Catégories Services aux entreprises

Prestation de services, les 10 erreurs à ne pas faire


Prestation de services, les 10 erreurs à ne pas faire

Vous souhaitez vous dégager du statut de salarié, vous offrir davantage de liberté ainsi que des revenus plus conséquents ? Le freelancing, plus précisément la prestation de services sur internet, se présente comme la solution la mieux adaptée surtout si vous avez d’excellentes compétences dans un domaine tel que la rédaction, le webdesign ou le développement web. Dans l’optique d’assurer le bon développement de votre petite entreprise et de vivre une expérience à la fois passionnante et enrichissante, certaines erreurs liées entre autres à votre contrat de prestataire et votre relation avec votre client sont à éviter.

Baisser significativement ses prix pour espérer obtenir un avantage concurrentiel

Dans le but de séduire un client et de mettre toutes les chances de leur côté pour décrocher un contrat, de nombreux indépendants bradent les prix de leurs services. Certes, cette technique permet de se démarquer de la concurrence, mais elle est à éviter si vous souhaitez garantir le bon développement de votre entreprise.

D’une part, en réduisant significativement le coût de votre service et le montant de votre facture, vous entraînerez des impacts négatifs sur votre chiffre d’affaires et, par conséquent, sur la rentabilité de votre entreprise.

D’autre part, contrairement aux idées reçues, fixer les prix de vos services à un niveau extrêmement bas ne vous permettra pas toujours de séduire vos prospects et d’accéder aisément à un contrat. En effet, des tarifs trop abordables peuvent susciter la méfiance du client, dans la mesure où ils sont souvent synonymes de prestations de piètre qualité.

Pour vous démarquer de la concurrence, nous vous recommandons de vous pencher sur la mise en valeur de la qualité et le côté unique de vos services, plutôt que d’agir sur les prix et réduire votre facture.

Adopter une mauvaise attitude envers le client

La deuxième erreur à ne pas commettre pour assurer la pérennité de votre activité de prestataire sur internet est d’adopter une attitude agressive envers le client.

Après avoir passé de nombreuses années dans l’univers du salariat, certains prestataires de services ont tendance à considérer leurs clients comme leurs nouveaux patrons et, par la même occasion, comme leurs ennemis. Afin de se protéger et d’éviter de renouer avec une relation employeur/employé,  ils adoptent souvent un comportement « belliqueux » envers leurs clients et leurs prospects.

Si cette attitude est compréhensible, surtout si vous êtes un prestataire ayant évolué dans un environnement de travail extrêmement contraignant lors de vos années en tant que salarié, sachez qu’elle peut avoir des répercussions négatives sur la vente de vos services. Vous devez donc l’éviter à tout prix si vous souhaitez favoriser le développement de votre entreprise, augmenter vos chances de renouveler chaque contrat de prestataire signé avec vos clients et améliorer votre image.

Pour instaurer une relation de confiance avec un client, adoptez une attitude cordiale lors des échanges et restez toujours à l’écoute de ses exigences, notamment au niveau de la qualité de votre service.

En cas de désaccord concernant vos prix ou d’autres éléments tels que le délai de livraison, évitez de hausser le ton et choisissez méticuleusement les mots à utiliser dans vos réponses. Dans la limite du possible, optez pour des tournures positives, afin d’apaiser les tensions et d’encourager le prospect à mieux analyser les avantages offerts par vos services.

Dans le cas d’un conflit lié à un délai de livraison plus ou moins long, vous pouvez expliquer à votre client que vous ne vous souhaitez pas accélérer l’exécution de sa commande pour pouvoir lui fournir des services répondant à l’ensemble de ses attentes, notamment en termes de qualité.

Nouer des liens d’amitié avec le client

S’il est fortement recommandé d’adopter une attitude cordiale envers un client, il est toutefois déconseillé de transformer une relation professionnelle en une relation amicale. Cela pourrait avoir de mauvaises répercussions sur la bonne exécution de votre contrat et différents problèmes liés à votre planning.

Certes, nouer des liens d’amitié avec un chef d’entreprise ou un chef de projet peut optimiser vos chances de renouveler votre contrat. Cependant il peut également entraîner des abus impactant négativement sur le bon déroulement de votre activité de prestataire.

