Entrepreneuriat

Qu’est-ce que le compte de résultat ?

Par Philippe , le 3 mai 2021 — 10 minutes de lecture
établir un compte de résultat

La loi oblige chaque entreprise à tenir de manière régulière une comptabilité et à présenter, au travers des états financiers, à chaque fin d’exercice sa situation comptable. Le compte de résultat figure parmi les documents à mettre en place pour présenter les comptes annuels de l’entreprise. Mais son rôle ne se limite pas qu’à cela puisqu’il représente également un outil très utile à la prise de décision dans la société. Nous vous proposons de savoir ce qu’est un compte de résultat ainsi que les usages auxquels il peut servir.

Définition du compte de résultat

Le compte de résultat constitue un document comptable obligatoire, qui retrace les différents mouvements et flux enregistrés dans l’entreprise au cours de l’exercice concerné. Il est établi à chaque fin d’exercice comptable.

Le compte de résultat désigne également le plan qui permet de connaitre, à la fin de l’année, la marge commerciale réalisée par l’entreprise. Nous dirons que la société a réalisé un bénéfice quand cette marge sera positive et nous parlerons de perte quand elle sera négative.

Comme le bilan, le compte de résultat fait partie des différents documents comptables à présenter dans les états financiers de l’entreprise.

Les mentions obligatoires du compte de résultat

Comme nous le soulignions précédemment, le compte de résultat retrace les flux qui ont impacté le patrimoine de l’entreprise. Ces flux se rapportent à deux éléments. Il s’agit des charges et des produits. Les charges diminuent la valeur du patrimoine de l’entreprise pendant que les produits l’augmentent.

Les charges et produits considérés dans l’élaboration du compte de résultat sont classés en trois catégories : les charges et produits d’exploitation, financiers et exceptionnels.

Les charges contenues dans le compte de résultat

Les charges d’exploitation

Les charges d’exploitation sont les dépenses qu’effectue l’entreprise et qui sont intimement liées à l’activité qu’elle exerce. Il s’agit, par exemple, de :

  • achats de marchandises, fournitures et matières premières ;
  • variations de stocks ;
  • impôts et taxes liés à l’exploitation ;
  • charges de personnel (salaires, cotisations sociales, etc.) ;
  • dotations aux amortissements et provisions d’exploitation.

Les charges considérées comme « autres charges » qui concernent notamment la location, la publicité, l’entretien et la réparation doivent également être prises en compte.

Les charges financières

Les charges financières en comptabilité sont les charges qui découlent des opérations financières effectuées par l’entreprise. Elles comprennent les intérêts payés pour les prêts contractés, les escomptes accordés par l’entreprise, les pertes de change, et les dotations aux amortissements et provisions financières.

Les charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles sont des charges ponctuelles supportées par l’entreprise, mais qui ne touchent pas son activité. Il s’agit par exemple des pénalités et amendes, subventions de l’état et des organismes publics, et des rappels d’impôts.

Les produits à inclure pendant l’élaboration des comptes de résultat

Les produits d’exploitation

Il s’agit des opérations qu’effectue l’entreprise, qui sont en lien avec son activité et qui lui apportent de la richesse. Ils comprennent par exemple les produits issus des ventes de marchandises, de biens et services, et des reprises sur provisions et amortissements.

Les produits financiers

Les produits financiers en comptabilité sont des opérations financières qui accroissent la richesse de l’entreprise. Ils comprennent les intérêts perçus pour les prêts accordés par la société, les escomptes obtenus, les plus-values sur les opérations de change.

Les produits exceptionnels

Ils suivent le même principe que les charges exceptionnelles. La différence ici, c’est qu’au lieu de baisser, le patrimoine de l’entreprise augmente. Ces produits sont composés des éléments tels que les pénalités appliquées sur les retards de paiement des ventes et des remboursements d’impôts.

Présentation des comptes de résultat

Le compte de résultat peut être présenté sous forme de tableau ou de liste. Dans certaines configurations, l’exercice actuel est opposé à l’exercice comptable précédent. Quoi qu’il en soit, ce document se veut explicatif. Vous devez donc détailler tous les postes que vous inscrivez.

Pour concevoir un compte de résultat, il faut tracer un tableau de deux colonnes. La première servira à écrire les différents postes et la seconde à renseigner le montant correspondant.

Maintenant, au niveau de la première ligne, inscrivez le chiffre d’affaires (il représente également le montant total des produits) et détaillez chaque produit selon qu’il est d’exploitation, financier ou exceptionnel. Quand vous finissez, tracez une ligne pour fermer le bloc.

Sous le précédent bloc, placez toutes les charges d’exploitation en vous assurant de détailler chaque poste de dépense. Tracez ensuite une ligne pour fermer le bloc actuel et faites le total. Il s’agit là du total des charges d’exploitation. Tracez une nouvelle ligne pour fermer le bloc.

