Catégories Lexique Business et Marketing

Définition : amortissement


Amortissement : qu’est ce que c’est ?

Le terme « amortissement » désigne la constatation annuelle et comptable d’une perte de la valeur des actifs d’une société du fait du temps, de l’usure et de l’obsolescence. Grâce à l' »amortissement comptable », votre entreprise peut assurer l’étalage d’un prix d’une immobilisation pour une durée d’utilisation bien définie.

Les actifs d’une entreprise sont inscrits au bilan pour leur valeur d’achat au moment de leur entrée au bilan. Mais cette valeur n’est plus la même durant les années suivantes. Au fil du temps, les actifs vont perdre leur valeur. C’est là que l’amortissement comptable trouve son intérêt. Il va assurer la constatation de toute perte de valeur de la valeur comptable de la société, tous les ans. Chaque année, l’amortissement enregistré sera déduit du bénéfice imposable.

Amortissement comptable : le principe

Grâce à l’amortissement, votre entreprise va pouvoir constater toute diminution définitive de la valeur d’un bien. Cette valeur est notamment liée au passage du temps, à son utilisation, et à l’évolution de la technologie. En imputant l’amortissement comptable sur vos résultats ‘n une année, il assurera la compensation de cette dépréciation.

À titre d’exemple, si vous achetez une voiture à 20 000 euros cette année, elle va s’amortir en 5 ans. C’est-à-dire que cette voiture sera estimée à 4 000 euros en moins chaque année.

Amortissement : les biens que l’on peut amortir

Pour que l’amortissement comptable soit possible pour un bien bien déterminé si :

  • Sa valeur doit être supérieure à 500 € HT (sauf les meubles meublants).
  • Il s’agit d’un bien corporel (véhicules, locaux, mobiliers, matériels, constructions, matériels industriels, matériels de transport, etc.), majoritairement.

En général, es immobilisations incorporelles ne peuvent pas être amorties (terrains, logiciels, etc.). Bien qu’elles soient inscrites sur le registre des immobilisations, leur amortissement est impossible. Toutefois, dans certains cas, vous pouvez amortir des brevets, licences, logiciels, sites internet, etc. Les fonds de commerce sont strictement non amortissables.

Amortissement de bien : le calcul

Vous devez calculer l’amortissement annuel d’une immobilisation de votre entreprise. Généralement, votre société doit détenir un tableau des amortissements afin de voir le coût de la dotation vis-à-vis des amortissements pour l’année. Nous tenons à souligner que la durée de la dépréciation varie d’un bien à un autre.

Pour les immobilisations incorporelles, il faut généralement 5 ans (frais de dépôt de brevet, achat de licence, etc.). Pour les immobilisations corporelles, comptez entre 4 et 10 ans (5 à 10 ans pour les matériels de bureau, 4 à 5 ans pour les voitures, etc.).

Amortissement dégressif, linéaire et variable

Dans la comptabilité, il existe diverses méthodes d’amortissement.

L’amortissement dégressif

Cette méthode permettra à votre société l’application d’un coefficient fiscal au taux linéaire.

L’amortissement linéaire

Grâce à cette méthode, votre entreprise peut répartir la perte de valeur de vos immobilisations de manière égale, sur la durée de vie de l’amortissement; et de manière constante.

L’amortissement variable

Cette méthode va amortir un bien en fonction de ses unités d’œuvre de consommation.