En devenant votre ami, un client dispose d’un plus grand pouvoir de négociation et peut solliciter vos services à des heures tardives ou imposer un rallongement des délais de paiement, ce qui peut nuire à la trésorerie de votre entreprise.

Dans certains cas, il peut également vous demander de revoir les prix de vos services à la baisse et entraîner des impacts négatifs sur la rentabilité de votre entreprise.

Accepter les exceptions

Les liens d’amitié ne sont pas les seuls à ouvrir la porte à des abus. Un client travaillant avec vous depuis plusieurs années peut aussi vous demander un service de dernière minute, non inclus dans votre contrat de prestataire, bien que votre relation avec celui-ci soit essentiellement professionnelle. En acceptant sa requête, vous faites une erreur qui peut avoir de mauvaises répercussions sur votre planning et augmenter considérablement votre volume de travail journalier.

En effet, en faisant une seule exception vous encouragez votre client à profiter de votre souplesse et à faire appel régulièrement à vos services pour tous les travaux de dernière minute qu’il ne peut ou ne veut pas réaliser.

Pour pouvoir refuser plus aisément les exceptions sans entrer en conflit avec vos clients, nous vous conseillons de toujours imposer vos conditions avant la signature de chaque contrat de prestation de services.

Commencer un projet sans faire signer de devis

Quelle que soit la durée de votre partenariat avec un client, l’erreur à ne pas faire est de vous lancer dans un projet sans faire signer de devis. Ce dernier peut remplacer un contrat de prestation de services classique et en le signant, le client accepte vos conditions et s’engage à procéder au paiement, une fois les travaux terminés.

En vous lançant dans une mission sans faire signer de devis à votre client, sachez que celui-ci est en droit de refuser le paiement de vos services, ce qui peut entraîner des pertes considérables de temps et d’argent pour votre entreprise. En effet, l’absence de signature entraîne généralement la nullité d’un contrat et dans le cas où vous prévoyez de saisir la juridiction compétente, les chances de réussite de votre affaire sont particulièrement restreintes.

Pour éviter tout conflit avec votre client et un éventuel refus de contrat, nous vous conseillons en premier lieu de fournir un aperçu du prix du service auquel il souhaite faire appel. Une fois qu’il aura accepté le tarif proposé par votre entreprise, établissez le devis et exigez une signature avant de vous lancer dans la réalisation des travaux.

Mis à part les problèmes paiement, en imposant la signature d’un devis avant l’exécution de chaque commande, vous évitez toute demande de service de dernière minute. De manière générale, ce type de prestation n’est pas inclus dans votre contrat et il vous faut donc établir un nouveau devis et attendre la preuve de l’approbation du client pour pouvoir l’exécuter. Compte tenu du temps nécessaire à la finalisation de la procédure, l’entreprise partenaire devrait être moins encline à vous demander des exceptions.

Commencer un projet sans échanges vocaux ou rendez-vous physique

Hormis la signature du devis, nous vous recommandons fortement d’organiser un rendez-vous physique ou des échanges vocaux avec tout nouveau client, pour éviter les éventuelles arnaques.

Durant leurs débuts, nombreux sont les indépendants qui n’hésitent pas à se lancer dans des projets proposés par des inconnus, après quelques emails ou de courtes discussions sur des plateformes de messagerie et sans aucun contrat de prestataire. Si les plus chanceux parviennent à se faire payer, d’autres se rendent rapidement compte de leur erreur, une fois les travaux livrés et que le ou les clients ne répondent plus à leurs courriels, ainsi qu’à leurs messages.

Si vous vous apprêtez à offrir vos services à un client fraîchement converti, nous vous recommandons de passer tout d’abord des appels vidéo ou d’organiser un rendez-vous dans un café ou un autre endroit propice aux échanges, pour mieux le connaître et favoriser la mise en place d’une relation de confiance.

À titre d’information, les appels vidéo et les rendez-vous ne permettent pas uniquement d’éviter les arnaques. Ils vous offrent aussi l’occasion de discuter des détails du contrat de prestation de services avec votre client et de l’informer sur les conditions d’exécution des commandes.