Maintenant, faites la différence entre le total des produits ou chiffre d’affaires d’exploitation et les charges d’exploitation. Le montant que vous obtiendrez à l’issue du calcul représente le résultat d’exploitation. Tracez une nouvelle ligne pour fermer le bloc.

Inscrivez le total des charges financières et faites également la différence avec les produits financiers pour trouver le résultat financier. Tracez de nouveau une ligne pour fermer le bloc.

Vous n’aurez plus qu’à effectuer l’addition entre le résultat d’exploitation et le résultat financier pour trouver le résultat courant.

Appliquez l’impôt sur les bénéfices au résultat courant pour déterminer le résultat ou la marge commerciale de l’exercice comptable concerné.

La personne habilitée à établir le compte de résultat

En principe, toute personne peut établir le compte de résultat pour une entreprise, à condition de savoir s’y prendre. Si vous possédez des connaissances en comptabilité ou en analyse financière, vous pouvez donc tout à fait vous en occuper.

L’idéal serait de déléguer cette tâche ainsi que toute autre mission de même nature à un comptable. Non seulement vous bénéficierez d’un travail de qualité, mais vous optimiserez également votre temps.

L’utilité de l’établissement du compte de résultat

Établir un compte de résultat pour son entreprise présente de nombreux avantages appréciables sur plusieurs plans.

Respecter la loi

La loi impose aux entreprises de réaliser à la fin de chaque exercice comptable les états financiers. Le premier avantage que présente la rédaction de ce document comptable, c’est donc de se mettre en conformité avec la réglementation en vigueur.

Avoir une vision claire de l’exercice comptable achevé

Le compte de résultat présente de manière synthétique l’ensemble des opérations effectuées par l’entreprise au cours de l’exercice comptable. Il permet donc à toute personne (associé, gérant ou employé) d’avoir une vision claire de tout ce qui s’est passé.

Grâce à ce document, vous verrez mieux les performances de votre entreprise, les postes où vous avez réalisé d’excellentes statistiques et celles où vous avez été contre-performant. Vous pourrez ajuster votre stratégie afin d’optimiser votre chiffre d’affaires l’année suivante.

Le compte de résultat permet également à un investisseur ou à un repreneur de déterminer si une société est viable et si son investissement présente une forte probabilité de rentabilité.

Le compte de résultat peut donc être considéré comme un outil de décision pour les acteurs de l’entreprise.

Évaluer la gestion financière de l’entreprise

Dans l’élaboration du compte de résultat, vous devez remplir des postes qui correspondent aux opérations financières effectuées par votre entreprise. En offrant une vision détaillée et synthétique, le compte de résultat permet d’apprécier la gestion financière de l’entreprise : par exemple, les taux d’endettement et de solvabilité, et les bénéfices issus des titres de participation. L’entreprise peut alors déterminer sur quels plans agir pour optimiser ses bénéfices.

Obtenir la situation comptable et financière de l’entreprise

Il s’agit de l’ultime avantage du compte de résultat. Ce document permet de connaitre le résultat à la fin de l’exercice comptable. Au bas du compte du résultat, vous pourrez déterminer si vous avez réalisé une perte (résultat négatif) ou un bénéfice (résultat positif).

Différence entre comptes de résultat et le bilan

Il existe deux différences entre le bilan et le compte de résultat. En réalité, le bilan peut être conçu à tout moment pendant l’exercice comptable, tandis que le compte de résultat n’est établi qu’en fin d’exercice.

Le bilan représente une description succincte des ressources (actifs et passifs) de l’entreprise à une date donnée. Le compte de résultat, quant à lui, retrace non seulement les ressources, mais aussi les mouvements réalisés par l’entreprise.

Malgré leurs différences, ces documents obligatoires présentent des points de convergence :

  • le principe comptable de l’équilibre doit être respecté ;
  • le bilan et le compte de résultat peuvent être établis en fin d’exercice ;
  • ils permettent tous les deux de décrire la situation de l’entreprise.

Il faut aussi relever comme point de convergence que les deux documents possèdent chacun deux colonnes.

Compte de résultat prévisionnel : qu’est-ce que c’est ?

Pour savoir ce que c’est qu’un compte de résultat prévisionnel, il faut d’abord se référer à la définition du compte de résultat classique, d’autant plus qu’il s’agit presque de la même chose. La différence, c’est que le compte de résultat prévisionnel tient compte de données prévisionnelles, qui ne sont pas réelles, alors que le compte de résultat classique tient compte des données concernant une activité qui s’est déjà réalisée.

Le compte de résultat prévisionnel reste un outil très utile lors de la création d’une nouvelle société ou pour définir des objectifs pour un exercice qui n’a pas encore commencé. Vous pourrez comparer ensuite pour évaluer si vos objectifs ont été atteints.

Philippe

Entrepreneur dans l'âme, Philippe accompagne depuis 20 ans les entreprises dans leur développement.