Catégories Visibilité et marketing

Comment optimiser ses landing pages ?


Landing Page

S’il est relativement aisé d’augmenter le nombre de visiteurs en améliorant le référencement de votre site web et en mettant en place des campagnes marketing sur des plateformes telles que des réseaux sociaux ou des blogs, il n’est pas toujours évident de transformer les utilisateurs en clients potentiels. Dans le but de convertir efficacement vos visiteurs en leads, penchez-vous sur la qualité de vos landing pages. Pour que ces dernières puissent contribuer activement à l’amélioration de votre taux de conversion, nous vous conseillons d’appliquer quelques règles et un certain nombre de conseils lors de leur conception.

Qu’est-ce qu’une landing page ?

Une landing page, également connue sous l’appellation page de destination, lander ou page de renvoi, est une section de votre site web sur lequel les internautes atterrissent après avoir cliqué sur un lien installé dans un contenu publicitaire, dans un article de blog ou dans un e-mail.

Contrairement aux autres pages de votre plateforme, elle est essentiellement conçue pour encourager l’internaute à passer à l’action : remplissage d’un formulaire, test d’un produit, achat d’un produit, etc.

De manière générale, une landing page doit être exempte de tout élément pouvant distraire l’utilisateur. Elle doit comprendre uniquement des informations sur votre offre et focaliser l’attention du visiteur sur celle-ci.

Les méthodes à appliquer pour optimiser une landing page

L’optimisation d’une landing page ne consiste pas essentiellement à installer un formulaire de capture de leads et à mettre en exergue un CTA. Des règles et des méthodes liées entre autres à l’organisation et aux divers éléments à insérer doivent être appliquées, pour qu’elle puisse participer activement à l’amélioration du taux de conversion de votre site web.

Les éléments clés à intégrer dans une landing page

Pour que votre landing page puisse capter efficacement l’attention de vos visiteurs et augmenter vos chances de les transformer en leads, elle doit comprendre un titre, un sous-titre et un descriptif détaillé de votre offre, accompagné d’une image ou d’une vidéo.

Ensuite, vous devez installer un formulaire, un bouton Call-to-action et prévoir une partie dédiée aux avantages offerts par votre produit ou votre service. Les bénéfices procurés par votre offre doivent généralement être mis en lumière grâce à une liste à puces.

Dans l’optique de rassurer les utilisateurs, il est également indispensable de mettre en exergue des témoignages de vos clients ou de vos partenaires, ainsi que les certifications relatives à vos solutions de paiement.

Les éléments à supprimer d’une landing page

Une fois qu’un visiteur accède à votre landing page, son attention doit être focalisée uniquement sur votre offre. Pour éviter de le distraire et de réduire vos chances de conversion, il est donc important de bannir certains éléments inutiles tels que ceux liés à la navigation.

Les éléments de navigation peuvent avoir de mauvaises répercussions sur l’efficacité de votre landing page ainsi que sur votre taux de conversion, dans la mesure ils encouragent les internautes à délaisser votre offre pour se tourner vers d’autres sections de votre site web.

L’organisation d’une landing page

Après avoir déterminé l’ensemble des éléments à installer sur votre landing page, vous devez mettre en place une excellente organisation pour aider vos visiteurs à repérer rapidement les informations concernant votre offre.

En règle générale, vous devez diviser votre page de destination en trois parties. Située en hauteur, la première zone bénéficie d’une excellente visibilité et doit accueillir le titre principal, la description, l’image ou la vidéo mettant votre offre en lumière, ainsi qu’un bouton CTA de taille plus ou moins importante, permettant de capter efficacement l’attention du visiteur.

La seconde partie, quant à elle, doit être constituée des témoignages de vos clients ou de vos partenaires et dévoiler les avantages offerts par votre produit ou votre service.

Concernant la troisième zone, il faut savoir que sa visibilité est extrêmement réduite et elle devrait donc accueillir une quantité restreinte d’informations clés.

Dans la majorité des cas, cette dernière partie est destinée aux certifications. Optez pour des logos de dimensions relativement conséquentes pour que les visiteurs puissent se renseigner rapidement sur le niveau de protection offert par votre site web.

À titre d’information, les deux premières parties doivent être placées au-dessus de la ligne de flottaison afin que les utilisateurs puissent y accéder, sans devoir scroller.

La rédaction du contenu d’une landing page

L’efficacité des landing pages dépend de la présence de tous les éléments clés (descriptif, CTA, etc.), de la qualité de leur organisation et de celle de la rédaction de leur contenu.

