Métiers et formations

Quelle est la formation requise pour devenir chauffeur de maître ?

Par Manuel , le 24 juin 2021 — 8 minutes de lecture
Chauffeur de maître

Le chauffeur de maître est un métier très captivant et intéressant, dans la mesure où les conditions d’accès à un poste sont généralement restreintes. Vous voulez savoir comment en devenir un ? Découvrez dans cet article la formation requise pour devenir chauffeur de maître.

En un mot, un chauffeur de maître est un chauffeur haut de gamme. C’est le conducteur professionnel qui accompagne les personnalités de haut rang, les célébrités ainsi que les hommes et femmes d’affaires lors de leurs trajets. En tant qu’expert du VTC ou Voiture de Transport avec Chauffeur, le chauffeur de maître se doit de posséder certaines qualités et compétences particulières pour exercer son métier. En effet, la formation à suivre pour devenir chauffeur de maître n’est pas la même que celle requise pour devenir conducteur de taxi, conducteur routier ou conducteur de transport en commun.

Devenir un chauffeur de maître performant

Pour intégrer les métiers de chauffeur VTC, il n’est pas nécessaire de passer par 4 chemins. Le respect d’une seule condition suffit pour devenir un chauffeur de maître indépendant, également appelé « chauffeur personnel », « chauffeur privé » ou « chauffeur de direction ». C’est la condition de posséder un permis de conduire de catégorie B. Pour cela, vous devez être titulaire de ce permis depuis au moins une durée de 2 ans. Ainsi, les offres d’emploi en chauffeur de maître sont ouvertes à toute personne répondant à ce critère de base. Il faut juste que cette personne dispose des qualités et des compétences requises par les métiers de conducteur pour pouvoir obtenir une carrière épanouissante.

La formation initiale

Contrairement aux métiers de chauffeur de taxi, le métier de chauffeur de maître ne profite pas d’une réglementation stricte. Aucune formation professionnelle n’a encore été exigée par la loi pour exercer le métier de chauffeur de direction. Pour devenir un chauffeur de maître professionnel, la possession du permis précédemment mentionné constitue la seule règle d’or à respecter.

Toutefois, divers établissements privés proposent des formations professionnelles qui permettent de devenir un chauffeur de maître compétent. Malgré qu’elles ne soient pas obligatoires pour l’exercice du métier, ces formations peuvent s’avérer être nécessaires pour acquérir les principales qualités et compétences requises. D’une manière générale, la formation professionnelle pour devenir chauffeur de maître permet de s’initier efficacement à ce métier. En tant qu’emploi particulièrement exigeant et en raison de l’importance des personnalités que le chauffeur conduit, la formation doit rassembler des cours théoriques, mais surtout des cours pratiques.

Pour augmenter ses chances d’embauche et de réussite dans la carrière, il est également préférable d’obtenir la carte professionnelle VTC. Il s’agit d’une carte professionnelle qui s’acquiert après un examen validé au niveau de la préfecture ou après l’acquisition de 10 ans d’expérience dans le métier de chauffeur VTC.

Les qualités requises par le métier de chauffeur de maître

Le chauffeur VTC privé doit posséder les qualités suivantes pour satisfaire sa clientèle :

  • Avoir le sens du relationnel : afin de garder une ambiance plus ou moins acceptable dans le véhicule, le chauffeur de maître doit savoir discuter avec n’importe quel type de personne. Il doit faire tout en sorte de le mettre à l’aise et éviter qu’une situation de gêne s’installe dans le véhicule durant le trajet.
  • Savoir se montrer patient : le chauffeur de maître est un chauffeur personnel qui voue son activité pour une minorité de personnes. Ces missions ne se résument pas à conduire un client d’un point à un autre, comme dans les missions du chauffeur de taxi ou du chauffeur livreur. Les chauffeurs de maître doivent non seulement amener les clients à destination, mais doivent également attendre que ceux-ci terminent leurs activités pour ensuite les ramener à une autre destination. C’est la raison pour laquelle les chauffeurs de maître doivent être énormément patients envers leurs clients. Il faut qu’ils suivent leurs rythmes et leurs volontés.
  • Etre calme : quelles que soient les situations, le chauffeur de maître doit faire preuve d’un grand sang-froid. Il doit se mettre en tête que la sécurité du client doit passer avant toute chose.
  • Etre courtois : quand le chauffeur de maître accueille ses clients, il se doit d’être aimable et souriant.
  • Etre discret : tout comme les médecins et les psychologues, les chauffeurs de maître sont soumis au secret professionnel, ainsi qu’aux règles de confidentialité.

