Métiers et formations

Quel est le salaire d’un auxiliaire de puériculture ?

Par Philippe , le 10 mai 2021 — 7 minutes de lecture
Puériculture

Le métier d’auxiliaire puériculture est un métier captivant pour ceux qui aiment passer du temps avec les enfants. Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce métier, découvrez dans cet article les principaux critères qui déterminent le salaire d’un auxiliaire de puériculture.

L’auxiliaire de puériculture est un professionnel de l’accompagnement qui s’occupe des enfants de 0 à 6 ans. Sa mission consiste à prodiguer des soins courants, à surveiller l’état de santé des enfants, à entretenir la chambre et les matériels, à aider ou à faire leur toilette et à conseiller les mamans dans la prise en charge de leurs petits bout-de-choux. En fait, il s’agit d’un métier qui se trouve au bord du domaine médical et social. Pour connaître le montant de salaire qui leur est attribué, il faut savoir que différents critères sont mis en jeu, sans parler des conditions de travail, du secteur d’activité et de l’ancienneté dans le métier.

Le métier des auxiliaires de puériculture

Pour accéder au métier d’auxiliaire de puériculture, il faut respecter certaines conditions relatives au niveau de qualification. En effet, l’accès au métier d’auxiliaire de puériculture est réservé aux personnes qui ont suivi une formation professionnelle adéquate et qui ont obtenu un diplôme bien précis. Ce sera seulement après avoir déterminé les conditions de travail de l’auxiliaire de puériculture que nous pourrons imaginer le salaire mensuel attribué à ce professionnel de la petite enfance.

La formation requise pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture

Les profils recherchés par les offres d’emploi pour le poste d’auxiliaire de puériculture s’adressent à toutes personnes qui ont normalement suivies une formation dédiée aux métiers de la petite enfance. Pour être plus exact, il faut que le candidat ait effectué les 595 heures de cours théoriques et de 24 semaines de stages pratiques. La formation en auxiliaire de puériculture peut ainsi durer 10 mois si elle est réalisée en continu ou 18 mois si elle est partagée avec les heures de travail. Elle est accessible aux candidats qui ont plus de 17 ans et qui ont réussi à passer le concours sélectif. La possession du diplôme de baccalauréat n’est pas obligatoire pour entrer en formation.

Le niveau de diplôme exigé pour entrer dans l’emploi

La formation en auxiliaire de puériculture aboutit à un Diplôme d’Etat de niveau V, communément appelé DEAP ou Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture. Il s’agit d’un diplôme équivalent au niveau CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) qui s’obtient en moins d’un an. Le diplôme d’auxiliaire de puériculture ainsi validé peut aussi prendre la forme d’un CAP et s’appeler CAP petite enfance ou CAP AEPE.

Les offres d’emploi pour le poste d’auxiliaire de puériculture

Les auxiliaires de puéricultures peuvent être embauchés dans différents types de structures, pouvant être aussi un établissement public ou privé. Ainsi, ils peuvent travailler dans une crèche, dans une halte-garderie, dans un centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) ou dans les établissements hospitaliers. En fait, les métiers d’auxiliaire de puériculture peuvent être exercés dans toutes les structures dédiées à la prise en charge des jeunes enfants, que ce soit dans le milieu social ou médical. Ainsi, ils pourront s’occuper des besoins de chaque enfant qui sera présent sur les lieux, en leur procurant les soins adéquats ou en faisant leur toilette.

La rémunération d’un auxiliaire de puériculture de la fonction publique

Conformément à ce que nous avons pu dire, il existe deux grandes catégories de structures dans lesquelles les auxiliaires de puériculture peuvent exercer. Soit ils travaillent dans un établissement hospitalier (ce qui appartient au domaine public), soit ils travaillent dans un centre de soins privé. Le salaire de l’auxiliaire de puériculture va dépendre de ce principal caractère. Le calcul de sa rémunération varie en fonction de son secteur d’activité, qu’il s’agisse de la fonction publique ou d’un emploi privé. Viennent ensuite s’ajouter les notions d’ancienneté et des années d’expérience. Dans le domaine de la fonction publique, le principe de la rémunération reste basé sur les notions d’échelon, de grade et de grille indiciaire.

