Métiers et formations

Comment devenir vétérinaire ?

Par Manuel , le 4 mai 2021 — 7 minutes de lecture
Devenir vétérinaire

Devenir vétérinaire fait rêver plus d’un jeune lors de leur orientation professionnelle. Cet attrait se traduit par le nombre d’étudiants qui se pressent pour s’inscrire en médecine vétérinaire à l’université. En France, de plus en plus de candidats passent le concours des écoles nationales de vétérinaires chaque année. Comme l’animal domestique est devenu un membre à part entière d’une famille, les soins qui leur sont prodigués ont beaucoup progressé.

Des Nouveaux Animaux de Compagnie ou NAC font leur apparition et le corps vétérinaire répond aux besoins de soins et de santé de ces espèces. Le métier de vétérinaire étant soumis à des formations et des études spécifiques, il convient de comprendre comment devenir vétérinaire, avant de vous lancer. Si la médecine vétérinaire vous intéresse, nous vous proposons les détails sur les formations et les études à suivre ainsi que les critères d’admission dans les universités.

Formation à suivre pour devenir vétérinaire

Si vous désirez exercer le métier de vétérinaire, il vous faut, avant tout, avoir un bac scientifique. Après ce diplôme, l’étudiant peut se diriger vers une prépa agro-véto de deux ans et suivre une formation en BCPST (Biologie, Chimie, Physique, Science de la Terre). Deux années de Licence de Science de la Vie en université ou un BTSA (Brevet de Technicien supérieur agricole) suivi d’une année de classe préparatoire vous permettent aussi d’y accéder. Après ces études, vous pouvez passer des concours pour intégrer l’une des prestigieuses écoles nationales de vétérinaire de France.

Il existe quatre établissements dédiés à former les étudiants souhaitant devenir vétérinaires. Il s’agit du VetAgro Sup à Lyon, ENVA à Maisons-Alfort, Oniris à Nantes et ENVT à Toulouse. Ces écoles délivrent le DEV ou le diplôme d’État de docteur vétérinaire à l’issue de cinq années d’études en médecine vétérinaire. Ajouté au cours préparatoire, il vous faut compter 7 années de formation pour devenir vétérinaire. À partir de cette année, 160 néo-bacheliers (classe de première en 2019-2020) ont la possibilité d’accéder à une année de prépa en école vétérinaire. Ils n’ont pas besoin de passer par la classe préparatoire classique. L’objectif de ce recrutement post-bac est d’augmenter le nombre de vétérinaires formés en milieu rural.

Qualités et compétences pour devenir vétérinaires ?

Contrairement aux idées reçues sur ce métier, la vraie vie d’un professionnel de la santé animale est faite de journées très rythmées. Comme il y a beaucoup d’animaux à soigner, un vétérinaire n’a pas de temps de s’ennuyer. Si l’expert de la médecine animale travaille en ville, il a tendance à soigner des animaux de compagnies comme les chiens et les chats ou les rongeurs. À la campagne, le vétérinaire s’occupe de la santé des animaux de ferme. Quel que soit le lieu où il exerce, son métier requiert un sens de la communication et une grande disponibilité. Il peut être appelé à intervenir à tout moment, sauf s’il a un cabinet médical. Au-delà des interventions préventives et de soins lourds comme la chirurgie, le docteur vétérinaire doit avoir le courage et la force de se retrouver face à des animaux malades, voire même condamnés.

Dans certains cas, le vétérinaire doit annoncer la mort de l’animal à son maître et la nécessité de pratiquer l’euthanasie. Pour exercer ce métier, il faut avoir de la patience et de l’empathie envers les propriétaires des animaux.

S’il s’installe en tant qu’indépendant, de bonnes connaissances administratives sont des qualités indispensables afin de mieux gérer son entreprise.

De manière générale, il faut avoir des qualités humaines très fortes et être un amoureux des animaux pour exceller dans ce travail.

Combien gagne un vétérinaire ?

En France, un vétérinaire perçoit en moyenne 40 000 euros par an. Au début de sa carrière, le salaire moyen d’un docteur vétérinaire peut varier de 1 500 euros à 2 500 euros par mois. Des primes pour les gardes et les services de nuit peuvent être accordées en fonction de la situation du vétérinaire. Les promotions auront bien entendu un impact positif sur les revenus de ce spécialiste de la santé des animaux.

Dans le secteur privé, le métier de vétérinaire lui conduit à appliquer ses sciences dans les cliniques privées et les centres hospitaliers. Cette médecine et sa rémunération sont régies par la convention collective nationale des vétérinaires. Cette convention fixe le salaire brut minimum que l’employeur doit verser à un docteur soigneur d’animaux. En tant qu’employé, il bénéficie des primes d’ancienneté en passant 3 années dans le même cabinet. Le docteur vétérinaire travaillant dans les zoos ou dans des structures associatives n’est pas soumis à cette convention. Leur niveau de salaire change d’une structure à une autre. Le vétérinaire dans les industries pharmaceutiques ou le secteur agro-alimentaire perçoit des salaires attractifs qui peuvent aller jusqu’à 5 081 euros nets en fonction de leur expérience ou de leur spécialisation.

Après sa formation en sciences de la santé des animaux, un vétérinaire peut exercer en profession libérale et gagner plus. Il est par contre plus difficile d’évaluer ses revenus, car cela varie en fonction de son lieu d’activité et du nombre d’animaux de compagnie à soigner. Les frais d’installations et les charges à payer feront surement baisser ses gains en début d’exercices. Une fois son activité lancée, on estime qu’il touche en moyenne 3 560 euros par mois. Il devra obligatoirement s’inscrire à l’ordre national des vétérinaires pour avoir un statut indépendant.

Évolutions de carrière possibles pour un vétérinaire ?

Dans la pratique de la médecine vétérinaire, les perspectives d’avenir d’un docteur vétérinaire sont nombreuses. Il peut évoluer vers la recherche au sein d’une université, opter métier dans l’industrie pharmaceutique vétérinaire ou humaine ou encore intégrer le domaine des sciences en agroalimentaire et intervenir en tant que responsable de contrôle d’hygiène. S’il le souhaite, un docteur vétérinaire a la possibilité de se spécialiser en soins des animaux en voie d’extinction ou pour les nouveaux animaux de compagnie : NAC.

Après un diplôme d’état de vétérinaire, le docteur peut rejoindre la fonction publique en passant par le concours d’inspecteur de la santé vétérinaire. Cette profession pleine d’avenir a encore plusieurs possibilités d’évolution, surtout avec l’essor de la population urbain et son engouement pour les animaux de compagnie de toutes sortes.

Manuel

Manuel a lancé sa première entreprise à l'âge de 17 ans, aujourd'hui il est à la tête de 3 sociétés.