Pour que les informations délivrées par votre landing page favorisent l’augmentation de votre taux de conversion, vous devez porter une attention particulière à leur lisibilité. Évitez les surcharges, en optant pour des phrases simples, concises et en aérant le contenu à l’aide de paragraphes et de listes à puces.

Dans le cas où votre page est trop encombrée, vous risquerez de rebuter les utilisateurs et de les inciter à se tourner vers d’autres offres.

Outre la lisibilité, choisissez méticuleusement vos mots pour séduire efficacement vos visiteurs et les encourager à passer à l’action. Dans la rédaction du descriptif, nous vous déconseillons de procéder à une simple énumération des différentes caractéristiques de votre offre. L’idéal est de mettre en lumière la capacité de cette dernière à répondre aux besoins des utilisateurs et à résoudre des problèmes spécifiques.

Si vous commercialisez un thème conçu pour améliorer le référencement des magasins en ligne, l’erreur à ne pas commettre est d’utiliser une phrase comme « Les caractéristiques du thème XXX » en guise de titre. Optez plutôt pour une phrase comme « Découvrez comment le thème XXX peut booster votre visibilité », afin d’encourager les visiteurs à poursuivre leur lecture, à remplir le formulaire de capture de leads et à cliquer sur le bouton Call-to-action de votre landing page.

Concernant le CTA, nous vous recommandons d’éviter les mots tels que « Soumettre ». Dans le but de motiver les visiteurs, privilégiez des formules plus incitatives comme « Cliquez ici pour obtenir votre brochure ».

La cohérence entre les CTA et la landing page

En cliquant sur un CTA placé sur un article de blog ou un e-mail, l’internaute souhaite s’informer davantage sur l’offre proposé par votre entreprise. Toutefois, si les informations délivrées par le bouton Call-to-action sont différentes de celles de votre landing page, il n’hésitera pas à quitter votre site pour lancer des recherches auprès de vos concurrents.

Pour encourager vos visiteurs à suivre le processus de conversion jusqu’au bout (remplissage du formulaire, clic sur le CTA de votre lander, etc.), vous donc devez garantir une parfaite cohérence entre les Call-to-action placés sur votre blog ou vos e-mails et les informations délivrées par le titre et le descriptif de votre landing page.

L’optimisation SEO du landing page

Les landing pages ne doivent pas uniquement s’adresser aux utilisateurs. Tout comme les autres sections de votre site, elles doivent bénéficier d’une excellente optimisation SEO.

Pour améliorer le référencement d’une page d’atterrissage, il est nécessaire de rédiger un contenu percutant, comprenant des mots-clés stratégiques et faciles à analyser par les bots de Google, de Bing ou de Yahoo Search. Vous devez porter une attention particulière à la qualité du titre H1, mais également à celle de votre descriptif.

Mettez en place des paragraphes et des listes à puces pour faciliter les scans et améliorer la visibilité de votre page de destination.

Outre le contenu, nous vous recommandons fortement de vous pencher sérieusement sur le codage et la rapidité de chargement. Optez pour un code propre et léger pour favoriser l’indexation de votre landing page et améliorer son référencement.

Par ailleurs, choisissez un template permettant d’accélérer le chargement de votre lander. Sachez que l’algorithme de Google peut réduire significativement la visibilité de votre page si elle est trop lente à charger.

Pour finir, positionnez des liens pointant vers votre langing page sur des sites web de qualité et rédigez une méta description attrayante pour inciter au clic.

Il est important de noter que la mise en place de boutons de partage sur les réseaux sociaux est une technique qui peut améliorer la visibilité de votre lander sur les pages de résultats.

Certes, un nombre exceptionnel de partages sur les médias sociaux ne vous permettra pas d’améliorer directement le positionnement de votre site web sur les SERPs. Toutefois, il peut augmenter significativement sa notoriété et optimiser son classement de manière indirecte.

La popularité compte parmi les principaux éléments pris en compte par Google et les autres moteurs de recherche dans la réalisation de leurs pages de résultats.

Pour favoriser les partages de votre landing page, ne vous limitez pas à l’intégration de boutons dédiés aux réseaux sociaux. L’idéal est de proposer un système de parrainage ou de rémunération, pour encourager les internautes à interagir.

L’optimisation du formulaire du landing page

À l’instar du titre, du descriptif, de la présentation des avantages offerts par votre offre, des témoignages des utilisateurs et des certifications, le formulaire est un élément à ne pas négliger dans l’optimisation de votre landing page.

Pour que votre formulaire ne soit pas un frein à la conversion, vous devez limiter le nombre de champs à remplir et travailler sa mise en page.