Les notions d’échelon et de grade

Les salaires des fonctionnaires dépendent principalement de la grille indiciaire publiée annuellement par l’Etat. Les salaires des auxiliaires de puériculture n’en font pas exception. Dans le calcul de la rémunération mensuelle, les notions d’échelon et de grade doivent continuellement gouverner le système. Ainsi, l’échelon le plus bas correspond à un fonctionnaire débutant qui vient d’entrer dans le métier. Il va ensuite gagner en expérience et monter graduellement en grade.

De ce fait, la fonction publique de l’auxiliaire de puériculture admet deux principaux grades, divisés en termes de classe : la première classe et la deuxième classe. Le fonctionnaire va alors commencer sa carrière au niveau de la deuxième classe et gravir quelques échelons, avant de passer à la première classe. La première classe lui sera accessible quand il aura acquis le nombre d’expériences requis pour évoluer dans la profession.

La grille indiciaire pour les auxiliaires de puériculture de deuxième classe

Le grade principal en deuxième classe admet 12 échelons différents. L’auxiliaire de puériculture pourra monter d’un échelon à un autre lorsqu’il aura complété la durée minimale et maximale de travail effectif. L’évolution de carrière se fait ainsi d’une manière quasi-systématique et s’accompagne d’une augmentation du salaire.

Echelon Salaire brut mensuel
1 1 537.02 euros
2 1 546.39 euros
3 1 555.76 euros
4 1 574.50 euros
5 1 607.31 euros
6 1 640.11 euros
7 1 705.71 euros
8 1 780.69 euros
9 1 827.55 euros
10 1 883.78 euros
11 1 925.96 euros
12 1 949.39 euros

Ainsi, le salaire d’un auxiliaire de puériculture commence à 1 537 euros en début de carrière pour atteindre les 1 949 euros en milieu de carrière. Quand il aura atteint ce niveau, il peut passer à la première classe et profiter d’un salaire beaucoup plus confortable.

La grille indiciaire pour les auxiliaires de puériculture de première classe

La première classe de la grille salariale des auxiliaires de puériculture admet 10 échelons différents. Le principe d’évolution suit le même système que celui du grade précédent, mais seuls les montants des salaires bruts des auxiliaires de puériculture changent.

Echelon Salaire brut mensuel
1 1 616.68 euros
2 1 663.54 euros
3 1 710.40 euros
4 1 757.26 euros
5 1 832.24 euros
6 1 874.41 euros
7 1 935.33 euros
8 2 014.99 euros
9 2 085.28 euros
10 2 183.69 euros

Ainsi, le salaire des auxiliaires de puériculture peut atteindre les 2 184 euros en fin de carrière. Cependant, il est important de savoir que ses salaires bruts ne tiennent pas compte des éventuelles indemnités et primes que les fonctionnaires peuvent percevoir. Leurs montants ne peuvent pas être clairement déterminés, par contre nous pouvons dire qu’ils dépendent énormément de la quantité de travail, des heures supplémentaires et de l’importance de la résidence.

Le salaire d’un auxiliaire de puériculture dans le secteur privé

Quel que soit le lieu d’exercice des auxiliaires de puéricultures, leur mission consiste à s’occuper de chaque enfant inscrit dans une crèche, un établissement de soins privés ou une halte-garderie. Dans ces types de structures, le calcul des salaires n’est pas aussi évident que celui promis par la fonction publique. Le salaire moyen dépend majoritairement des conventions collectives, de la valeur du SMIC, des offres d’emploi, du contrat de travail et de la zone territoriale d’exercice de l’auxiliaire de puériculture. D’une manière générale, le salaire moyen d’un auxiliaire de puériculture du secteur privé commence à environ 1 200 € par mois, pour finir à environ 1 800 € en fin de carrière. Il est à noter que les salariés du domaine privé peuvent également percevoir des primes et des indemnités.

Philippe

Entrepreneur dans l'âme, Philippe accompagne depuis 20 ans les entreprises dans leur développement.