Travailler avec des clients qui n’acceptent pas le travail à distance

Devenir prestataire de services sur le web c’est travailler à son compte et bénéficier d’une plus grande liberté, que ce soit au niveau des horaires ou du choix des missions. Dans le cas où vous souhaitez conserver votre autonomie et éviter de redevenir salarié, l’erreur à ne pas faire est d’accepter de travailler avec un client qui exige votre présence dans ses locaux, sans aucune raison valable.

Dans la majorité des cas, ce type de client ne souhaite instaurer aucune relation de confiance avec vous et désire avoir un contrôle total sur vos faits et gestes. En d’autres termes, il veut vous reconvertir en salarié.

À noter que les développeurs web doivent parfois être présents au sein des locaux d’une entreprise pour participer à des réunions ou, tout simplement, pour échanger et établir un plan d’action avec les membres de l’équipe du client. Toutefois, la durée de leurs interventions en entreprise est généralement restreinte et la majorité des travaux nécessaires à l’exécution de leur contrat est effectuée depuis leur logement ou un espace de coworking.

Accepter les rendez-vous téléphoniques à des heures tardives

Pour garantir votre réussite en tant que prestataire de services, vous devez conserver un excellent équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle. Afin d’éviter tout déséquilibre pouvant avoir un impact sur votre qualité de vie et de vous protéger contre les abus de vos clients, l’erreur à ne pas faire est d’accepter les rendez-vous téléphoniques en dehors de vos heures de travail, notamment le soir.

Sachez qu’en acceptant un seul rendez-vous, vous incitez votre client à recontacter à des heures tardives et, dans certains cas, à vous demander des services de dernière minute.

Une fois de plus, pour éviter les abus, imposez vos conditions aux entreprises qui souhaitent travailler avec vous avant d’établir et de faire signer un quelconque contrat de prestation de services.

À titre d’information, certains appels téléphoniques en soirée sont acceptables, à condition que votre client ait besoin de votre service de manière extrêmement urgente. Dans le cas contraire, nous vous recommandons de refuser catégoriquement tout rendez-vous.

Stopper les prospections

L’arrêt des prospections est une erreur à ne pas faire, quel que soit le nombre de vos clients. Vous devenez générer des leads de manière continue pour, d’une part, éviter les éventuels creux d’activité qui peuvent avoir des impacts non négligeables sur votre chiffre d’affaires et, d’autre part, pour pouvoir imposer plus aisément vos conditions à vos clients.

Sachez qu’en travaillant avec de nombreuses entreprises, en attirant efficacement les clients potentiels et en trouvant régulièrement un contrat, vous pouvez augmenter significativement votre pouvoir de négociation et refuser plus facilement les commandes de dernière minute, les appels à des heures tardives, etc.

Dans le cas où vous devez vous appuyer essentiellement sur les services fournis à un seul client pour que votre entreprise puisse générer des revenus, vous serez dans l’obligation d’accepter les sollicitations de dernière minute, voire des rabais de prix conséquents, afin d’augmenter les chances de conserver votre contrat et assurer la pérennité de votre activité de prestataire.

Devenir un simple exécutant

Pour réussir dans l’univers de la prestation de services sur internet, vous devez mettre en place un système de prospection permettant de générer un flux continu de clients et mettre en œuvre l’ensemble de vos compétences pour les fidéliser.

Dans le but d’optimiser les chances de renouveler le contrat d’un client et vous rendre indispensable aux yeux de celui-ci, l’erreur à ne pas faire est de devenir un simple exécutant. Pour satisfaire pleinement ses attentes, vous devez également jouer le rôle de conseiller, l’aider dans l’amélioration de sa stratégie et dans la réalisation de chaque étape nécessaire à son projet.

Il faut savoir qu’en limitant votre service à la simple exécution des commandes, votre client peut aisément vous remplacer par un autre prestataire ou une autre entreprise pouvant lui fournir davantage de valeur.

Par ailleurs, en proposant régulièrement des conseils pertinents à votre client, vous participerez activement à la réussite de son entreprise et vous deviendrez un élément indispensable au bon déroulement de son activité.

Hormis la fidélisation des clients, grâce à vos conseils vous augmentez considérablement la valeur ajoutée apportée par votre service et vous pouvez donc revoir vos prix à la hausse, sans risquer de perdre un quelconque contrat.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

72 + = 82