Sélectionnez essentiellement les données indispensables à la capture de leads, afin d’éviter que le remplissage des champs ne devienne une tâche éprouvante pour vos visiteurs. Dans le cas où vous souhaitez recevoir des données sensibles, n’hésitez pas à fournir un message lié à la confidentialité et à mettre en exergue le niveau de sécurité offert par votre lander, pour rassurer les internautes.

Concernant la mise en page, vous devez réduire l’espace occupé par le formulaire pour qu’il paraisse plus aisé à remplir. Pour ce faire, diminuez les espaces entre les champs et placez les titres à gauche de ceux-ci, plutôt que sur la partie supérieure ou inférieure.

Selon vos possibilités, vous pouvez également mettre en place un formulaire dynamique pouvant cacher certains champs, si le visiteur est déjà inscrit dans la base de données de votre site web.

Effectuer des tests pour déterminer le type de landing page le mieux adapté

Pour augmenter significativement votre taux de conversion, il ne suffit pas d’appliquer à la lettre les conseils, les règles et les méthodes d’optimisation. Il est également nécessaire de trouver la formule idéale, permettant de convaincre efficacement les utilisateurs de procéder à la soumission du formulaire.

Pour trouver le type de landing page le mieux adapté à votre offre, nous vous recommandons d’effectuer des tests A/B.

Après avoir créé votre landing page, vous devez mettre en place une autre version de celle-ci, comprenant quelques modifications. Afin de déterminer les éventuels changements pouvant avoir un impact positif sur votre taux de conversion, vous pouvez mettre en ligne votre premier lander et mener une enquête portant sur sa qualité auprès de vos clients. Grâce aux données issues du sondage, il est possible de définir les pistes d’amélioration pour la nouvelle version de votre landing page.

Outre les enquêtes, vous pouvez émettre de simples hypothèses (manque de confiance des internautes, manque de visibilité du contenu, etc.) pour établir la liste des changements à appliquer au second lander.

Une fois les deux pages de destination créées, faites appel à un outil tel que Crazyegg, Optimizely ou Mixpanel pour procéder à un test A/B et définir la version la plus performante.

Afin d’identifier avec précision chaque changement nécessaire à l’amélioration de votre taux de conversion, nous vous conseillons d’évaluer une seule modification par test. Pour commencer, vous pouvez créer deux landing pages avec des templates différents, pour évaluer l’impact de ceux-ci sur les visiteurs.

Ensuite, vous pouvez procéder à différents tests en changeant le design, les couleurs, les images, les vidéos, la structure des textes, les mots utilisés dans le titre, votre tarif ou les éléments permettant de rassurer votre audience (certifications, témoignages, sécurisation des paiements, etc.).

La durée de chaque test doit être plus ou moins longue, si vous souhaitez de déterminer les réels impacts des changements sur les performances de votre landing page. En effet, les résultats fournis par celle-ci peuvent être très différents, d’une semaine à une autre. Durant sa première semaine sur le web, un lander peut éprouver de grandes difficultés à convertir les visiteurs, pour ensuite générer un nombre exceptionnel de leads, la semaine suivante.

Compte tenu des nombreuses évaluations que vous devez réaliser, nous vous conseillons de toujours garder une trace des changements effectués, pour éviter de vous perdre et d’omettre certains éléments pouvant avoir des effets bénéfiques sur la conversion de votre page.

Il est important de noter qu’il est parfois nécessaire d’effectuer plusieurs modifications pour trouver la formule idéale pour votre lander. Dans certains cas, il est recommandé de créer une version très différente de votre première page de destination et de l’optimiser progressivement, afin d’évaluer si ses performances peuvent dépasser celles de l’originale.

Calculer le retour sur investissement

Après la mise en ligne de votre landing page, un calcul du ROI s’impose pour, d’une part, évaluer la rentabilité de votre opération et, d’autre part, identifier d’autres pistes d’amélioration.

Lors de l’évaluation du retour sur investissement, effectuez tout d’abord un suivi minutieux du nombre d’utilisateurs transformés en leads et suivez son évolution. Calculez ensuite votre taux de conversion en divisant le nombre d’utilisateurs convertis par celui des visiteurs. Pour faciliter la collecte des données, nous vous conseillons d’utiliser des outils tels que Google Analytics.

Après les conversions, penchez-vous sur le coût de votre landing page en prenant en considération les dépenses relatives au design, à l’intégration, au référencement et aux serveurs.

Pour finir, calculer votre ROI en divisant la valeur de vos conversions par le coût de votre page de destination.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

20 − 12 =