Si on résume ses qualités, le chauffeur de maître doit savoir s’adapter à tous les types de clients. La concentration, la vigilance et la résistance nerveuse doivent faire partie de leur vocabulaire pour assurer un transport sécurisé et dans les règles de l’art. En tant que chauffeur VTC, le chauffeur de maître a deux principaux objectifs : conduire le client à destination tout en assurant sa sécurité. Une fois qu’un conducteur est en mesure de maîtriser ses qualités, il peut être certain de devenir un chauffeur de maître performant.

Les compétences les plus recherchées dans les offres d’emploi en chauffeur de maître

En dehors des qualités qui sont plutôt d’ordre personnel, les chauffeurs de maître doivent se doter de compétences techniques et opérationnelles. La première d’entre elles est évidemment le fait d’être un excellent conducteur. Comme toutes ses missions s’arborent autour du véhicule et tout ce qui s’y rattache, le chauffeur de maître doit parfaitement maîtriser la conduite. Il devrait garder un comportement stable et exemplaire, quelles que soient la qualité et la durée de la route à faire. Il doit également avoir une bonne condition physique pour supporter les longs trajets. En plus, il peut être amené à charger et à décharger les bagages du client quand il y en a. La force d’ordre physique et mental est de mise.

Par ailleurs, le chauffeur de maître doit adopter une bonne présentation pour le prestige et l’image de son client. Cette bonne présentation doit se refléter non seulement dans ses habits, mais également dans la tenue de son véhicule, tant au niveau intérieur qu’extérieur.

Enfin, l’emploi de chauffeur de maître peut requérir une compétence particulière en matière de communication. Il serait fortement apprécié si le chauffeur de maître pouvait parler des langues étrangères pour faciliter le contact avec sa clientèle. Comme nous l’avons dit, le chauffeur de maître doit savoir s’adapter à n’importe quel type de client, et donc à n’importe quelle nationalité de client. Plus il parlera d’autres langues, plus il pourra conduire des clients internationaux.

Les débouchés de la formation du chauffeur de maître

Quand un conducteur répond à toutes ses conditions, qualités et compétences, il peut devenir un chauffeur de maître. Dans ce cas, il peut choisir de devenir indépendant, de travailler pour une entreprise ou de créer sa propre société de transport personnalité.

  • Un chauffeur de maître indépendant est un chauffeur qui cherche lui-même ses clients. Il travaille à son propre compte et conclu un contrat avec son propre nom. Le salaire d’un chauffeur de maître indépendant varie en fonction du nombre de ses clients et du nombre d’heures effectué par jour.
  • Un chauffeur de maître salarié est un chauffeur VTC qui travaille pour le compte d’une entreprise. Il est alors tenu de conduire les directeurs, les managers, le personnel de direction ou les clients de la société. Le salaire d’un chauffeur de maître salarié est normalement prévu et déterminé dans le contrat de travail.

Un chauffeur de maître entrepreneur est un chauffeur de maître qui a choisi d’exercer son métier par le biais de sa propre société de transport. Dans ce cas, le salaire du chauffeur VTC dépend énormément de la qualité et de la performance des conducteurs de la société. Plus la société gagnera en notoriété, plus son chiffre d’affaires augmentera.

Conclusion

Ainsi, la formation requise pour devenir un chauffeur de maître performant reste très minime. Pourtant, le métier offre de nombreuses possibilités d’embauche et de structures d’exercice. Si ça vous tente de devenir chauffeur de maître et côtoyer les personnalités de haut rang, vous n’avez qu’à passer votre permis catégorie B. Ensuite, dressez une lettre de motivation originale et le tour est joué !

Manuel

Manuel a lancé sa première entreprise à l'âge de 17 ans, aujourd'hui il est à la tête de 3 sociétés.