et Marketing

Définition : open data


open data

Open data : la définition

L’open data ou « donnée ouverte » est une donnée dont l’accès est entièrement libre de droits et public, au même titre que la réutilisation et l’exploitation. Il s’agit d’un mouvement qui vise à rendre accessible au public, sans contrepartie et sur Internet, des données d’intérêt général et publique utiles à la communauté.

Les données ouvertes offrent d’innombrables opportunités afin de créer de nouveaux services et produits de qualité, et étendre le savoir humain. L’intérêt de l’open data est par ailleurs en rapport avec le big data.

Les open data peuvent être diffusés par des associations, services publics, ou entreprises privées.

Open data : les diverses définitions

Dans un contexte politique

Dans le domaine politique, l’open data est défini comme étant la démarche d’implication et de transparence des citoyens.

Dans un contexte culturel

Dans le secteur culturel, l’open data n’est autre que la philosophie de partage du savoir avec la communauté.

Définition de la fondation Sunlight

Selon cette fondation, une donnée est dite « ouverte » si elle est primaire, complète, non discriminatoire, opportune, non-propriétaire, accessible, permanente, libre de droits et gratuite.

Open data : une définition normalisée

Les données ouvertes ou « open data » sont des données que tout le monde peut avoir accès, partager et utiliser. L’open data est régi par des critères primordiaux définis par l’Open Knowledge Foundation en 2005 :

  • La distribution et la réutilisation : les données ouvertes doivent être fournies de sorte à être réutilisables et distribuables. Elles doivent également pouvoir être mélangées avec d’autres données Internet.
  • La disponibilité : l’open data doit être accessible, avec des coûts de reproduction raisonnables. Sa forme doit être modifiable et confortable, et l’open data doit être préférentiellement téléchargeable via Internet.
  • Et la participation universelle : le grand public doit pouvoir utiliser, redistribuer et réutiliser l’open data.

Ces 3 critères définissent l’essence de la donnée ouverte, en autorisant l’interopérabilité. Il s’agit de la capacité de divers systèmes ou diverses entreprises à collaborer ensemble. L’interopérabilité est également la capacité de mélanger plusieurs données.

En pratique, l’open data doit être gratuite, visible en permanence, non discriminatoire, non-propriétaire, et exploitable par tous. Les données ouvertes sont utilisées dans divers secteurs (transport, environnement, cartographie, géographie, etc.).